mercredi 25 mars 2015

Salon du Livre de Paris 2015 : on récapépète !


Coucou les p'tits scroutts à pétard ! 

Eh beh, ce Salon du Livre, c'était pas de la tarte, j'en suis sortie crevée ! (Vous auriez dû voir ma tête lundi, ça valait son pesant d'or, hahaha — Sia confirmera.) Mais c'était sacrément chouette ! Pourtant, ce n'est vraiment pas un salon que j'apprécie, c'est gigantesque, industriel, sans âme. Il manque ce qui fait des Imaginales ou de Montreuil un truc fabuleux. Enfin bref, je ne vais pas me lancer dans un débat sans fin et je vais essayer de faire court pour ce petit compte-rendu post SDL (arrêtez de rire, dans le fond !). Je n'ai pas fait beaucoup de photos, hélas, même si j'avais mon appareil avec moi, car j'ai plus profité de l'instant présent. Vous avez mis de bonnes chaussures, j'espère ? Alors, c'est parti !


Jeudi 19 mars 2015

Je ne vais pas trop m'étendre sur ma casquette « pro », mais le lever à 6 h du mat' et l'installation du stand de mon Master, c'était coton, je peux vous l'assurer. Heureusement, la soirée d'inauguration, que je DÉTESTE d'habitude, était plutôt sympa. Peut-être parce que j'ai déserté le stand de mon Master la majeure partie de la soirée. Mouhahaha. La soirée a commencé avec une rencontre que j'attendais depuis des lustres, celle de Sia ! Une petite nana en or, adorable et rigolote avec qui j'ai longuement papoté — en même temps, depuis le temps que j'attendais ce moment !

Il est pas classe le stand Lumen ?

Puis, j'ai foncé sur le stand Lumen, qui était maaagnifique, vu mon Emily adorée, récupéré le sac Le Secret de l'inventeur qui était juste trop beau, les autres goodies, et j'ai eu l'occasion de papoter avec la boss qui est décidément super sympa ainsi que son équipe du tonnerre. Cerise sur le gâteau, j'y ai croisé Mélanie Delon (aaaaaléluïa !), vous savez, l'artiste méga talentueuse avec laquelle je vous bassine tout le temps. J'ai eu la chance de papoter un peu avec elle, donc j'étais JOIE. Même si je crois qu'elle a un peu flippé devant mon admiration sans bornes. Bref, le stand Lumen, c'était de la bombe. Je suis tombée plus tard sur Justine, qui m'a un peu prise pour une folle, mais je l'adore cette fille, on a bien déconné. J'ai peut-être vu d'autres personnes, mais le champagne n'aidant pas, je ne me souviens de rien d'autre (mais je me souviens quand même de la soirée, hein, faut pas déconner). BREF, on va pas faire un pavé pour la soirée d'inauguration, sinon, on n'est pas sortis de l'auberge ! Next !

Vendredi 20 mars 2015

Après une matinée boulot, j'ai retrouvé ma chère Agnès Marot (enfin c'est plutôt elle qui est venue me trouver), hélas un peu estropiée, qui m'a fait une jolie dédicace pour l'anthologie de ma promo, puis direction le stand des éditions du Chat noir, où Agnès dédicaçait. J'en ai profité pour alpaguer Mathieu Guibé pour qu'il me signe mon exemplaire d'Even Dead Things Feel Your Love, alors que le pauvre se sustentait après une longue matinée, et j'ai papoté avec Agnès. Puis, j'ai fait mon premier tour du salon, et… j'ai craqué ma culotte. JE SAIS, C'EST MAL. Je suis faible, que voulez-vous. Six achats, c'était pas prévu DU TOUT. Je n'avais le droit qu'à un seul, et j'avais prévu de craquer pour La Pelote d'épingles de Cécile G. Cortes aux éditions du Chat noir, qui dédicaçait l'après-midi. Comme prévu, j'ai craqué, et quelle ne fut pas ma surprise quand je me suis retrouvée devant l'auteure et que je me suis rendu compte que Roanne = Cécile = je suis une cruche. Bref, j'avais pas du tout fait le rapprochement entre ces deux personnalités et je me suis sentie bien bête. Mais ç'a été une jolie rencontre, Cécile est adorable, tout comme ses pattes de mouche, et je suis encore plus curieuse de découvrir son roman (j'ai même eu droit au joli collier qui va avec, une super attention de l'éditeur) !

Le Chat noir - Agnès Marot & Cécile G. Cortes

Juste à côté, il y avait le stand des Indés de l'imaginaire, qui était une délicieuse torture, et le mec d'ActuSF m'a si bien vendu les bouquins que j'étais obligée de craquer. J'ai donc jeté mon dévolu sur Or et Nuit (splendiiiiide) de Mathieu Rivero (splendiiiiiide aussi !), qui a l'air d'être une sacrée perle, et pour Arachnae de Charlotte Bousquet, qui me tentait depuis des lustres. Je savais aussi que j'allais céder à la tentation sur le stand d'Au bord des continents, qui font des livres à couper le souffle, et ça n'a pas loupé quand j'y suis allée. Butin : trois ouvrages de Sandrine Gestin et deux marque-pages gracieusement offerts ! Mais je ne regrette rien.

Au bord des continents & butin du premier jour

Face à ma propre déchéance, j'ai décidé qu'il était préférable d'arrêter les hostilités et de rentrer sagement chez moi, car le soir, une petite boule de nerfs allait débarquer comme une furie ! Vous voyez de qui je veux parler ? D'Émilie (aka E.C. Tanengam) de La Bibliothèque aux mille et une vies ! Et croyez-moi, c'était ouf de la rencontrer et de l'héberger chez moi, cette nana, je l'adore ! ♥ On a papoté jusqu'à 4 h du matin. Normal.

Samedi 21 mars 2015

Donc, après une courte nuit de, heu… trois heures et des brouettes, Émilie et moi débarquons à l'hôtel où se déroule le petit-déjeuner organisé par Lumen avec Andrea Cremer, fraîches comme des roses et surexcitées comme des puces. Je suis super contente d'y retrouver mon Bouchon préféré (et son petit écureuil ! ♥), mais aussi Lucie que j'avais déjà croisée à la soirée blogueurs de Lumen. Le petit-déjeuner est délicieux (même si nous avons déjà le ventre rempli), l'ambiance conviviale et Cécile Pournin, la boss de Lumen, mène la table ronde d'une main de maître et avec beaucoup d'humour. Andrea est adorable, souriante et drôle, et nous pouvons poser toutes les questions qui nous brûlent la langue, et même crier notre frustration face à cette fin cruelle et sadique.
Une petite dédicace plus tard, le petit-déjeuner se termine, et alors qu'Émilie se rend à un rendez-vous pro, je me jette dans la cohue du salon, où je retrouve Lucie qui m'emmène voir Justine, avec qui je reste une bonne heure. Je fais dédicacer les deux premiers tomes de Malenfer à Cassandra O'Donnell pour Émilie, puis Justine craque aussi, et elle me fait un de ces chantages ! Alors, finalement, bah, je craque également. Pfff, résistance = 0. Mais je suis ravie, car Cassandra est adorable et nous avons même eu un superbe dessin de Jérémie Fleury, dont j'avais beaucoup aimé le trait dans son album Dracula.

Charlotte Bousquet et Cindy Van Wilder au turbin
Finalement, l'heure a sacrément tourné et j'ai raté le point de rendez-vous pour le déjeuner entre blogueurs, je retrouve Émilie et nous allons nous ravitailler. Puis, direction le stand de mon Master pour accueillir ma très chère Cindy Van Wilder en dédicace, malgré mes petits soucis de téléphone (le bougre s'était mis tout seul en mode malvoyants… Et en pas douée que je suis, impossible de le reconfigurer. Je crois que l'enfoiré essayait de me traiter d'handicapée.) Une heure plus tard, Cindy s'envole vers le stand de Gulf Stream, où une dédicace de FOLIE l'attend. La queue est gigantesque, et c'est un succès incroyable. Ô joie, j'y retrouve toutes les copines, Sia, Émilie, Bouchon, et je croise même furtivement Supy ! Tous les chemins mènent à Cindy, il faut croire. Et qui vois-je qui dédicace juste à côté de ma chère Belge ? Charlotte Bousquet, pardi ! Ni une, ni deux, je me précipite vers la dame avec mon exemplaire d'Arachnae, et je manque de m'étaler royalement à cause de la petite marche traîtresse du stand. Bon, heu, comment vous dire. C'est un peu beaucoup méga la honte. Mais c'est tout moi. Je me fais donc dédicacer l'ouvrage, j'échange quelques mots avec l'auteure, mais je suis tellement honteuse que je me carapate bien vite.

Pendant que les filles attendent leur tour dans la file des Outrepasseurs, je file vers le carré Imaginaire, où je sais que Mathieu Rivero dédicace. L'auteur est là, en effet, et ma première pensée c'est : « CANON ». Ahem. Que disais-je donc ? Je m'avance toute timide, et il me fait une très belle dédicace. Là-dessus, je flâne un peu sur le stand et un visage pas totalement inconnu vient me voir et me demande si je suis Flora. Oui c'est moi ! C'est Arthur Morgan qui vient me remercier pour la chronique que j'avais faite sur le Guide Steampunk (qui date un peu je dois dire, quelle mémoire !) et il est a-do-ra-ble, à tel point que je suis toute flattée et toute gênée car je ne trouve pas grand-chose d'intelligent à lui dire. On parle un peu de ses projets d'écriture et ce gars est super sympa ! Si tu lis ces mots, Arthur, merci, ç'a été un réel plaisir de discuter avec toi et ça m'a mis du baume au cœur ! Je retourne ensuite retrouver les copines de l'autre côté du salon. Une fois qu'Émilie et Sia ont réussi à braver la foule et obtenir leur dédicace de Cindy, nous allons nous poser avec Émilie et Aely pour prendre un verre et reposer nos pattes fourbues. Puis c'est déjà l'heure de nous dire au revoir avec mon adorée Émilie, et je console mon petit cœur en retrouvant Sia pour la conférence sur « La romance pour les ados » au square jeunesse, avec Cat Clarke, Charlotte Bousquet et Georgia Caldera. C'est très intéressant mais je suis CREVÉE et je menace plusieurs fois de m'endormir. Sia, elle, prend des notes comme une pro, je l'admire.

Les Indés de l'imaginaire (ActuSF, Mnémos et Les Moutons électriques)

Après la conférence, nous retournons sur le stand des Indés de l'imaginaire, où je vante la beauté de Mathieu Rivero à Sia (qui craquera ensuite pour Or et Nuit également, hahaha !), et l'un des éditeurs des Moutons électriques me fait signe : l'illustrateur de la couverture dudit livre est présent ! J'obtiens une petite dédicace et nous papotons tous. Je dois être un peu excitée car l'éditeur demande à Sia : « Elle est toujours comme ça ? », mais je le prends comme un compliment. Charlotte Bousquet entame une autre séance de dédicaces et je craque pour Cytheriae et Matricia. Charlotte Bousquet se souvient que c'est moi qui ai lamentablement chu quelques heures plus tôt et je ne sais plus où me mettre. Mais je suis ravie avec ma trilogie Arachnae dédicacée ! Enfin, fourbues, nous prenons le chemin de la sortie, et je me fais une nuit de malade.

Butin du deuxième jour... Ahem. + 9 dans la PAL.

Dimanche 22 mars 2015

Je n'ai pas le courage de me rendre le matin au salon pour la dédicace de Timothée de Fombelle, je dors tout mon soûl, et je n'y vais que pour prendre mon service l'après-midi. Je recroise Sia, comme tous les jours. Héhéhé. Et même que la bonne nouvelle du jour, c'est que je vais officiellement aux Imaginales grâce à Sia. HOURRA !

Lundi 23 mars 2015

Après une matinée de boulot d'un ennui mortel (matinée pro oblige), je m'échappe et je retrouve Sia (ENCORE ! Non, je ne la harcèle pas, c'est le destin, j'vous jure), nous allons faire un coucou à Emily chez Lumen, puis direction la conférence sur les frissons dans la littérature adolescente (ce n'est pas l'intitulé exact mais celui-ci m'échappe totalement) au square jeunesse, avec trois éditrices. Très intéressant, mais notre ventre crie famine, et après l'avoir sustenté, je fais un dernier petit tour avant de plier les voiles pour de bon.


Bref, j'ai encore écrit une tartine, diantre. Ce que je retiendrai du salon ? Sia, qui a été ma « cavalière » de salon vu le temps qu'on a passé ensemble, héhé ; Émilie OF COURSE, avec qui j'ai passé une nuit de taré et une si belle journée (et qui m'a terriblement donné envie de m'acheter un pyjama dragon) ; Bouchon, que j'ai été ravie de revoir même si ce fut trop bref ; Agnès et Cindy, bien sûr, les auteures de mon cœur ; et tous ces moments sur le stand des Indés de l'imaginaire (c'était un peu l'endroit le plus cool du salon), les auteurs et éditeurs avec qui j'ai discuté (à la fin, tout le monde me reconnaissait, haha — « Quoi ? Encore vous ? »). Bref, c'était bien chouette.

Merci à tous pour ces cinq jours de folie et à l'année prochaine ! ♥

22 commentaires:

  1. Toi, tu es la blogueuse de mon coeur <3
    Je suis fatiguée rien qu'à te lire, dis donc, pense à dormir un peu ! Encore merci pour ta compagnie toujours lumineuse et à très viiiite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moooh ! ♥
      Voui, je dois bien t'avouer que lundi, j'étais un peu beaucoup fatiguée, héhé, mais ça va bien mieux maintenant, j'ai fait la larve pendant deux jours pour récupérer. J'espère que ta cheville a bien récupéré aussi, la coquine ! Et on se voit tout bientôôôôôt ! :D

      Supprimer
  2. Ah c'est sûr que s'il y en a que j'aimerai faire, ce sont bien les Imaginales (mais il faut pouvoir traverser toute la France pour ça, snif). Chouette salon, donc. Yeah, chouette rencontre avec Sia alors :) Ouh, le butin du premier jour donne envie. Tu as été plus sage le deuxième. (même si tu as définitivement massacré ton challenge)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ooooh, je pensais que tu serais aux Imaginales... :( Je suis toute déçue ! Mais c'est vrai que c'est loin et un peu excentré de tout. Il me semble que tu vas aux Utopiales, non ? Je ne sais pas encore si j'irai, mais je vais l'envisager. Vouiiii, c'était trop chouette de rencontrer Sia et de lui coller aux basques tout le salon ! :D Ahem, on ne dira rien pour le challenge. Fail de la mort qui tue.

      Supprimer
  3. À te lire, on croirait que tu as fait un marathon ;)
    Merci pour ce compte-rendu très vivant. J'en déduis que les challenges du genre "je-n'achète-pas-plus-de-X-livres-ce-mois-ci", ce n'est pas fait pour toi. Pire : ça génère de la frustration, ce qui te rend encore plus boulimique ! On verra comment tu t'en sortiras aux imaginales mais tu sais déjà qu'il y aura des diablotines et diablotins pour te faire alourdir ta valise ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était un peu ça, en effet ! ;)
      Tiens, je me demande pourquoi tu dis ça, héhéhé. *Déni absolu* Pourtant, j'y croyais vraiment à ce challenge... mais les salons, ça n'aide vraiment pas. Je me mettrai un joker pour les Imaginales parce que là, je suis sûre de craquer, mais je vais rester sage en avril et en juin pour compenser. :)

      Supprimer
  4. Pour ma part, je suis vraiment ravie qu'on ait pu se croiser, parce qu'avec nos plannings respectifs, ce n'était pas gagné ! J'ai essayé d'éviter les tentations, en plus (typiquement, le stand de Au bord des continents, dont je suis archi fan aussi depuis L'art de dresser les dragons... hum... ça ne me rajeunit pas), du coup je ne me suis pas vraiment promenée sur le salon, ou alors en mode "je mets des oeillères, surtout je ne regarde pas... je ne... oh, ces couvertures sont fabuleeeeeuses !... oups, je pas s'arrêter, je me sauve !"
    Même si je suis d'accord sur le manque d'âme de ce salon, son côté "industriel", ça reste quand même une antre des tentations... j'ai quand même claqué 95 € en livres.
    En tout cas, tu m'as bien fait rire pour Mathieu, il faut que je lui remonte. ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vouiiii, ça m'a fait super plaisir de te rencontrer, malgré mon petit cafouillage personnel (c'est tout moi) ! Hahaha, les oeillères, c'est très pratique, surtout pour Au bord des continents, sage décision... ;) J'aime bien le "J'ai essayé d'éviter les tentations" puis "j'ai quand même claqué 95 euros en livres"... Je peux dire "Mouhahahah", dis ? Eh beh, je me sens petite joueuse à côté !
      Oh noooon, ne dis rien à Mathieu, je ne pourrai plus jamais l'approcher de ma vie sinon (question d'honneur, ahem, et de dignité). Aie pitié de moi. ^^ (J'ai l'impression d'avoir douze ans.)

      Supprimer
    2. Oups. Trop tard !
      (ne m'en veux pas, en fait il avait déjà vu ^^)
      (puis ne t'inquiète pas, à qui ce n'est pas déjà arriver, n'est-ce pas ?...)

      Supprimer
    3. Oh, Doux Jésus. Booooooooon. Je n'ai plus qu'à aller m'enterrer au fin fond d'une grotte à l'autre bout de la planète pour ne plus jamais en sortir. Hahaha.

      Supprimer
  5. Très chouette compte-rendu! J'ai eu l'impression d'y être un peu aussi! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, je suis ravie d'avoir pu t'y emmener un petit peu ! :)

      Supprimer
  6. Oh My God !! Au bord des continents! j'aurais tellement aimé y aller pour pouvoir agrandir ma collection de Sandrine Gestin ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, c'est clair qu'Au bord des continents est le stand de la tentation ultime ! Peut-être que tu auras l'occasion d'aller les voir aux Imaginales ? :)

      Supprimer
    2. Waouh!! je ne connaissais pas ce salon! Ça à l'air super, en plus Épinal c'est pas loin de là où j'habite! Mais je suis en stage lors du salon!! T^T

      Supprimer
    3. Je confirme, c'est mon salon préféré, c'est vraiment très très chouette ! Oh flûte, tu travailles même le week-end ? Car c'est du 28 au 31 mai, tu as peut-être une chance de trouver un créneau ! J'espère que tu pourras y aller en tout cas. :)

      Supprimer
  7. Eh bé ! C'est ce que j'appelle une fin de semaine chargée ! Chargée mais passionnante !
    Il faut dire que c'est LE salon, tout le monde est présent quoi. Peut-être un peu trop de monde et un peu trop gros pour moi, mais ça doit être sympa quand même (et ça manque de conférences :D ).
    Et un sac plein de beaux achats, bravo, mais il va falloir faire disette maintenant, pour laisser le temps au portefeuille de recharger la batteries !^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te rejoins totalement sur le "un peu trop gros", "un peu trop de monde" (<- surtout sur ce point-là, aaargh) et le manque de conférences ! Bouuuh que c'est pauvre ! Il n'y avait que deux conférences qui m'intéressaient, et encore, je ne brûlais pas de m'y rendre... Contrairement à celles des Imaginales que j'ai toutes envie de faire. ^^ M'enfin, c'était sympatoche quand même !
      Oui, oui, c'est régime sec maintenant... pour renflouer le portefeuille pour les Imaginales, mouhahahaha !

      Supprimer
  8. Je viens juste plussoyer les commentaires concernant Or et Nuit qui a l'air vachement chouette (et concernant Mathieu Rivero aussi, qui a été unanimement déclaré "Homme Parfait" par les autorités compétentes).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, si les autorités compétentes valident, alors je peux alors le clamer haut et fort également. Hahaha. Bon Dieu, j'espère qu'il ne lit pas tout ça parce que bon. Voilà quoi.

      Supprimer
  9. Oh le beau compte rendu :)
    Haha tous les chemins mènent à Cindy ! Bien dit ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Léa, contente qu'il te plaise ! :D Cindy est notre point de ralliement, héhéhé.

      Supprimer