dimanche 26 avril 2015

Le Libérateur, Cindy Van Wilder, magnifique rugissement final


Après la débâcle qui a secoué Lion House, la tête de Peter et d'Arnaut se trouve mise à prix. Tandis que les deux jeunes hommes fuient à travers la capitale britannique, voilà que leur santé décline à tour de rôle, et bientôt, c'est Arnaut qui menace de sombrer dans un coma sans fin. Sans compter que la magie s'évanouit chaque jour davantage, que l'Hiver ravage le pays, que Snezhkaïa s'approche un peu plus de Londres et que les Outrepasseurs s'entre-déchirent. Alors que le chaos menace d'engloutir fés et Outrepasseurs, comment Peter peut-il annuler la malédiction si son seul espoir est voué à s'éteindre ?


Tonitruant, c'est le premier mot qui me vient à l'esprit pour décrire la puissance de ce final qui retentit comme le rugissement d'un magnifique lion noir… Achever les Outrepasseurs, je dois bien vous avouer que c'était une libération (comme le titre de ce troisième tome l'indique !) fort attendue, parce que je crevais littéralement d'impatience à l'idée de découvrir ENFIN tous les rouages de cet univers si riche, si foisonnant et si complexe. Mais c'était aussi un déchirement, parce que c'était faire mes adieux à ce monde fabuleux, à ces personnages qui me sont entrés dans la peau. Bref, croyez-moi, c'est toute tremblante et le cœur lourd que j'ai ouvert Le Libérateur, que j'ai eu la chance de gagner grâce à Gulf Stream, que je remercie chaleureusement au passage. Encore une fois, l'éditeur nous en met plein les mirettes avec ce troisième tome de toute beauté aux couleurs de cuivre, qui nous plonge au cœur de Londres et cache un magnifique lion en son sein. J'avais dévoré La Reine des Neiges, qui avait placé la barre très très haut, et c'est donc avec des attentes féroces que je me suis plongée dans cet ultime volume. Pour m'en prendre Plein. La. Gueule.

Après l'avoir refermé, c'est à la petite cuillère qu'il a fallu me ramasser et encore, je ne suis pas sûre d'être toujours en un seul morceau. Une chose est sûre : ce dernier tome m'en aura fait voir de toutes les couleurs ! C'est bigrement difficile de vous en parler sans gâcher votre plaisir et à mes yeux, même le résumé de l'éditeur en dit un poil trop, donc je vais rester assez nébuleuse quant à l'intrigue. Toujours est-il que l'action s'accélère toujours plus, que les révélations pleuvent, et que, mes pauvres, vous n'êtes pas au bout de vos peines ! Mais c'est juste parfait. Voilà, c'est dit. Chère Cindy Van Wilder, vous ne pouviez pas conclure votre série avec plus de brio. Et je pèse mes mots. Au fur et à mesure que les chapitres défilaient, je me suis pris une succession de gifles bien senties, inattendues, mais peu à peu, l'évidence se dessinait : il fallait que cela se déroule comme ça. C'était écrit. (Sans mauvais jeu de mots, hahaha.)
Ah, et en parlant de destin et tout ça, petite anecdote qui m'a fait glousser de plaisir : j'ai eu la surprise de retrouver mon prénom au détour d'une page ! Coïncidence ? Mouhahaha, le mystère reste entier… En tout cas, ce n'est pas souvent que ça m'arrive, donc j'étais toute chose !

J'attendais donc avec fièvre de pouvoir remettre toutes les pièces du puzzle en place parce que ma petite cervelle défaillante n'y voyait pas encore clair. Alors, quand la lumière s'est faite peu à peu… Aaaaaaaléluïa ! Ahem, plus sérieusement, j'ai pu enfin retracer l'histoire de ces fés si ambigus, et plus particulièrement du lien qui unit le Chasseur, ce personnage que j'adore du feu de Dieuuuuuu ! — houlà, je m'emporte, pardonnez mon enthousiasme — et la Trois fois née, Trois fois morte (ou TFN-TFM pour les intimes). Ce lien est, je crois, le fil de la série qui m'a le plus séduite. Plus encore que le fil qui tourne autour de notre héros, Peter. Ici, le Chasseur prend la parole à chaque ouverture de chapitre, avec sa noirceur et son cynisme habituels, mais aussi un soupçon… d'humanité ? J'avais adoré le Chasseur jusqu'ici, mais d'entendre sa voix, son histoire, j'en suis véritablement tombée amoureuse. 


En férue de contes que je suis, j'ai été royalement servie avec cet ultime volume, qui nous dévoile une merveilleuse réécriture d'un conte bien connu. Je n'ai pas trop envie d'en dévoiler plus, parce que j'ai adoré patauger dans le noir, ne pas savoir où aller. Ainsi, découvrir le fin mot de l'histoire entre ces deux personnages d'une rare force m'a donné bigrement envie de relire toute la série, car j'ai l'impression d'avoir oublié certains petits détails du premier volume, et je suis sûre qu'en connaissant toute l'histoire, je verrais d'autres petites choses que je n'avais pas forcément vues à la première lecture. Bref, quand je termine une série et que la première chose que j'ai envie de faire, c'est la relire, je me dis que l'auteure a parfaitement fait son taf.

En revanche, préparez-vous. Parce que votre petit cœur va saigner et vos yeux ne vont pas rester secs bien longtemps. Cindy Van Wilder a le chic pour retourner sa veste et montrer des personnages peu séduisants sous un nouveau jour. Dans l'univers des Outrepasseurs, il n'y a aucune once de manichéisme, et pour preuve, j'ai été incroyablement touchée par la métamorphose d'Hersent. Quant à la dernière scène entre Noble et le Tombeau… houuu, j'en frémis encore de jubilation ! Mais ce n'est rien comparé à l'ultime scène entre Peter et son renard, Scrooge (ceux qui l'ont lue sauront de quoi je parle). Là, j'ai eu un peu beaucoup envie de chialer toute la flotte que contient mon corps, et mon petit cœur s'est brisé en mille morceaux, d'émotion, de frustration. Mais que c'est beau ! En revanche, la toute fin m'a laissée… sur mon blanc derrière. Mais, mais, mais… serait-ce une ouverture qui se profile à l'horizon ? Houuuu, que ça m'a diablement intriguée ! J'en ai eu les nerfs tout en pelote. C'est pas bien de jouer avec la santé fragile de ses lecteurs, hein. Vous êtes donc prévenus, mais vous pouvez quand même vous plaindre auprès de l'auteure en cas d'infarctus. (Personnellement, je ne m'en suis pas privée. Non mais.)

Bref, vous voyez à quel point ça m'a ruinée, cette affaire. C'était beau, c'était poignant, c'était à la fois horrible et magnifique. C'était une fin magistrale. Qui m'a laissée comme orpheline. En conclusion, ce troisième tome vient encore surpasser les deux précédents dans un crescendo enfiévré et vient clore la série en apothéose ! Je m'incline, chère Cindy Van Wilder, je m'incline. Je suis certes à ramasser à la petite cuillère, mais je suis heureuse, comblée, époustouflée. Avec comme l'impression de m'être outrepassée.

Le Libérateur (Les Outrepasseurs, T. 3), Cindy Van Wilder.
Gulf Stream Éditeur, 2015, 344 pages.

10 commentaires:

  1. J'adore ta chronique enthousiaste! Mais bon, je suis tellement d'accord avec toi, c'est un final en apothéose, j'ai eu du mal à lâcher le bouquin!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! :D Aaah, vi, nous sommes donc entièrement d'accord ! Ce final, mais ce finaaaal ! Quelle tuerie...

      Supprimer
  2. je peux me permettre un "Muahahahaha" final ? Non ? Bon...
    Ah que dire, ma chère Flora... (et non, te voir mentionnée n'est pas un hasard, qu'on se le dise ^^ ) de cette magnifique chronique qui me retourne tout autant que ta lecture,donc !!!
    Merci mille fois encore pour ton soutien et ton enthousiasme and... keep your eyes open dear !!
    *s'enfuit*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Mouhahaha" est mon mot préféré alors, tu peux t'en donner à coeur joie, espèce de coquine, va ! ^^
      Hiiiiiii, comment c'est trop la giga classe d'être mentionnée, MOUHAHAHAHAAAAAA (ah bah le revoilà lui) ! Non mais c'est juste incroyable, je suis joie, bonheur, FELICITE DIVINE ! :D T'es un amour, voilà !
      Et rrooooooh, t'as pas fini de jouer avec mon p'tit coeur, vilaine ? :p je veux savoir, moi !!!

      Supprimer
  3. J'entends beaucoup parler de cette saga mais j'ai du mal à avoir réellement envie de la lire. Tu viens de régler le problème, ta magnifique chronique a attisé ma curiosité!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mission accomplie, je peux mourir en paix, hahaha. Plus sérieusement, OH YEAH ! Je suis on ne peut plus ravie d'avoir été le déclic, j'espère que tu adoreras autant que moi cet univers de fou furieux ! Bonne découverte :)

      Supprimer
  4. Et bien dis donc!! Le tome 2 vient de rejoindre ma PAL mais ça me donne encore plus envie de continuer :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Raaah, tu vas voir, c'est de mieux en mieux cette série ! J'ai beaucoup aimé Les Héritiers, j'ai adoré La Reine des Neiges et j'ai surkifféééé Le Libérateur ! :D Bonne lecture, du coup !

      Supprimer
  5. J'ai lu ton dernier paragraphe pour ne pas me spoiler, et ça a l'air de faire mal O.O mais bon je veux quand même lire cette série, elle a l'air tellement bien ! *-*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Normalement, il n'y a aucun spoiler dans ma chronique mais tu peux toujours aller zieuter ma chronique du tome 1 si tu préfères en savoir le moins possible ! :D Et commence donc cette série, elle est géniaaaaale !

      Supprimer