dimanche 19 avril 2015

Cinderella… et le charme opéra ~

Faire du neuf avec du vieux ? Il semblerait bien que cela soit la nouvelle devise de notre copinou aux grandes oreilles, car avec tous les projets de remakes en live-action dévoilés ces derniers temps, Walt Disney n'a pas dit son dernier mot et compte bien enchanter notre quotidien avec une bonne dose de paillettes. Si j'étais tombée sous le charme de l'audacieux Maléfique, j'avais en revanche agonisé face au terrible Into the Woods, qui m'avait sacrément refroidie. Mais c'était avec fièvre que j'attendais le Cinderella de Kenneth Branagh*, même si après le fiasco total d'Into the Woods, je peux vous dire que mes petits genoux tremblaient d'effroi. Qu'allait-on faire subir au si joli conte de Cendrillon ?

*Pour ceux qui se demandent : « Gné, Ken qui ? », il s'agit du gars qui a incarné Gilderoy Lockhart dans Harry Potter. ♥ Et accessoirement, l'un des plus grands shakespeariens de ce siècle. Ça en jette un peu, quoi.


On ne plaisante pas avec les contes de mon enfance, attention ! Le Kenneth, je l'attendais bigrement au tournant et j'étais prête à lui envoyer une lettre d'insulte bien sentie s'il faisait n'importe quoi. Mais, mais, mais… Je me faisais du mouron pour rien. Car j'en suis ressortie… enchantée. Entièrement. À tel point que j'avais envie de tournoyer en chantant sur le trottoir en rentrant chez moi après ces presque deux heures de magie et d'émerveillement. (Finalement, j'ai tournoyé tranquillou chez moi. Si mes voisins du dessous lisent ces lignes, j'espère qu'ils me pardonnent. BREF. J'ai déjà écrit un petit pavé et je suis même pas rentrée dans le vif du sujet. Ça promet.) Bon, allons-y, mettons les pieds dans le plat — ou plutôt, dans les pantoufles de verre.

C'est parti mon kiki.
Ainsi donc, je ne partais pas conquise. Non l'ami, loin de là. La bande-annonce laissait certes entr'apercevoir un beau spectacle, mais aussi une actrice un peu potiche et un prince gentillet. N'ayant jamais regardé Downtown Abbey, j'ignorais tout de Lily James. Quant à Richard Madden, j'avais quelques a priori, puisque je n'aime pas du tout la série Game of Thrones (EH OUI !), et il ne m'avait point laissé un souvenir impérissable en Robb Stark. Pour couronner le tout, il y avait Helena Bonham Carter qui, à l'instar de Johnny Depp, m'exaspère profondément. J'étais donc un peu frileuse. Heureusement, il y avait Cate Blanchett, donc je misais tout sur cette actrice qui a trop la classe (et deux p'tits Oscar, soit dit en passant). C'était donc pas gagné d'avance. Et quand le film a commencé avec une bonne vieille voix-off et un « Once upon a time… » bien attendu, ça m'a agacée. On y avait déjà eu le droit avec Maléfique et Into the Woods, alors la voix-off, c'est un peu casse-bonbons à la longue. (Ça vous énerve vous aussi, ou bien c'est moi qui fais un caca nerveux toute seule ?)

Et pourtant, dès la première image du film, je suis redevenue une petite fille de cinq ans, les yeux grands ouverts d'émerveillement, la chair de poule aux bras, les yeux embués de larmes. (Heureusement que j'y suis allée seule, j'ai pu « gagatiser » tout mon soûl.) Qu'on se le dise, Kenneth — ou Ken pour les intimes — a fait un boulot de ouf. Les images sont à couper le souffle, qu'il s'agisse des paysages de la campagne, colorés et lumineux, des prises de vue plongeantes ou du palais royal qui brille de mille feux… C'est beauuuuuu ! Je n'ai rien à dire sur l'esthétique de ce petit bijou, qui chatoie comme un joyau. Franchement, chapeau. C'en est même un peu too much, par moments car, entre les dorures qui scintillent, les parures de bijoux et les costumes absolument divins, on ne sait plus où donner de la tête et c'est frustrant de ne pas pouvoir tout admirer ! De plus, les effets spéciaux sont hautement réussis et contribuent à rendre l'ensemble proprement magique. La scène de la préparation au bal par la fée marraine est impressionnante ! En revanche, les souris, sorties tout droit du dessin animé, ne servent pas à grand-chose dans cette adaptation, et je m'en serais bien passée, même si j'ai apprécié le fait qu'elles ne soient pas dotées de parole. Toujours est-il que rien que pour son esthétique, qui est vraiment de toute beauté, le film vaut la peine d'être vu.

Hou làlàlà, bonjour les ampoules...
Ensuite, en ce qui concerne l'intrigue même, je préfère vous mettre en garde : n'attendez pas une réécriture ou une réinterprétation audacieuse ou originale, il n'en est rien. Ken (oui, c'est mon ami) reste fidèle au conte à la sauce Disney et ne se permet que peu de libertés. J'aime les réécritures, j'ai donc été un poil déçue de ne pas être surprise avec Cinderella, même si j'ai goulûment savouré l'histoire. Néanmoins, l'enfance de Cendrillon, et notamment sa relation avec ses parents, est pour une fois explorée en profondeur. Ce pan de l'histoire, d'ordinaire survolé, m'a autant séduite qu'émue, et je dois avouer que dès le premier quart d'heure, j'ai eu envie de verser ma larmichette. Non, mais son papa est trop bien, à Cendrillon ! Et puis, elle est chou la p'tite Ella. 


Bref, quand la belle-mère, aka Cate Blanchett, débarque, c'est là que les embrouilles commencent. Et Cate Blanchett est divinement horrible en marâtre cruelle et sadique, même si l'on distingue sous ce vernis répugnant un désir sauvage de survie, alors que le dessin animé nous livre une vision bien plus manichéenne du personnage. Un parti pris savamment apprécié ! En revanche, je ne peux rien faire pour les deux sœurs, Anastasia et Drisella. Comme d'habitude, les insupportables sœurs sont traitées de façon bête et grotesque, et j'aurais aimé plus de finesse, moins de burlesque, à la façon de leur mère qui offre bien plus de profondeur. Du côté de la bonté, j'ai été soulagée que la fée marraine, cette chère Helena Bonham Carter donc, ne soit pas trop présente ni n'en fasse trois tonnes. Finalement, j'ai trouvé très judicieux de la part de Ken de donner le rôle de la méchante à Cate Blanchett, celle que l'on connaît comme la lumineuse Galadriel, et le rôle de la gentille fée à la sombre Helena Bonham Carter. On se serait attendu à l'inverse, le twist est donc rudement apprécié !
En revanche, on ne risque pas de passer à côté de la morale du film — « HAVE COURAGE AND BE KIND »… au bout de la cinquantième fois, on a compris — mais c'est une bonne morale à l'ancienne, et ça ne fait pas de mal. Moi j'dis, vive la gentillesse, ça fait plaisir.

Coucou ma jolie.
Mais j'ai déjà écrit une tartine et voilà que je n'ai toujours pas évoqué le duo qui porte le film ! Alors, ai-je été séduite par le mix Game of Abbey ? Et bien, oui, oui et OUI ! Je dois avouer que Lily James, malgré la candeur de son rôle, s'en sort rudement bien, et on se prend d'affection pour sa Ella tout en gentillesse (mais sans trop de niaiserie) et en émotion. Si je la trouvais un peu naïve et cul-cul dans la bande-annonce, je n'ai pas du tout eu ce ressenti dans le film, bien au contraire. Elle m'a touchée en profondeur, et plusieurs fois foutu les larmes aux yeux, la coquine. Le tandem qu'elle forme avec Richard Madden est à mes yeux réussi, même si je reste peu sensible au charme de Monsieur-Sourire-Ultra-Bright-en-Pantalon-Méga-Moulant (pantalon bieeeen trop moulant, fermez les yeux les enfants !).


J'ai beaucoup aimé la scène de leur rencontre dans le bois, où les deux jeunes gens se livrent à une joute verbale pimentée sur leur canasson respectif (même si ce petit manège donnait un peu le tournis à force). Lily James est splendide à ce moment, et j'ai apprécie le fait que le prince apprécie le caractère de la donzelle plutôt que le décolleté de sa robe (bon, même s'il n'y est pas insensible, le bougre) et à l'inverse, que la donzelle ne tombe pas amoureuse du gars parce qu'il est prince. Et puis, ce jeu de dupes et d'identités cachées est rafraîchissant. Puis, quand vient la scène du bal, je crois que le mot qui traduit le mieux mon ressenti est : « waaaaaaaaaaaah ! » C'est splendide, tout bonnement. 

Ce soir, je serai la plus belle pour aller danser !
Je suis un peu o-bli-gée de parler de la robe de Cendrillon, que je trouve magnifique avec ses petits papillons qui s'incrustent dans l'étoffe de son décolleté, mais il faut voir Lily James danser pour se rendre compte de sa magnificence. Quelle beauté ! L'étoffe vole et virevolte en un réel enchantement, que c'est beau et magique ! 


Bon, la seule ombre au tableau est la taille de l'actrice, qui a dû suivre un régime spécial pour avoir une taille impossible de Barbie. Et honnêtement, ça m'agace un peu, parce que ça n'aurait choqué personne si elle avait gardé sa taille normale, entre nous. Un article de BuzzFeed le prouve. Du côté des petits petons, les fameuses pantoufles de verre sont aussi belles qu'originales ! On les dirait taillées directement dans du diamant. Je vois les puristes s'insurger d'ici : « Ah mais non, ma cocotte ! Ce sont des pantoufles de vair, pas de verre ! » Certes, mais je suis une amie des animaux (et Cendrillon aussi, elle parle aux souris et aux cerfs, d'abord), alors je préfère des pantoufles de verre, plutôt que des souliers en fourrure d'écureuil.

Cerise sur le gâteau, le film est servi par une très belle musique signée Patrick Doyle, et honnêtement, alors que je l'écoute à nouveau en rédigeant ce billet enflammé, je retrouve la même chair de poule que j'ai eue en étant scotchée à mon fauteuil de cinéma. Chose merveilleuse, il n'y a pas de chansons dans ce remake, Dieu merci ! (On se souvient de ma douleur face à Into the Woods.) Quoique, je dis une bêtise, il y a bien une chanson, Lavender's Blue (Dilly Dilly), chantée par Lily James en personne, et qui est une très belle berceuse. J'ignorais que l'actrice poussait la chansonnette et je dois dire que j'ai été charmée par sa jolie voix. Elle chante également A Dream is a Wish Your Heart Makes, qui figure au générique et dont elle n'a guère à rougir. 


Même Helena Bonham Carter y va de ses cordes vocales pour réinterpréter Bibbidi-Bobbidi-Boo. Bon, là, je suis un peu plus mitigée. En revanche, la chanson Strong qui débute le générique en mode R'n'B-boum-boum, heu… NON. Non, non, non, mais qu'est-ce que t'as foutu, Ken ? Ça ne colle pas du tout, et ça rompt toute la magie. Pourquoi ne pas avoir opté pour une réinterprétation comme celle de Lana Del Rey pour Maléfique ? Quel gâchis !

Bref, malgré ce petit détail qui m'a fait ronchonner, vous aurez compris que je suis sortie enchantée de Cinderella, que je vous recommande chaudement si vous avez gardé votre âme d'enfant et que vous voulez vous en prendre plein les mirettes. Spectacle garanti ! Et je vous mets au défi de ne pas avoir envie de porter une robe de princesse après. Même les mecs n'y résistent pas. Pour ma part, je dois bien avouer que, après avoir failli m'étrangler devant les 345 euros des ballerines officielles proposées en partenariat avec Repetto, j'ai bassement craqué pour une paire de ballerines bleu ciel scintillantes… Pour tournoyer comme une princesse attardée dans mon salon.

♪ A wiiiish is a dreaaaam you heart maaaaakes… ♪


Cinderella, réalisé par Kenneth Branagh, produit par Walt Disney Studios.
Avec Lily James, Richard Madden, Cate Blanchett & Helena Bonham Carter.
Sortie en salle le 25 mars 2015, 1 h 44.

31 commentaires:

  1. Moi aussi j'ai ADORE ! Il est absolument sublime et cette scène de transformation de la robe est waouuuuh <3 Mais sérieux ce "Have courage and be kind" j'ai failli le leur faire bouffer à la fin, j'en pouvais plus. C'est l'un des seuls trucs que j'ai pas aimé, avec le moment où le prince montre son jardin secret avec la balançoire (tu vois le prince, toi, aller se balancer tout seul quand il est déprimé ?).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaaah, je suis si contente que tu aies adoré également ! Bon par contre, je te rejoins sur le "Have courage and be kind", y a eu un moment où j'ai cru que j'allais vraiment me lever de mon siège et m'énerver, hahaha. Et je suis d'accord pour le jardin secret, en plus, ça fait vraiment petite fille de la pousser sur sa balançoire, cette scène est bizarre et ne sert pas à grand-chose (pour ne pas dire rien), même si le décor est très joli.

      Supprimer
  2. Noooooooooooon ?! C'est le type qui joue Gilderoy ? *^*
    J'ai trop envie de voir ce film, c'est malin. J'attendais de voir un avis positif et voilàààààà ! Et puis Richard Madden quoi :3
    Bisouuuuuuuuuuuuuuuus et j'espère que la prochaine fois que je passe chez toi, je l'aurais vu :3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouiiiiiiii, c'est fou hein ! On ne s'y attend pas forcément, mais c'est bien lui. J'adore ce type. J'espère que tu aimeras le film, du coup, je croise les doigts ! :D

      Supprimer
  3. Je veux absolument aller le voir ! :) surtout après un avis aussi positif^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne peux que t'y encourager, j'espère qu'il te plaira et t'en mettra plein les mirettes ! ^^

      Supprimer
  4. Ce qui confirme mes impressions sur Lily James (que j'ai connu via Downton Abbey justement), elle ne sait pas jouer (ou alors seulement la fille niaise). Clairement, l'actrice était déjà mince. D'ailleurs son régime fausse tout : quand je vois des images, j'ai l'impression qu'elles ont toutes été trafiquées pour lui obtenir une taille si mince (ou je croyais à une robe bluffante, ce qui est beaucoup plus réaliste en termes de trucage) : berk, berk, berk. Bon tu le sais déjà, mais j'aime bien Helen Bonham Carter (je la trouve même très bien). Bon après, pour être honnête, hormis les souris qui parlent, Cendrillon n'a jamais été un dessin animé que j'ai vraiment aimé. Bon, en gros, je ne suis pas du tout attirée :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens donc, tu n'es pas attirée ? Oh, bah ça ne se voit pas dis donc ! :p Bon heu oui, j'avoue que ce film n'est peut-être-pas-du-tout pour toi, donc passe allègrement ton chemin si Cendrillon n'a jamais été ta copine et si tu ne portes pas Lily James dans ton coeur, sage décision ! ^^ Pour la robe, Disney a nié en bloc avoir altéré la taille de la donzelle par effets spéciaux maiiiis bon... Elle est toute petite sa taille, quand même. Pour pas dire riquiqui.

      Supprimer
  5. OK, tu me donnes peut-être un peu envie de le voir :D
    En fait, Cendrillon est looooin d'être mon conte préféré et alors que j'adore les remake de conte au ciné, et les contes revisités, j'étais pas chaude-chaude pour ce film... En partie avec l'actrice de Cendrillon justement :/ Je pense pas que j'irai au cinéma le voir, en revanche, je l'ajoute à ma liste de film à voir ;) Merci Flora ♥
    (Par contre, j'avoue pas comprendre ce régime forcé bordel de merde.... ça m'enrage tellement)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Choueeeette, tu m'en vois ravie, Alice !
      Je dois t'avouer que Cendrillon est loin d'être mon conte préféré également, mais c'est tellement beauuuu ! On s'en prend plein les yeux et rien que pour le spectacle visuel, il mérite d'être vu. Après, il ne faut pas trop en attendre au niveau de l'intrigue, du coup, je pense que tu fais bien de ne pas aller le voir au ciné, c'est un bon compromis ! :)
      (Rah non mais oui, on est d'accord pour ce régime de scrogneugneu !)

      Supprimer
  6. J'ai adoré également ce nouveau Cendrillon ! par contre, il est vrai que le pantalon du prince est archi moulant ! c'était un peu étrange d'ailleurs !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hahaha, je suis soulagée de voir que je ne suis pas la seule à avoir repéré ce pantalon du diable... C'est bizarre, on est d'accord, hein ?

      Supprimer
  7. J'ai beaucoup aimé ta critique du film, qui colle fortement à mes impressions. Les décors et les costumes sont juste à couper le souffle, j'étais jalouse de Ela magnifique dans sa robe de bal. Lily James incarne à la perfection Cendrillon. Par contre, il est vrai que le prince ne m'a pas vraiment fait rêver, Je dois avouer que la pantoufle de verre ne m'a pas convaincue du tout. Mais ce film m'a permis de retomber un enfance le temps d'un instant. Très bon article qui m' a fait beaucoup rire :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci du fond du coeur pour tes compliments adorables, ça me touche beaucoup !
      Je suis ravie que tu aies adoré le film, et en effet, les décors et les costumes sont époustouflants. Et puis, je suis contente que tu n'aies pas succombé au charme de Richard Madden, je me sens moins seule ! :)

      Supprimer
  8. J'ai parcouru un bon bout de temps ton blog et je suis tombée amoureuse de tes chroniques que j'apprécie beaucoup et qui me font beaucoup rire. En plus la mise en place est magnifique. Très bonne continuation :)

    RépondreSupprimer
  9. Ce film ne me tente pas du tout parce que Cendrillon c'est du vu et revu... mais... c'est une réalisation de Kenneth Branagh et je suis hyper fan de ce génie du cinéma.

    Le concernant, quand tu expliques que c'est "l'un des plus grands shakespeariens de ce siècle", j'ajouterai aussi du siècle dernier, car il a commencé dès les années 1980's, c'est un réalisateur extraordinaire en plus d'être un super acteur.

    S'il y a un film à voir dans les tous premiers qu'il a réalisé et interprété aux côté de son ex Emma Thompson (ils ont aussi commis l'adaptation de "Beaucoup de bruit pour rien", de Shakespeare, que j'ai adorée, et bien d'autres), c'est le titre Dead again (il date de 1991, mais il vaut toujours le détour !). C'est un excellent thriller doublé d'une magnifique histoire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis tout à fait d'accord sur le côté vu et revu de Cendrillon... et de pas mal de contes, finalement, d'autant plus avec l'engouement que les réécritures et remakes suscitent en ce moment. Mais je ne m'en lasse pas (ou du moins, pas encore ^^) !

      Ah flûte, en parlant de la facette shakesperienne de Kenneth Branagh, je pensais plutôt à la fin du XXe siècle en effet, je me suis donc plantée, héhé. (La fille qui est restée scotchée aux années 90, bonjour c'est moi.) Aaah, j'avais adoré Much Ado About Nothing ! En revanche, je ne connais point du tout Dead again, mais je le note avec intérêt, merci du conseil !

      Supprimer
  10. J'ai été surprise par le film parce que je n'en attendais pas grand chose au final mais j'ai finalement passé un super moment aussi, c'était très joli et magique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tout à fait ce que j'ai ressenti aussi, j'avais peur de voir un navet, mais je me suis laissé emporter et j'ai adoré... Contente que tu aies ressenti la même magie !

      Supprimer
  11. Je suis d'accord avec plein de trucs, et pas d'accord avec plein d'autres.
    Premièrement, et je commence par ça parce que ça n'a pas vraiment de rapport, mais je serais ravie de savoir pourquoi tu n'aimes pas GoT, ça me surprend beaucoup je t'avoue ! Perso Robb est un des personnages que j'aime le moins, il n'a aucun chapitre POV dans le livre et est le moins intéressant des enfants Stark. Mais laiiiiiiiiiisse tomber son maquillage dans Cendrillon ! On aurait dit une statue de cire. Au moins, dans GoT, il faisait plus vrai. Et Matthieu et moi avons aussi beaucoup ri en voyant son espèce de leggings qui en laissait voir un peu trop. BREF
    J'ai trouvé le film beaucoup mieux que le dessin animé, qui m'avait vraiiiiiment soulé quand j'étais petite, parce que Cendrillon était une quiche molle et que ça chantait vraiment beaucoup. Ici au moins, la morale, bien que rabâchée un million de fois, lui apporte un peu plus de consistance. Et sa relation avec son papa m'a fait pleurer beaucoup (j'ai pas trop aimé le film mais j'ai pleuré tout le long quand même)
    J'ai A-DO-RE Cate Blanchett dans ce rôle moi aussi, et le fait qu'HBC ne fasse qu'une courte apparition m'a aussi soulagée, j'en peux pluuuus d'elle.
    Ah et j'ai bien rigolé quand j'ai dit à Matt que le réalisateur était Gilderoy, puis j'ai attendu la fin pour lui dire que c'était lui qui avait fait Thor aussi. Mindfuck, tout ça.
    (je me rends compte que ce commentaire n'est pas du tout structuré, pardon)
    Je n'ai pas été convaincue par l’actrice principale (que je n'avais jamais vu dans autre chose avant) sauuuuf à certains moments un peu poignants. Sinon, elle reste quand même très fade tout du long. Puis je n'ai rien à dire sur sa taille fine, Cendrillon mange des restes et s'occupe de la maison toute la journée, alors pourquoi pas ? Puis elle était très belle dans sa robe, donc bon. Par contre j'ai peur des papillons alors j'ai pas trop trop kiffé haha.
    VOILA VOILA QUOI. Ah il faut aussi dire que j'avais malheureusement gagné des places de ciné et que j'ai donc du voir le film en VF, oups.
    J'espère que je t'aimerais encore quand tu m'auras dit pourquoi tu n'aimes pas GoT <3 bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah non mais t'as vu le film en VF ? HERESIIIIIIIIIIIE ! Ma pauvre, je compatis. (Enfin on crache pas sur des places de ciné gratos, hein)
      Alooooors... Bon, je sens que tu vas faire tes valises et me quitter pour toujours si on parle de GoT. Mais pardonne-moi à l'avance, siteuplé, hein ? Pour commencer, je n'ai jamais lu les livres, je ne peux donc que parler de la série HBO, donc je critique pas ce bon vieux GRR Martin. Mais j'ai regardé les deux premières saisons, avec moult souffrances. En fait, j'ai trouvé que ça faisait très carton-pâte au niveau des décors et tout, que c'était mal joué (les Starks m'éneeeeervent), et j'ai trouvé très peu d'intérêt dans les intrigues en général (en gros, tout le monde se bat pour le trône le plus inconfortable du monde, et on te met quelques scènes de cul et de sang pour pimenter le tout). ET BIM, je vais plus avoir d'amis. x) Non mais, ce qui m'a le plus dérangée, c'est que je ne me suis attachée à aucun personnage, et ça m'a énervée que les personnages que je déteste ne meurent pas alors que plein d'autres meurent. Et puis y a pas assez de dragons, bordel, j'en voulais plus ! Voilà. Tu vas m'envoyer les papiers du divorce ? :(
      Nous sommes donc d'accord pour ce pantalon ou cette paire de collants, c'était tooootalement indécent, hein ?
      Aaaah, t'as pleuré aussi, j'me sens moins seule là ! T'as vu comme c'est trop mignon avec son papa ? Il est trop cool son daron.
      Ah ouais, tiens, j'avais pas pensé qu'elle crevait la dalle. Mais quand même, elle le fout où son estomac de gueuse ?
      T'as peur des papillons ? MOUHAHAHAHA. Pardon, je me moque un peu, je suis pas gentille. Mais c'est inattendu, je dois dire. Donc je comprends ton malaise.
      BREF. Tu m'aimes plus ? Si on m'avait dit qu'un article sur Cendrillon mettrait notre relation en péril, je ne l'aurais pas cru, mouhahaha.

      Supprimer
    2. Bawai, mais ça va, la VF était pas si mal. Enfin pour une VF quoi !
      Bon déjà, ça va si tu critiques la série c'est acceptable. Je la trouve très bien mais je suis avant tout in love des livres. Mais doooonc !
      Je trouve pas du tout ça mal joué, je suis même étonnée c'est la première fois que j'entends (enfin lis) ça ! Et puis moi mon personnage préféré c'est Bran (oui le petit handicapé) parce quand les livres ses chapitres sont les plus "fantasy" et qu'il a des pouvoirs de ouf, alors qu'il est trop underratted dans la série, c'est triste. Et les intrigues c'est surtout le côté médiéval qui me fait kiffer, avec les super généalogies et les arrangements entre familles, mais bon, faut aimer hein.
      Après le cul et la nudité sont hyper mis en avant dans la série mais voilà, GRRM c'est un mec fin qui sait gérer ses ellipses tu vois. Par exemple dans la saison 3 ou 4 un mec se fait torturer et tu le vois à l'écran, alors que dans les livres c'est à peine décrit et tu sais ce qu'il a subit après quand les gens en parlent, c'est jamais du voyeurisme comme ça peut l'être niveau violence/sexe dans la série. Mais bon, HBO, tout ça. Aussi tu vois énoooooormément les boobs de Daenerys dans la série, puis sa relation avec Drogo est trop chelou dans la série, alors que dans les livres il la viole pas du tout et il est super attentionné avec elle (et en plus elle a 13 ans donc bon) bref bref, la série se permet d'être explicite, quoi.
      Après le truc avec les morts c'est juste un soucis de crédibilité de la part de l'auteur. Le mec plein d'honneur bien sûr qu'il crève, c'est logique, vu qu'il fait les choses bien. Puis il n'y a pas de héros, tout le monde peut mourir, même si toi pauvre lecteur tu croyais qu'il avait un destin. Moi ça me plait, parce que je déteste les happy ending et les trucs téléphonés. Puis tout de même, il fait aussi mourir les personnages détestables, fallait juste mater un peu plus d'épisodes (ou lire les livres, wink wink ;) )
      JE T AIME TOUJOURS VOILA. Parce que je suis une meuf bien qui aime communiquer et que je comprends que la série puisse ne pas plaire. En revanche les livres (surtout les premiers) sont trop swaggy et personne n'a le doit de dire du mal de Bran parce que c'est un des meilleurs personnages de tous les temps <3

      Sinon ouais le pantalon du prince (a-t-il un nom ?) est carrément abusé, j'arrivais pas à le regarder dans les yeux hahaha. Et je suis hyperémotive alors je pleure tout le temps (j'ai déjà pleuré devant south park, et devant une pub frolic aussi une fois... donc là, forcément, j'étais en larmes)

      Et oui j'ai peur des papillons. J'ai peur d'un peu tous les insectes en fait, mais eux je comprends pas, les gens les kiffent alors que ce sont clairement des enfants du démon ! Brrr

      Cendrillon, faut pas croire, ça crée du débat sévère !

      Supprimer
    3. Hahaha, les papillons, les enfants du démon ! Jamais, ô grand jamais, je n'aurais cru entendre ça un jour. Et je crois que maintenant, dès que je verrai un gentil papillon, je ne pourrai pas ne pas penser à un suppôt de Satan. MERCI HEIN.

      Hoho, ce que j'ai ri quand tu as causé de Bran. Parce que, Bon Dieu qu'il est nuuuuul dans la série ! Cet enfant, j'ai envie de le baffer à toutes les scènes. Tsss, quand je pense que le perso est trop cool dans les bouquins, ils se sont bien vautrés quand même. Ca me fait plaisir de lire que les bouquins sont moins explicites, ça doit être beaucoup plus fin, et plus efficace en fait. Et cool pour la relation Daenerys/Drogo, parce que ça m'a choquéééééée ! C'était bien berk. Bref, en fait, tu me donnes un peu beaucoup envie de lire les livres là, pour redonner une chance à GoT. Oui, il y a peut-être une lueur d'espoir et de rédemption pour la profane que je suis... :D

      Supprimer
    4. Haha quand ils voleront vers toi, faudra leur jeter de l'eau bénite et tout ! (Bon en vrai je couine et je pars en courant de peur qu'ils me touchent) DE RIEN !

      ON CRITIQUE PAS BRAN. JAMAIS. OU JE LÂCHE LES PAPILLONS DE LA MORT SUR TOI !

      Et si jamais tu lis GoT un jour, si tu peux le faire, lis les en VO parce que la trad française puduku. Exemples ?
      Les Direwolves deviennent ...des loups-garous. J'ai mis 200 pages à comprendre que c'étaient pas du tout des loups-garous et que Ned Stark était pas du tout un fada qui laissait ses enfants adopter des êtres humains, tu vois.
      Mais mon coup de cœur va au blason de la famille Greyjoy : l’impressionnant Kraken ! Bah en français c'est tout aussi impressionnant, mais de connerie : c'est... la seiche. TREMBLEZ DEVANT MA SEPIA A LA PLANCHA, OLÉ !

      Supprimer
  12. Ouuuuuh, je veux aller le voir. JE. VEUX. ALLER. LE. VOIR. Rien que pour la robe *_*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. TU. DOIS. Y. ALLER. Parce que la robe le vaut bien. :D

      Supprimer
  13. Comme toi j'étais un peu réticente à aller voir le film après avoir vu la BA un peu cucu la praline... du coup je n'y suis pas allée, mais ton avis est tellement enthousiaste que je vais remédier à cette erreur ^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hihihi, contente d'avoir pu te faire changer d'avis, n'hésite pas à me tenir au courant et je croise les doigts, j'espère que tu ne regretteras pas de lui avoir donné une chance ! :D

      Supprimer
  14. J'étais un peu réticente devant ce film, mais là ton avis m'a vraiment convaincue de le regarder, si bien que maintenant il me tarde de le voir :) Ta chronique est très (très) agréable à lire <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaaah, chouette, tu m'en vois ra-vie ! :D J'espère de tout coeur qu'il te plaira et que tu ne seras pas déçue ! Merci tout plein ♥

      Supprimer
  15. Tu m'as convaincue : je louerai le dvd !
    La tête de l'actrice ne me revient pas trop, mais j'aime beaucoup H.Bonham-Carter, moi, lol !
    J'aime bien GOT surtout Daenarys et Jon Snow : Emilia Clarke est une belle découverte pour moi ! Par contre, je ne comprends pas cet engouement, car j'ai vu des séries bien plus originales, et moins commerciales que celle-ci !
    Oh, moi aussi je kiffe les pantoufles de verre, mais pas leur prix, lol !

    Ondine

    RépondreSupprimer