dimanche 7 juin 2015

Les Imaginales 2015 ~ Jour 2

Vous avez survécu à mon compte-rendu fleuve du premier jour des Imaginales ? Comment ? Vous avez encore du mal à vous en remettre ? Eh ben, désolée les p'tits gars, c'est reparti pour un tour ! La tartine du siècle est de retour ! Cette fois, on s'attaque à la deuxième et dernière journée que j'ai vécue aux Imaginales, la plus folle, la plus géniale, et la plus… mémorable. Pas forcément dans le bon sens du terme, mais c'est pas grave. C'est l'expérience qui compte, disent les gens. Alors, sortez le pop-corn, installez-vous confortablement, et gaussez-vous bien !



Dimanche 31 mai 2015.

Après une courte nuit, ponctuée par la télévision d'à côté réglée au volume maximum et les ébats matinaux d'au-dessus, j'émerge lentement des brumes de l'Ice Tea de la veille, et c'est parti pour une nouvelle journée ! Nous nous sommes levées un peu tard pour profiter de la première conférence qui nous intéressait, mais j'en profite pour faire un tour tranquillou dans la Bulle du livre, pendant que la foule est encore loin et pas trop déchaînée.


Joie, bonheur : la file pour Robin Hobb n'est pas très longue, alors je saute dedans pour faire dédicacer mon premier tome de L'Assassin royal (que je n'ai pas lu, bien sûr. Quand je vous disais que j'étais préparée comme une patate flambée).

La Très Grande Robin Hobb. Prosternez-vous, bande de larves.
Lise Syven
Un gribouillis plus tard, je repère Caladhiel en trèèèèèès bonne compagnie. Comprenez celle de Mathieu Rivero. Of course. Donc, L'AIR DE RIEN, je m'en vais la retrouver (« Oh bah tiens, tu es là toi ? Et qui donc est ce charmant jeune homme ? »). Mais vu que je n'ai pas encore lu Or et Nuit, je n'ai pas grand-chose à dire au Dieu Vivant, donc je me carapate bien vite. La journée commence donc merveilleusement bien. Petit détour ensuite par Lise Syven, car Caladhiel craque pour La Balance Brisée (comment je balaaance !). Je tiens à dire que j'ai fait preuve d'une résistance inouïe pour ma part. Mais je cèderai un jour. D'autant plus que Lise est adorablement mignonne. (Et que ses tampons sont géniaux. J'aime les tampons. Ça me donne limite envie de devenir écrivain, t'as vu.)

C'est ensuite l'heure de la conférence que j'attendais le plus : « Magie et magiciens : pouvoir sur soi, pouvoir sur le monde » avec une brochette d'auteurs qui envoie sacrément du pâté : Robin Hobb, Cindy Van Wilder, Charlotte Bousquet et Patrick Mc Spare. Youhou ! C'est fascinant, même si Charlotte et Patrick ont un peu de peine à répondre aux questions, la nuit ayant été courte (surtout pour Pat, qui a Tchupité toute la nuit, mouhahaha. Je me moque, c'est pas très gentil.).

Conférence « Magie et magiciens » avec une sacrée brochette d'auteurs
À midi, direction l'Espace Cours pour un apéritif organisé par Gulf Stream pour le lancement de leur nouvelle collection baptisée « Électrogène », pendant lequel les quatre prochains romans de la collection nous sont présentés. Et il y a du très lourd, avec le fameux Qui de nous deux ? de Cindy, le Play Your Life d'Agnès, et le roman de Charlotte dont j'ai malheureusement oublié le titre (il faut dire que j'avais déjà très faim). Bref, je sais déjà ce que je vais acheter l'année prochaine (oui par contre, on a le temps de mourir en attendant la parution).

L'apéro Gulf Stream, Cindy présente Qui de nous deux ?
Après l'apéro, LE MANGER. Oui parce qu'on a faim, nous. On s'attable devant la Moselle (ou les toilettes pour d'autres, hihihi), et Jean-Sébastien nous retrouve pour partager la pitance, avec son adorable épouse, Anne-Lorraine. Je suis déjà claquée, mes cheveux sont définitivement hors service, et ma voix ressemble de plus en plus à celle de Patrick Mc Spare après une nuit au Tchupito. L'après-midi promet d'être un peu long, et j'ai juste envie de m'écrouler sur l'herbe et de piquer un roupillon. Mais on est là pour profiter. Alors, let's do it.

Le stand du Chat noir, toujours super classe.
Une fois nos ventres calmés, c'est reparti pour la Bulle ! On croise Nabil Ouali, qui bizarrement, n'essaie pas de me vendre son livre malgré sa réputation (dédicace à Supy). Je profite de voir Samantha Bailly seule et esseulée pour craquer une nouvelle fois sur son stand, et je lui prends Les Stagiaires, qui est plus que de contexte, vu que je suis en plein dans mon dernier stage de fin d'études. Là-dessus, j'apprends avec tristesse que la sortie poche a été annulée par Milady pour de sombres raisons, et je papote un certain temps (n'est-ce pas Asuna ?) avec cette auteure si adorable. C'est vraiment quelqu'un de généreux, de lumineux, et ce petit soleil me suit tout l'après-midi.

Manon Fargetton
Le tour de la Bulle continue, direction Manon Fargetton pour Sia, et je tombe des nues en apprenant que tous les exemplaires des Rois-passeurs ont été vendus. Bordelou ! C'était l'un des seuls bouquins que je voulais acheter sur place avec Les Pirates de l'Escroc-Griffe et Le Jardin des Silences de Mélanie Fazi. À croire que quelqu'un m'a jeté une malédiction à l'aide d'une poupée vaudou.
Peu après, alors que j'accompagne Sia pour aller voir Jean-Philippe Jaworski, sur qui tombons-nous dans le file ? Erik L'Homme, mesdames et messieurs ! Enfin, Sia tombe sur lui, lui demandant une dédicace sauvage (et il répond qu'il adore ça, le coquin), parce que moi, pauvre mortelle que je suis, je ne sais même pas à quoi il ressemble et c'est lorsque Sia sort son bouquin que je vois « Erik L'Homme » sur la couv' et que je lui fais un signe super discret en mode mute : « C'EST ERIK L'HOMME ?! » Ce gars est juste génial, super sympa et talentueux (il lit dans les esprits et devine nos prénoms comme par magie). C'est l'une des plus belles rencontres de mon salon, et l'une des plus inattendues aussi. Je lui avoue honteusement que je ne l'ai jamais lu et du coup, je le suis sur son stand comme un bébé koala accroché au dos de sa maman et je craque pour Le Regard des princes à minuit. Magnifique rencontre, vraiment.

Erik L'Homme. Ou L'Homme qui lisait dans les pensées.
Bientôt 15 heures et la conférence sur les « Dragons : mythiques et fabuleux ». Je me dirige donc vers Magic Mirrors, je laisse ma trace sur le stand de Mathieu Rivero, avec une subtilité et une finesse si incroyables que je suis plus tard démasquée en à peu près une demi-seconde. Moi qui croyais ma manœuvre machiavélique à souhait… C'est loupé. Bref. Revenons à nos dragons. La conférence, qui réunit Pierre Pevel (of course !), Robin Hobb, Xavier Mauméjean et Marie-Charlotte Delmas, est intéressante, mais hélas, le modérateur nous abreuve de spoilers robinhobbesques (parce qu'il croit que toute l'assemblée a lu la totalité de l'œuvre gargantuesque de la dame), et la dernière intervenante hurle dans le micro à nous en rendre sourds, tout ça pour nous asséner avec une étonnante agressivité des faits historiques qui n'ont rien à voir avec les questions. Une belette sera même mentionnée au bout d'un moment. Si, si, je vous jure. Les dragons et les belettes, c'est du pareil au même, bien sûr. Bref.

Conférence sur les Dragons !
Une fois que notre ouïe nous est revenue, nous sortons de là et papotons joyeusement devant Magic Mirrors, QUAND SOUDAIN, Nabil Ouali débarque de nulle part pour me proposer un verre avec Mathieu Rivero, avant de me laisser en plan comme un gros goujat. Ah que coucou la panique ! Je suis partagée entre l'euphorie et la terreur. J'avais raison pour la deuxième, mon instinct infaillible ne s'est pas trompé. Car bien que fort sympathique, cette discussion a vu mon record de ridiculosités (ce mot devrait vraiment exister, donc je l'invente) être battu à plates coutures. Voilà. Parce que je suis pas seulement bizarre, mais « bizarre-bizarre ». Cela étant, l'adorable Mathieu a été très indulgent. Enfin bref. Catastrophe quand tu nous tiens, tout ça, tout ça. Mais qui vivra verra, pas vrai ? Au moins, je n'aurai pas de regret. Enfin, pas trop. Ça reste à voir, en fait. Heureusement, tout ce qui se passe aux Imaginales RESTE aux Imaginales. C'est une bien maigre consolation, mais ça préserve un tantinet ma dignité (ou du moins, les rares lambeaux qu'il en reste).

Avec Mathieu Rivero. Qui, apparemment, imite ma propre tête. Je ne suis pas sûre que ce soit un compliment.
ENFIN BREF. La journée est passée comme une fusée, et voilà que nous devons déjà sauter dans le train du retour… Mais c'était sans compter sur le dernier tour de la bulle, car sur qui je tombe ? Gabriel Katz, qui dédicace pour Sia. Et comme d'habitude, c'est un grand moment, ce mec est un génie du mal mais il est génial. Il élabore même pour moi une stratégie infaillible mais extrêmement malsaine pour décroche un boulot dans l'édition (qui implique la location des service d'un beau mâle pour engrosser une éditrice et décrocher un CDD congé mat'). Gabriel Katz, c'est toujours du lourd. Après ça, nous sommes vraiment en retard, et nous gambadons vers la gare où nous retrouvons… Gabriel Katz ! Décidément, le destin nous a réunis.

La fresque, presque terminée ! Qui est très belle, pour une fois.
On fait nos vraies pipelettes avec Sia dans le train, et on se prend la réalité de plein fouet en arrivant à gare de l'Est. La petite cerise sur le gâteau est la pluie diluvienne qui m'accueille à la sortie du métro. Mais je m'en fous, j'ai passé un week-end fantastique, et ces souvenirs, bien que gênants pour certains, continueront de trottiner dans ma tête pendant un long moment.


Bilan des courses, je n'ai acheté QUE TROIS LIVRES ! Comme je suis fière de moi. Même que tout le monde me regardait avec de gros yeux, genre « Tu te sens pas bien, t'es sûre que ça va ? ». Vous voyez que je peux être raisonnable. (Bon, j'avoue, j'avais réservé mes vacances à Rome la veille, du coup, la bourse en avait pris un coup).


Bref, je n'ai qu'une hâte : remettre ça l'année prochaine ! En tentant si possible de rester trois jours, cette fois, pour avoir encore plus d'occasions de me ridiculiser. Pour le mot de la fin, je tiens à remercier tous les auteurs et toutes les blogueuses que j'ai rencontrés pour ces moments fabuleux. C'était magique, et c'est grâce à vous ! ♥

26 commentaires:

  1. Ton expression "Patate Flambée" m'inspire beaucoup... je crois que je vais l'adopter, si tu m'y autorises :D
    Ta photo avec Mathieu Rivero est juste exceptionnelle !! O_O Mais franchement, je donnerai cher pour voir ta tête sur la photo originale !! :D
    Et sinon... tu trouves pas, toi, que les dragons finalement c'est juste comme les belettes, ça a mauvaise haleine ! Cracher du feu pffff N'IMPORTE QUOI !
    Elle était terrible quand même cette conf', je pense qu'on s'en souviendra mouahaha ! Entre ça et Pevel avec son "faut pas lui faire de guili guili sous la mentounette", il m'a tuée xD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hahaha, je te cède volontiers la "Patate flambée", c'est mon don envers l'humanité. :D Ah non, ma tête originale sur la photo avec Mathieu restera sous clef jusqu'à la fin de mes jours (et de ceux des planctons, pour être sûre que rien ne fuite). Secret défense ! Non mais, BIEN SÛR, les dragons et les belettes, franchement, ce sont juste des cousins. Ah ouiiiii, j'avais zappé cette phrase de Pevel, ça valait son pesant d'or !

      Supprimer
  2. Haha j'adore la stratégie de Gabriel Katz :D C'est dommage quand même pour ces stocks de livres; à lire les comptes-rendus de tout le monde, j'ai l'impression que personne n'a pu se procurer les livres qu'ils voulaient...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est d'enfer, ce Katz, hein ? Rah oui, j'ai l'impression que les libraires ont été un peu dépassés par le nombre de visiteurs... Mais il paraît que les gens ont vachement plus acheté que les années précédentes, ce qui peut expliquer ce petit couac.

      Supprimer
  3. Bientôt, on va inventé le speed-dating "rencontre ton âme soeur chez les auteurs" xD. C'est dommage que tu es cachée ta petite tête sur la photo avec Mathieu Rivero, j'aurais bien aimé voir ça !
    Par contre, je ne comprends du tout le rapport qu'il y a entre moi et Nabil Ouali. Qu'est-ce que tu t'en vas imaginer par là, hein ? xD. J'ai honte de dire que je suis restée comme une tâche devant lui et à ne plus savoir quoi en dire. La prochaine fois que je vous saoule lors d'un salon, mettez-moi devant lui et je ne dirais plus rien !

    Le retour a la réalité a vraiment été dure. C'est bien simple, à peine partie que tout le monde me manquait déjà <3<3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le speed-dating auteurs, mais dans un vaisseau spatial pour aller sur Mars ! Heu non, Victor Dixen, sors de mon corps, s'il te plaît. Pour Nabil Ouali, je ne vois pas DU TOUT, non, non, non. Mais quelle folle idée de ma part !
      Rah oui, la retour à la vraie vie, c'est pas joyeux, mais bon, on a au moins vécu des instants magiques !

      Supprimer
  4. Sacré week-end ! Des rencontres, des surprises, des moments marquants (en bien ou en moins bien...^^), tout ce qui fait que tu t'en souviendra longtemps !

    Et en plus il a fait à peu près beau je crois, qui l'eut cru ! :D

    En tout cas, ton compte-rendu reflète bien le bons moments que tu as passés, ça fait plaisir à lire. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé ! Ah que pourquoi tu vas pas aux Imaginales, Lorhkan ? Tu vas seulement aux Utopiales ? C'est dommage, j'aurais bien aimé t'y voir ! Enfin bref, interrogatoire terminé, vous pouvez disposer (mais tout ce que vous direz pourra être retenu contre vous. Vous avez le droit à un avocat).
      ET OUI ! Il y a eu du soleil, miracle !

      Supprimer
  5. Je me prosterne devant la photo de Robin Hobb, je suis une humble larve. Roh plus de Rois-passeurs non plus, décidément... Oh trois livres seulement, tu as super sérieuse !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien, prosterne-toi donc ! T'as vu comme j'ai été sage ? :D

      Supprimer
  6. Hehe, après notre passage au stand de Manon Fargetton, il ne restait plus qu'un exemplaire de L'héritage des rois passeurs et c'était samedi! Tu es donc arrivée bien en retard ;) Sinon, j'ai trop hâte de le lire! Hahah.
    Et tu n'as acheté que trois livres!! Tu as effectivement été hyper raisonnable, tu m'étonnes que tout rentrait dans ton sac! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaah, la chance pour le Fargetton ! Je t'envie, coquine ! ^^
      Je crois que j'ai été la plus raisonnables de TOUTES, hein. Héhéhé, je devrais avoir une couronné pour la peine.

      Supprimer
  7. T'es officiellement une grande zinzin (mais ma grande zinzin que j'adore, hein !). J'aime tout particulièrement la métaphore du koala.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je crois que c'est mort pour la santé mentale, hein ? Je suis très fière du koala, je rêvais d'écrire un truc aussi stupide un jour.

      Supprimer
  8. J'adorerais rencontrer Robin Hobb :3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu m'étonnes, c'est un grand honneur ! Et encore, j'étais une honteuse novice ! Mais pour les fans, c'était magique, et elle a donné de nombreuses conférences très intéressantes. :)

      Supprimer
  9. Ton compte-rendu est juste génialissime, qu'est-ce que j'ai envie d'y retourneeeeeeeeeeeeeeer! Dis, si tu as des photos de moi, tu veux bien me les envoyer par email stp? (caladhiel80 chez gmail)
    Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiii et gros bisous choupette <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était tellement bien ! J'ai terriblement envie de remonter le temps aussi... ou de l'avancer à l'année prochaine, au choix. Bien sûr pour les photos, je vais voir ce que j'ai et je t'envoie ça ! Gros bisouuus mon elfe préférée ! <3

      Supprimer
  10. Ton article en jette ! :D faut vraiment que j'y aille...
    Le regard des princes à minuit <3 à quand la lecture ?
    Mouehehe, je n'ai lu qu'un roman de Gabriel Katz mais j'avais adoré, je veux lire les autres ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhé, ravie de te donner envie ! Les Imaginales, c'est vraiment magique, si tu as l'occasion, fonce ! J'ai déjà lu Le regard des princes à minuit, en fait : aussitôt acheté, aussitôt lu ! :) J'ai hâte de m'initier à Gabriel Katz également, depuis le temps que ses livres traînent dans ma bibliothèque...

      Supprimer
  11. Haa qu'il est bon ce second compte-rendu !! (Je t'ai déjà dit que j'aimais les fleuves ?). Ce dimanche était tout simplement... mémorable ! Je te l'ai déjà dit, mais je trouve marrant que tu aies acheté trois titres non imaginaires... aux Imaginales. Franchement, ça claque !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaah, Sia, tu es ma bouée de sauvetage dans la tempête, heureusement que tu es là pour te jeter dans mes fleuves ! ^^
      Oui, hein, il fallait le faire quand même, acheter trois titres qui n'ont rieeeen à voir avec l'imaginaire... Bah je l'ai fait. Youhou. C'est un peu ridicule mais bon !

      Supprimer
  12. Tu as vraiment été MÉGA raisonnable, c'en est presque indécent, sais-tu ? *_* Fiou, merci d'avoir partagé avec nous ces moments de folie ma Flora, j'ai l'impression d'avoir vécu le festival par procuration, du coup :D Mais l'année prochaine... JE NE TE LOUPERAI PAS !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'AS VU ?! J'avoue, c'est limite indigne, en fait, hahaha. Moooh, comme je suis heureuse d'avoir pu te faire vivre un petit bout des Imaginales ! <3 Tu nous as tellement manqué ! L'année prochaine, ce sera parfait avec toi et Sae !

      Supprimer
  13. Je me suis bien marré à lire ton compte rendu et j’ai été ravi de te rencontrer en vrai ! C’était vraiment un beau moment, vivement l’année prochaine ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhé, mission accomplie, alors ! Ouiiii, tu ne peux pas savoir à quel point ça m'a fait plaisir de te rencontrer ! Et vivement l'année prochaine, c'est clair !

      Supprimer