samedi 14 mars 2015

« Je n'ai pas lu Hunger Games et je vais bien, merci. » Contre le book shaming

Même Katniss, toute rebelle qu'elle est, se sent obligée de lire Hunger Games.

Bonjour, bonjour !

Je sais que c'est samedi matin mais allez, hop, on s'réveille ! Aujourd'hui, j'ai décidé de pondre un petit article chaud bouillant où je vais m'énerver, alors, préparez vos popcorns et votre Coca, ça va dépoter. Ça faisait un sacré bail que je n'avais pas accouché d'un billet où on réfléchit (non pas que mon cerveau soit mort le reste du temps, hein), et ça me manquait pas mal. Tout récemment, je me suis attaquée à une série phare à laquelle j'avais réussi à échapper jusqu'à maintenant : Hunger Games (si vous voulez savoir ce que j'en ai pensé, c'est par ici). Et en m'attaquant à un si gros morceau, j'ai pris conscience de toute la pression sociale qui s'était exercée sur moi toutes ces années, et j'ai eu envie de partager mon expérience. Parce que je ne suis peut-être pas la seule lectrice timide à avoir peur des représailles et à en avoir ras le kiki de se sentir obligée de lire tel bouquin et d'être considérée comme une extraterrestre si ce n'est pas le cas. Donc, voilà, je règle mes comptes. Attention, ça va saigner. *Arme sa kalachnikov comme une méga rebelle de la mort qui tue*

Heu, oui, d'accord, mais avec qui/quoi/comment/pourquoi, exactement ? Avec le book shaming, les gars. Je ne sais pas si ce concept existe déjà ou pas, pour tout vous avouer, je n'ai pas fait de recherches avant de m'énerver sur mon clavier, mais j'ai trouvé que l'expression « book shaming » (un peu sur le mode du « book bashing ») était parfait pour représenter ce qui m'agace tant. En gros, c'est quand tu te sens minable de ne pas avoir lu tel bouquin parce que tous les autres gens de la planète l'ont lu et qu'on te pointe du doigt pour ta différence. Finalement, un peu comme dans mon billet « Ce livre, c'est de la merde », on en revient toujours au jugement d'autrui, que ce soit sur la supposée qualité d'un bouquin ou sur le fait de l'avoir lu. Et cette honte sournoise et latente, je n'ai pas cessé de la ressentir depuis l'explosion d'Hunger Games. Et j'en ai marre. OKAY ?! Alors flûte, hein.

Que je vous raconte mon histoire, quand même, parce que vous êtes sûrement perdus pour le moment. J'ai toujours eu six siècles de retard sur les grands phénomènes éditoriaux, hormis Harry Potter, parce que souvent, l'engouement général me dégoûte plus qu'il ne me donne envie et je déteste suivre comme un mouton (c'est mon côté Katniss, on va dire). Et j'ai toujours ressenti une honte énorme à propos de ces livres qu'il fallait absolument lire mais que je n'avais pas lus, dans tous les genres confondus — littérature contemporaine, imaginaire, jeunesse, etc. Pour l'anecdote, je me souviens d'une prof de librairie que j'avais eue qui nous parlait de Zoé Valdés et, voyant que personne de la classe n'avait lu cette auteure, elle nous avait rétorqué avec un mépris sidérant : « Mais vous lisez de temps en temps ? » Heu, oui. Mais pas forcément ce que tu aimes, toi. Et en tant que libraire, tu devrais savoir mieux que personne qu'on ne peut pas tout lire, malgré toute notre bonne volonté. D'autant qu'on était en première année et que justement, on était là pour se faire une culture. Bref, ça m'avait foutu sur le derrière. Et évoluant dans le monde du livre, j'ai souvent été confrontée à ce mépris et à la honte qu'il engendre.

Réaction numéro 1 : le choc, pur et simple. NAAAN, C'EST PAS POSSIBLE, TU L'AS PAS LU ?!
Réaction numéro 2 : le jugement.
Conséquence : la honte.

Ainsi, vous allez peut-être trouver ça incroyable, mais sachez que je n'ai toujours pas lu Nos étoiles contraires, La Sélection ou plus « grave », Hunger Games (si, si, je vous jure, ce n'est pas une blague). Du moins, jusqu'à récemment pour ce dernier. Pour plusieurs raisons : déjà, l'engouement médiatique m'énervait et me rebutait plus qu'autre chose ; de plus, comme une idiote, j'attendais une sortie en poche ; puis à un moment, les trois premiers films étant déjà sortis au cinéma, j'avais tellement de retard que procrastiner un peu plus n'allait pas changer grand-chose. Toujours est-il que, pendant cette longue période de rébellion (ou de flemme intense, c'est à voir), on m'a toujours fait les gros yeux quand j'avouais à demi-mot que je n'avais pas lu HG. On me balançait des petites phrases sous couvert d'humour, mais qui n'en étaient pas moins blessantes parce que dévalorisantes. Lorsque je déclarais que je lisais principalement de la littérature jeunesse, la première chose qu'on me demandait était : « T'as lu HG ?! », et quand je disais que non, on ne me prenait pas au sérieux. Mes amis pressaient de m'y mettre pour qu'on puisse aller voir les films ensemble. C'est d'ailleurs pourquoi j'en ai ma claque des adaptations ciné des gros phénomènes jeunesse/YA, parce qu'on se sent obligé de lire le bouquin (perso, je déteste lire le livre après le film). Finalement, toute cette pression me donnait encore moins envie de m'y mettre, parce que je me sentais obligée de lire les bouquins, juste pour être « cool ». Comme tout le monde, en fait. Parce que ça semblait impossible, improbable, impensable de ne pas avoir lu la série. Il y a peu, j'ai visionné une vidéo d'une booktubeuse qui mentionnait HG en parlant d'une autre dystopie, et quand elle a affirmé que tout le monde connaissait et avait forcément lu HG, ou que sinon, c'était « très étrange », ç'a été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. Non, je n'avais pas lu HG. Cela faisait donc de moi une personne étrange.


J'avais donc un peu l'impression d'être une paria de la société, d'avoir raté ma vie ou d'être sacrément attardée. Et j'en veux aux gens qui m'ont fait ressentir cette honte. Parce que lorsque j'ai enfin sauté le pas, plus par obligation que par réelle envie (et c'est très triste, je trouve), j'ai vraiment hésité à mettre la couverture du livre sur la page Facebook du blog, et à rédiger la chronique sur le blog. Je me suis même sentie obligée de me justifier au début de ma chronique. Parce que j'avais peur des réactions des gens, qu'on me sorte des « Quoiiii ?! Tu t'y mets que maintenant ? Naaan ?! ». Ça semble peut-être débile ou puéril, mais croyez-moi, le book shaming peut être sacrément blessant au point que plusieurs fois au cours de ces dernières années, j'ai failli mentir en déclarant que j'avais lu HG simplement pour être tranquille. Pour ne pas m'attirer de jugement négatif. Mais je n'aurais pas dû appréhender ce genre de réactions, tout simplement parce qu'elles ne devraient pas exister.  C'est quand même fou d'avoir peur de dire « Je lis tel livre en ce moment » !

Et pourtant, je ne suis pas toute blanche non plus, il m'est aussi arrivé d'exercer du book shaming, ce que je regrette sincèrement aujourd'hui. Par exemple, j'ai une copine blogueuse (dont je tairais le nom pour ne pas la mettre mal à l'aise) qui lit pour la première fois Harry Potter. Avouez, c'est rare pour quelqu'un de la génération HP. Et, même si je n'avais aucune volonté de la juger, mon premier réflexe a été de me dire : « Naaaan, c'est pas possible ! C'est quand même fou d'être passée à côté jusqu'ici ! » Parce que ça me semblait impensable de ne pas avoir lu HP qui est pour moi la référence ultime. Mais c'était diablement débile comme pensée. Parce que chacun a le droit de lire et découvrir à son rythme. Et on s'en fout, le principal, c'est de vouloir découvrir un univers, parce qu'il nous attire et pas parce que la pression sociale nous y force. Maintenant, je l'ai compris, assumé, assimilé, et je m'en tamponne le coquillard de ce que pensent les autres. Au contraire, rétrospectivement, j'ai été fière d'avouer que je lisais pour la première fois HG, car j'ai vu que de nombreux autres lecteurs étaient dans le même cas que moi, que je n'étais pas seule au monde dans ma misérable honte. Désormais, si j'ai envie de lire tel bouquin cinq ans plus tard, bah c'est mon choix, et je n'ai pas à me justifier. Je lis ce que je veux quand je veux et je ne lirai pas ce que je n'ai pas envie de lire, même si c'est un truc super connu que tout le monde adore et adule.


Voilà, j'ai vidé ma kalachnikov et ça va mieux. C'était important pour moi de partager ce sentiment de book shaming, car j'imagine que d'autres ont dû le ressentir et j'ai été atterrée de voir où j'en étais arrivée, à avoir peur de dire simplement : « Je lis Hunger Games pour la première fois et oui, j'ai cinq ans de retard et la Terre ne va pas s'arrêter de tourner pour autant ».

Alors, à tous ceux qui refusent le diktat des phénomènes éditoriaux, à tous les rebelles qui s'ignorent, à tous ceux qui en ont ras le pompon d'entendre « Quoiii ?! Mais tu l'as pas lu ?! » : continuez la rébellion et ne vous laissez pas faire ! 
Et venez partager votre expérience si le cœur vous en dit, on se serra les coudes entre parias de la société, héhéhé ! ☺︎

66 commentaires:

  1. Hum... Me suis légèrement sentie visée à un certain moment de l'article... hahah
    T'as bien raison mon petit dindon de pousser ton coup de gueule. C'est vrai que quand on dit qu'on aime la litt jeunesse, "T'as lu HG??" revient hyper souvent!^^
    Perso parfois tout le tapage autour d'un livre va me rendre curieuse de le découvrir et d'autre fois, ça va me dégoûter.
    Bon ben maintenant que t'as vidé ton sac, je te souhaite un bon we ma licorne des bois.
    Et VAS LIRE NOS ETOILES CONTRAIRES PUTAIN C'EST TROP LA HONTE TOUT LE MONDE L'A LU QUOI!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai rien dit, je n'ai rien dit, je n'ai rien diiiiit ! Motus et bouche cousue. :p
      Pareil pour le tapage, ça peut me donner envie (comme pour Nos faces cachées par exemple qui m'intrigue vraiment), mais souvent, bouuuuh, ça m'agace ! Le dindon-licorne des bois te souhaite aussi un chouette week-end, petit panda des bambous !
      ET ZYVA LA JE SAIS QUE C'EST LA HONTE POUR NOS ETOILES CONTRAIRES, OKAY ?! J'te boude.

      Supprimer
  2. Excellent article! Je fais partie des rebelles :) Pas lu HG, pas lu The Fault in our Stars, The Selection, Insurgent et Allegiant, Twilight... Ils sont dans ma PAL, mais voilà, trop de tapage tue le tapage et je les lirai probablement un jour, mais quand? Aucune idée, si ce n'est: quand j'en aurai envie épicétou!
    Après, ce qui m'énerve aussi ce sont ceux qui spoilent ces phénomènes parce que "de toute façon, tout le monde les a lus" bah oui, mais non!
    Bref, merci pour cet article, et excellent week-end à toi jolie licorne des bois!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yeah, tout pareil, bienvenue au club ! Trop de tapage, tue le tapage, je suis on ne peut plus d'accord... "épicétou", exactement, hahaha. (Je sens que je vais adopter ce nouveau mot.)
      Aaaaah alors là, les spoils, mais COMMENT CA M'ENERVE ! Les gens ne se rendent pas compte que ça peut tout ruiner, franchement. Et partent du principe que c'est acquis, pas de problème, tout le monde connaît.
      Bon week-end à toi aussi petite elfe ! :)

      Supprimer
  3. Vraiment très intéressant à lire ton article ! Personnellement, j'avoue que je suis souvent à la page niveau bouquin, parce que même si le tapage autour d'une nouveauté me saoule, ça me rend surtout très curieuse (sauf pour 50 shades dont je reste trèèèès loin). Donc je n'ai jamais ressenti tout ça, mais je comprends que ça puisse être agaçant... Et puis, j'imagine que j'ai déjà dû dire le fameux "QUOI TU L'AS PAS LU ?!" mais pas comme jugement, plus pour plaisanter. M'enfin tu me fais prendre conscience qu'une réflexion comme ça n'est pas forcément agréable à entendre ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Fanny ! Ouiii, je suis impressionnée par ton rythme livresque, tu es toujours à la page, je t'envie, tu sais ! Et c'est un sacré avantage, je devrais être moins fainéante, et lire au même rythme que le reste de la planète, ça m'éviterait bien des contrariétés... Et ne t'en fais surtout pas pour le "QUOI TU L'AS PAS LU ?!", je ne voulais pas le condamner absolument, ça m'arrive aussi souvent de le dire avec humour avec des blogueuses que je connais et où je sais qu'il n'y a pas d'équivoque ! ^^ C'est blessant quand ça vient de quelqu'un que tu connais peu ou pas, et quand tu sens que ce n'est pas de l'humour...

      Supprimer
  4. Ca fait super longtemps que je me tâte à écrire un article sur la honte en littérature (et en culture de manière plus générale). Parce que ça m'horripile de lire "j'ai pas lu ça, honte à moi". Y'A PAS DE HONTE EN CULTURE. Nan mais. Si y'avait une seule culture y'aurait pas autant de bouquins qui sortiraient. Boudiou, l'intérêt c'est qu'on lit pas les mêmes trucs, sinon on se ferait chier ! Alors autant qu'on lise ce qu'on veut, quand on veut ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, bah je suis encore plus contente de l'avoir écrit cet article si ça te démangeait aussi, ça me conforte dans mon idée ! Je serais curieuse de lire ce qui te tracasse, du coup, d'autant plus si c'est dans la culture de manière plus générale. Je suis on ne peut plus d'accord, combien de fois j'ai dit que j'avais honte de ne pas avoir lu tel livre ! Mais plus maintenant, C'EST FINI. Je rajouterais même : "Boudiou" ! :D

      Supprimer
  5. Bel article ! Moi non plus je n'ai pas lu HG et pourtant je les ai acheté (d'occase, la fille qui continue à se justifier) au cas où je craquerais un jour... c'est comme Twilight ... etc... Le pire c'est de lire un truc énorme sous la pression et de ne pas trouver le livre génial, parce que en plus de le lire tu dois le trouver FABULEUX ! Pour certains je suis sortie de ma lecture avec "Tout ça pour ça ?!!!" La lecture est un plaisir personnel !!! Bonne lecture.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Ramettes ! Oui, ça, j'avoue que c'est le pire : que d'autres lecteurs ne comprennent pas que tu puisses ne pas aimer autant qu'eux certains livres... C'est vraiment dommage, mais rien ne peut plaire à tout le monde, et heureusement, sinon, ce serait bizarre et louche ! Bonne lecture à toi aussi ! :)

      Supprimer
  6. Je valide, je plussoie des deux mains !! J'ai lu Hunger Games bieeeeen avant que ça commence à monter en flèche (par le plus grand des hasards : même à beaucoup plus de 15 ans, j'ai continué de lire le magazine Je Bouquine, il y avait le 1er chapitre dedans, j'en ai parlé à ma tante, qui l'a offert à Noël à mon cousin, et je l'ai donc lu dans la foulée.) parce que sinon j'aurai probablement fait l'impasse. Divergent, je l'ai lu en me disant tout au long du roman : mais POURQUOI tout le monde surkiffe ? C'est mignon, ok, mais à part ça ?
    Et puisqu'on en est aux confidences, je n'ai pas terminé Le Trône de Fer. Ni Le Seigneur des Anneaux, d'ailleurs (quoi, tu lis de la fantasy et tu ne les as pas lus ?! Bah ouais, je les ai pas lus, et ferme la bouche au passage).
    Je te rejoins sur ce bookshaming organisé à grande échelle : en DUT, ma merveilleuse prof de note de synthèse nous a tapé un scandale parce qu'on n'employait pas nos vacances à lire Proust. Selon elle, tant qu'on n'avait pas "bataillé avec Proust", on n'était rien. Elle m'a foutrement agacée (d'autant que j'ai adoré tout ce que j'ai lu de Proust, et que je n'ai pas eu l'impression de batailler avec le texte). Elle nous a clairement dit qu'on était des tâches et, quand t'es en métier du livres et qu'on te serine qu'on n'a pas à juger le lecteur, ça fait mal (expérience renouvelée cette semaine en réunion de service, j'ai eu envie de hurler).
    Et corollaire de toute cette pression : le spoiler consenti. "Non mais c'est bon, tout le monde a vu GoT maintenant, on peut bien spoiler". GGGGRRRR !!!! (Fonctionne évidemment avec Hunger Games et consorts.)
    Bref, tu as eu bien raison d'écrire cet article =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hahaha, ce commentaire de OUF ! Purée, t'as été une précurseuse (ça se dit, ça ?) de la mort avec Hunger Games, je m'incline, là.
      Et oooh, Le Trône de Fer, m'en parle pas ! J'ai DETESTE la série HBO, mais un truc de dingue, et pareil, j'ai eu peur de l'avouer. Alors je compte pas lire les bouquins, non merci la torture. Et Le Seigneur des Anneaux pourrit sur ma PAL depuis des lustres, mais j'ai toujours eu méga honte aussi dans le cercle de la SFFF. Mais chais pas, ça a l'air long, lent et chiant (OUI JE L'AI DIT).
      Mmmmh, que de bons souvenirs de ce DUT, dis-moi...
      Et ouais, les spoilers consentis, ça me donne des envies de massacre à la Game of Thrones, justement. KILL. THEM. ALL.

      Supprimer
    2. Je ne saurais pas te dire quand je l'ai lu parce que je ne bloguais pas à cette époque-là, je ne tenais pas non plus de compte de mes lectures, et j'ignorais totalement que la blogo puisse exister ^^
      Tout cela est donc assez flou. Si ça se trouve, ça faisait déjà un tabac xD
      (Oui, ce DUT était... fantastique. Réaction d'un conservateur qui me faisait passer en entretien, à qui je venais de dire que je sortais de ce DUT : "Humm... je suis toujours... atterré par le contenu de cette formation". Bim. Au moins c'était clair, mais j'ai ravalé mon sourire Colgate ^^).

      Supprimer
    3. Le SDA est long et relou, en fait c'est surtout le style de Tolkien qui est pénible - j'ai laissé tomber au début du troisième tome. Et maintenant j'aime bien les films, mais pendant longtemps ça n'a pas été le cas. Eh ben, je l'ai toujours dit haut et fort et je n'ai jamais eu honte ! D'où j'aurais honte, d'abord ? De même quand j'ai testé GOT et que j'ai détesté. Non mais :-D

      Sérieusement, Flora, je viens de remonter les commentaires et je crois que tu accordes trop d'importance à ce que les autres pensent de ce que tu aimes ou n'aimes pas (ou ce que tu as lu ou pas). Tu adores un truc que tout le monde déteste ? Très bien ! Tu détestes un truc que tout le monde adore ? Très bien aussi ! Tu n'as pas envie de lire le dernier truc en vogue ? Encore très bien ! D'abord "tout le monde" c'est souvent le reste de la blogo quand on est blogueuse, et au final ça ne fait pas tant de monde que ça. Ensuite, on s'en fout des autres, si on a envie de détester GOT et de dire que c'est bourré de violence et de sexe gratuits (on m'a dit qu'il n'y en a pas autant dans les bouquins) pour appâter le chaland, eh ben on le dit, là ! :-D

      Alors, vraiment, arrête de te biler à ce sujet et si les gens t'embêtent, fait comme moi : "eh beeeeen naaaan je n'ai pas lu Hunger Games, je saiiiiiiis, c'est épouvantable, tu as raison, ma vie est fichuuuuuue, mais que vais-je faire mon dieu, que vais-je faiiiiiire", tu vas voir ils se sentent tout de suite bêtes !

      Par contre, les gens, détester Harry Potter, c'est interdit. Faut quand même pas déconner, hein, y'a des limites. XDDD

      Supprimer
  7. Coucou.
    J'ai un peu - hum beaucoup - laissez tomber l'aspect social de la lecture il y a un gros gros moment tout simplement parce que je lis énormément de choses différentes même si j'avoue une prédilection pour toute la zone SSFFFDYA... (et tu peux continuer avec une tripoté de lettres) et que j'en ai toujours rien eu à faire de l'avis des autres sur moi-même (c'est d'ailleurs pour ça sans doute que mon blog a peu de "succès" mais OSEF ou plutôt JMEF car bon ce ne sont pas les autres qui ont le livre entre les pattes mais moi) . En tout cas sache que je n'ai ni lu HG, ni la sélection, ni les étoiles contraires, que j'ai lu le premier tome de nuances il y a pas longtemps parce que je l'ai trouvé récemment pour pas cher e que je m'en porte absolument bien. On pourrait même dire que "à la place" j'ai lu un obscur roman SF, un classique américain et quelques petits auteurs avec qui du coup je passe trois plombes en salon - ce qui est il faut le dire vachement sympa. Concrètement mes ami -e -s ne me mettent pas de pression quant à mes lectures parce que ceux qui le font ne rentrent généralement pas dans cette catégorie. Bref le commentaire inutile mais bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais non Lucie, ton commentaire n'est pas du tout inutile, au contraire ! Ca fait sacrément plaisir de voir qu'il y a des gens qui assument totalement et qui ne se prennent pas la tête (comme moi, héhé). Moi je dis, tant mieux et bravo, je vais essayer de faire de même !

      Supprimer
  8. J'aime quand tu te mets en rogne, ma choupinou (désolée, j'avais envie de te donner un diminutif kawai) et j'aime encore plus quand je suis à 110% d'ac avec toi. Non, ce n'est pas une honte de ne pas avoir (encore) lu HG, HP ou encore la sélection (moi, j'ai tenu 20 pages, de toute manière, donc hein...). Et Oui, o lit d'abord ce qui botte, ce qu'on aime, ce qui nous fait kiffer (zyva !)
    Je ne lis plus de SP - mon choix, je ne juge certainement pas ceux qui en lisent - donc je suis forcément hors des tendances & des publis. Et je m'en fous un peu à vrai dire. Je lis ce qui m'intéresse et c'est le principal.
    J'ai aussi été confrontée à la mode "profs dictateurs" avec Agatha Christie entre autres (quoi vous lisez encore ça ?) (ben ouais et ça me fait toujours triper) j'ai appris à m'en foutre. Et le premier qui me juge, je lui sors mon plus beau sourire f*ck you.
    (Rien à voir, mais vive la semaine prochaine !!!!!!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mouhahaha, j'aime les surnoms kawai ! Ah merde pour La Sélection, moi qui voulais m'y mettre, ça refroidit, héhé... Ouais, on lit ce qu'on kiffe, ZYVA !
      Grrr, les profs dictateurs... ils tuent la lecture à mes yeux ! Hé, tu m'as jamais montré ton plus beau sourire fuck you, je veux le voir la semaine prochaine ! ^^ (Ouiiiiii, trop contente aussi !! ♥)

      Supprimer
    2. Bah, pourquoi te l'aurais-je montré ? :-))
      (Hiiiiiiiiiii. )
      Bah pour la sélection, tu verras bien :)

      Supprimer
  9. Merci pour cet article, Flora. Je suis tout à fait d'accord avec toi.

    Moi non plus je n'ai pas lu Hunger Games (ni Harry Potter bien que j’adore l’univers et les personnages), et n'en ai pas l'intention car : « L'engouement médiatique m'énerve et me rebute plus qu'autre chose ». C'est exactement ce que je ressens, même si je ne conteste pas les qualités littéraires de la trilogie (un tel succès vient bien de quelque part...).

    Au contraire, je suis beaucoup plus attirée par les livres dont on parle peu, voire pas du tout ; c’est d’ailleurs la ligne éditoriale de mon blog. Je trouve que l’on ne parle pas assez des thèmes difficiles, soi-disant parce qu’ils sont jugés comme trop crus ou trop violents, mais surtout parce qu’ils sont « happés » par ces tous livres dit "populaires". Pourtant, ces livres – en quelque sorte « oubliés » – ne sont pas moins remarquables que les best-sellers. Personnellement, certains d’entre eux m’ont bouleversée comme aucun livre à succès n’aurait réussi à le faire.

    Et puis, à quoi bon lire tous la même chose ?! Il a tellement de livres, c’est tellement plus enrichissant de découvrir des titres qu’on n’aurait jamais découvert par soi-même. Par exemple, je lis très peu de dystopie, mais ton blog me plaît justement pour ça, parce qu’il est différent du mien et que certaines de tes chroniques me donnent envie de sortir de mon registre.

    Merci encore pour ce coup de gueule, on se sent moins seul ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Anahita pour ce retour qui me fait ultra plaisir ! Et je suis contente de te tenir compagnie. :)

      Je suis bien d'accord, c'est dommage qu'on lise tous la même chose et c'est notre diversité à chacun qui fait vivre la diversité éditoriale et littéraire. Même si on peut aussi avoir envie de se faire son opinion sur tel roman à succès. Mais j'adore aussi m'ouvrir à des horizons différents !

      Supprimer
  10. Happiness therapy ♥
    C'est très bizarre de lire un article sur le sujet. Le book shaming - j'adopte le nom que tu as trouvé tout de suite ! - on le pratique sans s'en rendre compte et on le subit dans le silence, qu'il s'agisse d'un livre que tout le monde a lu sauf nous ou d'un livre que tout le monde a aimé sauf nous. Je l'avais également ressenti pour HG, que j'ai lu sur le tard. Et jusque là, je ne m'étais pas rendu compte que je l'avais aussi pratiqué... Et c'est horrible ! *guilty* Quant aux battages médiatiques/blogo, c'est vrai que ça met la pression aussi. On se pose un tas de questions et si on n'aime pas aussi, bah ça sent un peu la loose pour nous. Alors que CA NE DEVRAIT PAS ÊTRE COMME CA ! *rebelle*
    Bref, tout ça pour dire que je suis d'accord tout plein avec ton article :D Et la prochaine fois que je croise quelqu'un qui n'a pas lu un monument de la littérature jeunesse, je modérerais mes propos ^^ Puis voir des personnes lire des romans dont on nous a rabattu les oreilles des années après leur sortie, c'est quand même signe d'une certaine longévité de ces titres, là où certains ne vivent que trois mois avant de finir dans l'oubli.Et s'il m'arrive de lire un roman dont tout le monde a parlé, eh ben : NO SHAME !! :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Mag ! C'est vrai, on pratique souvent le book shaming sans s'en rendre compte, moi la première ! Mais on est tellement habitués à juger, sans forcément de réelles mauvaises intentions, que c'est parfois inconscient. Ne t'en fais pas, ça nous arrive à tous ! Tiens, tu mets le doigt sur un truc très vrai sur lequel je n'avais pas percuté : ce sentiment vient pas mal de la blogo, en effet, notamment de la sphère jeunesse/YA qui fonctionne beaucoup par phénomènes... et c'est dommage, car la blogo est censée nous donner envie, pas nous sentir honteux.
      Vas-y, rebelle-toi et NO SHAME ! :D

      Supprimer
  11. Quel article! Je partage parfois ce sentiment de honte (même si la plupart du temps je me moque de ce que pensent les gens, mais j'ai des instants de faiblesse) quand tout le monde parle d'un livre que je ne l'ai pas lu ou que je n'ai pas envie de lire pour le moment. Pour Hunger Games d'ailleurs, c'est ma sœur qui m'a regardé de travers en me disant "Quoi, tu l'as pas encore lu alors que le film va sortir?". Et ouai! Mais c'est ma sœur donc ça va :P L'effet de mode me rebute carrément. C'est pour ça que je n'ai pas encore découvert Le trône de fer, Nos étoiles contraires, Labyrinthe, ... Pas question de céder à la pression, je les ouvrirais quand j'en aurai envie. Point barre!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Yezahel ! Ça c'est un bon état d'esprit, j'adhère ! Pour ma part, je vais essayer de me moquer de ce que les autres pensent, mais j'aurai certainement des moments de faiblesse à l'avenir... Mais du nerf, on lâche rien !

      Supprimer
    2. Résistance!!! *Lève son pouce et son index au dessus de sa tête*
      Et puis, je ne sais pas pour toi, mais quand je lis un roman dont tout le monde parle, mon avis est souvent beaucoup plus mitigé voir négatif. J'ai eu cette impression pour Beautiful Disaster (que j'ai trouvé très mauvais) et dernièrement avec Nos faces Cachées et Ma raison de vivre. Du coup je me demande si l'effet de mode n'influencerait pas ma vision d'un livre... Du coup, je ne sais pas si je vais me jeter tout de suite sur The Book of Ivy???

      Supprimer
  12. Quel bel article ♥
    Ca m'est arrivée d'avoir pensé ça, puis après de réaliser qu'on est tous et toutes dans ce cas pour au moins UNE série !! (moi c'est les Ellana et les Ewilan, si tu savais le nombre de fois où on me le rabâche ^^) Donc j'évite au max les remarques... Surtout que ce qui est bien avec les sagas à succès... c'est leur succès, justement, elles restent à portée de main, même longtemps après leurs sorties, quand ça nous prend enfin de les lire :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Alice ♥
      Haha ouais, c'est très vrai, y a toujours une série où quelqu'un est à la bourre... Parce qu'on n'est pas des lecteurs bioniques et qu'à un moment, on est forcément dépassé par le rythme de production. Oooh, les Ewilan, moi aussi on me les a rabâché un nombre incalculable de fois ! ("T'aimes la fantasy ? Ah, t'as lu Ewilan alors... Nan ? OH PAS VRAI ?") Ahem.

      Supprimer
  13. J'adore ton article et je le trouve très juste!
    Je n'ai même pas fini HG. HP j'ai lu tardivement pour quelqu'un de la génération HP, mais j'ai adoré. Je n'ai pas lu le Seigneur des anneaux non plus et c'est vrai que t'as l'impression d'avoir loupé ta vie. -_-
    On devrait pas se sentir obliger de lire tel ou tel livre. Je trouve que la blogo accentue ce "book shaming" comme tu dit.

    PS: je suis d'accord avec le commentaire d'avant sur GOT. Le nombre de mes copines qui m'ont engueulé parce que je râlais de me faire spoiler la série : "ba t'as qu'à regarder" Sympa!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Molly ! :)
      Hééé, pareil pour Le Seigneur des Anneaux, une honte que je me trimballe depuis pas mal d'années ! Et je suis bien d'accord sur le rôle de la blogo, notamment dans la sphère jeunesse/YA qui fonctionnent beaucoup sur les phénomènes, c'est vrai qu'elle peut parfois renforcer ce sentiment d'outsider quand tu n'as pas lu tel titre à la mode. Dommage !
      Quant à GoT, pffff... c'est vraiment bête de réagir comme ça, il faut respecter les autres, nom di Diou !

      Supprimer
  14. Oups, c'est dommage que ton âme de lectrice ait été pressée dans cet étau social :/ Je ressens l'envie de lire un livre parce que les copains en parlent, mais jamais au point de vivre ce que tu retranscris dans ce billet. Sans doute aucun parce que je suis intégrée dans un cercle de la blogo litt (et SFFF) qui est respectueux des autres et animé par le partage. Et dans la vie, c'est comme pour tout, je choisis mes interlocuteurs par rapport à mes valeurs et aux leurs. C'est marrant, juste avant de lire ton article, je suis allée voir la liste des 100 livres publiée par la BBC qu'on est censé avoir lu durant sa vie. Je suis à 25/100 (c'est déjà pas mal) et ça m'a fait sourire car les autres ne me tentent pas du tout. Et que non, lire un livre parce qu'il "faut" le lire (classique dans le sens indispensable) ne m'a jamais animée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Acr0, la voix de la douceur et de la sagesse ! :D
      Je l'avoue, je suis très (trop !) sensible aux regards/jugements des autres, et ça me bouffe souvent bien plus que ça ne le devrait. Cela dit, je suis tout à fait d'accord avec toi sur le cercle de la blogo SFFF, qui est très respectueuse, je ne m'y suis jamais sentie honteuse, même en n'ayant pas lu Le Seigneur des Anneaux, par exemple, et c'est quelque chose que j'adore dans cette communauté (hélas beaucoup moins présent dans celle de la blogo jeunesse/YA à mes yeux).
      Bref, je te vois assumer comme une déesse et je t'admire un petit peu. Même que je vais essayer de copier ta cool attitude. :)

      Supprimer
    2. En tout cas, je pense que ce billet t'a fait du bien et il en fera à d'autres personnes aussi. Je n'aime pas savoir les gens que j'apprécie un peu tristes :/ N'hésites pas à m'envoyer un mail (pour parler quand un truc te chiffonne, te fait du bien ou discuter de la météo ;) )

      Supprimer
  15. Je te rassure, je n'ai toujours pas lu "Nos étoiles contraires" et ce, exactement pour les mêmes raisons!Un jour, peut-être ^^

    RépondreSupprimer
  16. J'ai l'impression d'être une martienne, je n'ai pas honte ni de mes lectures ni de mes non-lectures. Certes, je cache certaines couv' au boulot mais là c'est un autre souci (par ailleurs, ça fait un bout de temps que je ne l'ai pas fait... à croire que maintenant, je m'en fiche ?).
    Quand un roman ne me fait pas envie, même s'il est super à la mode, j'aurai du mal à lui donner sa chance car j'ai une pile à lire monstrueuse et peu de temps libre pour lire.
    Clairement, je n'ai pas lu et ne lirai pas Hunger games, par exemple, parce que les rares dystopies que j'ai lues étaient toujours bancales, je suis ressortie de mes lectures frustrée, alors stop, je ne veux plus faire de frais. Tu me diras, HG est peut-être justement celle qui est bien ficelée et avec laquelle je me ferais plaisir, mais j'ai déjà demandé à une copine de me raconter la fin. ^^
    Je ne suis pas super fan de YA en général et encore moins de dystopies.
    J'assume. Il y a tellement, tellement d'autres genres à explorer !

    Plusieurs fois, on m'a conseillé des lectures que je ne sentais que moyennement et au final, ça a toujours été quitte ou double : parfois de superbes rencontres, parfois d'énormes déceptions.
    Ce qui m'agace, c'est quand je suis extrêmement déçue par un roman dont j'ai pourtant lu des avis hyper positifs avant, parce que, tout simplement, je n'ai pas les mêmes goûts (l'expérience venant, je fais attention maintenant, j'essaye de mieux cerner, mais il m'arrive encore de me planter).

    Au final, le plus dur pour moi, c'est plus vis à vis des copains auteurs. Je ne peux plus tout acheter, encore moins tout lire (j'ai des copains qui écrivent des trucs que je n'ai pas du tout envie de lire, parfois !). Là, je dois lutter contre une culpabilité latente. Mais je travaille à assumer le fait que je n'ai tout simplement pas le choix. Impossible d'être partout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais non, Roanne, tu n'es pas du tout une martienne ! Au contraire, tu es celle qui est peut-être la plus "équilibrée", j'aimerais pouvoir me moquer du regard des autres comme toi. Et heureusement qu'il y a des gens qui assument sans complexe ! (Je compte bien en faire partie un jour)
      C'est vrai qu'il y a déjà tellement de bouquins qui nous font envie que si c'est pour se farcir tel succès parce qu'il "faut" le lire, c'est nul et ça ne sert à rien (à part se frustrer un bon coup).
      En revanche, c'est vrai que le rapport aux textes des amis auteurs doit être extrêmement sensible et délicat...

      Supprimer
  17. Coucou :)
    Je comprends pourquoi tu en ais marres, car moi même je n'ai pas encore lu HP (je commence le premier tome ce mois-ci :p) et c'est vrai que du coup, je ne le disais pas car j'avais un peu honte... Mais après je me dis qu'on lit ce qu'on veut, et puis tant pis ! Lorsque j'étais un peu plus jeune, on parlait de HP de partout, et du coup je n'avais pas du tout envie de lire les livres...
    Après, c'est vrai qu'en rigolant on peut dire : "Haaa tu n'as pas lu ce livre ?" mais je ne crois pas que ça m'est arrivée souvent de le dire, étant donné que je me disais que je n'avais pas lu HP =/ ;)
    En tout cas, c'est vrai que l'on peut se sentir oppresser face à toute cette pub sur des livres connus... Mais bon, on est libre de lire ce qu'on veut, puis tant pis des autres ! =) On ne va pas se forcer, franchement^^'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Léna !
      Ah, une autre rebelle de Harry Potter ! :) Je peux tout à fait comprendre que tu te sois sentie gênée de ne pas avoir lu la série, car en plus, ça a dû être difficile de ne pas être spoilée vu que, encore plus qu'Hunger Games, il est admis que tout le monde a lu ou vu HP. J'espère que tu vas adorer ce premier tome, mais pas de pression, tu as aussi le droit de ne pas aimer, bien sûr ! ;) Car en effet, ça ne sert à rien de se forcer.

      Supprimer
  18. Salut :)
    Je voulais réagir (oh le grand mot ^^) à ton article.

    Je comprends tout à fait ce que tu veux dire et de quoi tu parles pour la simple et bonne raison que je l'ai souvent connu. Jusqu'à très récemment (le mois dernier), je n'avais jamais lu de Bottero, j'ai refusé de lire Eleanor & Park parce qu'il y avait un trop gros buzz et je ne me suis penché sur Nos étoiles contraires qu'un an plus tard qu'en acceptant de lire le résumé (chose que je n'avais pas fait avant parce qu'en entendre toujours parler me gonflait).

    Néanmoins, je ne comprends pas ta réaction face à l'ensemble des gens qui disent des choses tel que "quoi tu n'as jamais lu ***".
    Comme toi pour HP, la plupart ont cette réaction sans mauvaise pensé mais simplement parce que ça les amuses de voir que ce qu'ils pensent comme évident ne l'est pas pour tous (et inversement). Il n'y a donc dans ce cas pas vraiment de raison de s'agacer vu que ces personnes (qui a mon sens sont majoritaires) restes sympathiques.
    Parallèlement, il y a également les imbéciles dans le genre de ton libraire (je crois que c'était lui mais je me trompe peut être ^^") qui eux font effectivement ces remarques de manière sarcastique/hautaine/débile/etc. et cherche a nous rabaisser. Mais finalement et alors ? Je ne comprends pas que tu attache autant d'importance aux regards de personnes aussi bêtes et inutiles. En plus de ne pas être bénéfique pour toi, ça te fait mettre des gens n'ayant rien à voir dans le même panier.
    Pour moi ce qui créer un phénomène de book shaming (au passage, terme très bien trouvé) c'est avant tout les réactions des gens écoutant les imbéciles précédemment sités. Car c'est en leur donnant ce pouvoir sur toi que tu appuie ce qu'ils disent et admets (ce qui n'a pas lieu d'être) qu'ils ont raison et que tu dois avoir honte. A l'inverse, le prendre avec humour leur refermera le clapé et te permettra de lire tranquillement ce que tu veux quand tu le veux (voir par du tout parce que zut la masse n'a pas toujours raison et lui donnait l'impression n'est pas l'idéal !!).

    Voilà pour mon propre avis.
    Bonne soirée/journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello ! :)

      Je suis ravie que tu te sois retrouvée dans l'article. Comme toi, je n'ai toujours pas lu Bottero et j'ai toujours Eleanor & Park sur ma pile à lire, car j'ai peur de m'y mettre avec tout le foin qui en a été fait, même s'il me tente beaucoup.

      Quant à ma réaction contre les "Quoi ? Tu l'as jamais lu ?", comme je l'ai signalé dans mon commentaire à Livresquement, je ne désignais pas les gens qui le disent avec un réel humour, comme certains de mes amis ou des copines blogueuses avec qui je m'entends très bien, dans ce cas, je sais que c'est juste pour me taquiner et ça me fait rire. Cela dit, je l'ai aussi très souvent entendu de la part de gens que je connaissais peu ou pas, voire même de la part de certains amis qui, sous couvert d'humour, m'ont réellement jugée, et c'était blessant. Je sais donc faire la différence. Cela dit, même quand c'est dit de façon sympathique et sans méchanceté aucune, ça peut vite devenir gonflant, parce que dans le cas de quelqu'un qui n'a jamais lu Harry Potter ou Hunger Games, par exemple, il l'entend TOUT LE TEMPS, et gentil ou méchant, le commentaire devient chiant et vexant, point final. Après, si toi tu parviens à ne pas être sensible aux regards des autres, j'en suis ravie, mais pour moi, c'est plus facile à dire qu'à faire. J'évolue dans le monde du livre, où les jugements sont omniprésents et ce n'est pas toujours facile. Mais j'y travaille ! :) Je suis bien d'accord avec toi sur le fait que le book shaming vient aussi de ses "victimes" (même si le terme est très fort, je ne trouve pas mieux), c'est clair qu'en m'en fichant, ça ne m'atteindrait plus, mais ce n'est pas de notre faute non plus ou du moins, pas totalement. De mon côté, il faut encore que je bosse là-dessus. D'où l'article, qui avait pour but d'exorciser mon ressenti pour mieux m'en débarrasser. ;)

      Bises et bonne journée !

      Supprimer
    2. Oui c'est sûr que ce n'est pas que de la faute des "victimes". Mais vu que (d'après moi) les imbéciles ne changent pas (ou que très rarement), il n'y a pas grand chose à faire de ce côté là donc je ne m'y intéresse tout simplement pas.
      Après comme je te le disais, je vois très bien de quoi tu parles vu que je l'ai connu (et le connait encore souvent). Mais personnellement ça ne m'a jamais vraiment touché (pour la raison que je t'ai expliqué sous ton article d'Hunger Games). Ce qui m'a en revanche longtemps fait du mal c'était les commentaires du style "elle est bizarre, elle lit pour le plaisir..." "sérieusement pourquoi tu t'embête à lire les Harry Potter alors qu'ils existent en films ?" "tu lis parce que tu n'aimes pas ta vie/n'en a pas ?". Ce ne sont donc pas vraiment le même type de commentaires mais je place ces gens dans la même catégorie : les ignares et abrutis qui ne sont pas digne d'intérêt et a qui je préfère sourire (voir carrément de démonter leurs arguments points par points en restant calme pour les plus débiles d'entre eux... ça marche à tout les coups !). Mais c'est vrai que c'est parfois dur et très énervant de ne pas les écouter ^^ En tout cas tu as raison de râler un peu pour toi ! Après tout si on ne peut pas le faire sur son propre blog, c'est qu'il y a vrai problème ;)

      Supprimer
  19. J'adore ce genre d'article. C'est intéressant et passionnant alors merci. :)
    C'est vraiment pénible ce sentiment. Je ne comprends pas pourquoi les gens réagissent ainsi franchement. Quand tu parles de la vidéo YouTube j'imagine bien le sentiment (en général on entend + "je ne vous le présente plus" mais pas "si tu l'as pas lu t'étais ailleurs").
    La réaction de ta prof m'a interpellé car j'ai le même genre à la FAC, et pour des trucs vraiment fou en plus. Comme si on avait lu tous les Zola. Oui bah non. Et c'est énervant car à chaque cours c'est presque "mais vous connaissez" alors que non..
    C'est marrant ce terme de book shaming car à la fac justement ça me fait un peu l'inverse. J'ai lu HG, j'ai lu Divergent, le Labyrinthe, Nos étoiles contraires etc. MAIS, j'ai presque honte de l'avouer. J'ai l'impression qu'il y a un fort mépris pour ces romans jeunesses et c'est insupportable de devoir se taire quand certains s'en donnent à coeur joie pour rabaisser ces romans et donc ceux qui les lisent aussi..
    Enfin bref je m'égare car ce n'est pas le sujet principal !
    En tout cas merci beaucoup pour cet article, c'était fort intéressant !
    Bisous ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Cassandra, je suis ravie qu'il t'ait plu !
      C'est vrai, on entend plus souvent ça sur les chaînes YouTube, où des trucs du genre "A moins que vous n'ayez vécu dans une grotte le siècle passé"... C'est rigolo, mais bon, ça me fait toujours un peu de la peine parce que je suis du coup une femme des cavernes. :D Mais vu que ce média fonctionne aussi à l'économie (temps court, concentration qui flanche vite), je peux comprendre que les booktubeurs fassent l'impasse sur les grands phénomènes, car ils ont peut-être peur de bassiner les gens avec du déja-vu et du très connu.
      Aaaaah, Zola, quelle horreur ! Je crois que j'ai rarement été aussi traumatisée par un livre, donc lire TOUS les Zola. Non. OH QUE NON. Je te suis à 100 % sur le book shaming inversé à la fac, car je l'ai connu pendant cinq ans et c'était vraiment pas facile. Même arrivée en Master 2 d'édition, je me suis heurtée aux jugement de mes camarades et j'ai été cataloguée "jeunesse" (donc pas sérieuse et pas cultivée) à mes dépens. Je l'ai assumé sans problème, car personnellement, je m'ennuierais à mourir en lisant ce que mes camarades lisent, mais je trouve ça vraiment dommage.
      Merci à toi pour ton retour, bisous ! ^^

      Supprimer
  20. Je te rejoins assez sur cet article... Plus un livre (ou un film/série) a du succés, moins j'ai envie de le lire (ou de le voir). Quand je suis allée voir le 1er HG au ciné, je ne connaissais pas et je ne savais même pas de quoi ça parlait...

    RépondreSupprimer
  21. Je l'ai lu... et plus parce que tout le monde en parlait, que parce que j'avais vraiment envie de le lire... Donc je l'ai lu et ne l'ait pas trouvé hyper transcendant. Ca m'a fait la même chose avec Nos étoiles contraires et Nos faces cachées. Par contre j'ai adorée Divergente !
    Donc, je te rejoins totalement sur ton coup de gueule :) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Idem pour moi, je ne l'ai pas trouvé transcendant, et je l'aurais peut-être plus apprécié s'il n'y avait pas eu tout le battage médiatique autour. Mais dans ce cas, je serais sûrement passée à côté, donc finalement, y a-t-il une bonne solution ? J'ai aussi peur que ça me fasse pareil pour Nos étoiles contraires et Nos faces cachées... Mais tu me redonnes espoir avec Divergent, cool si tu as adoré !

      Supprimer
  22. J'ai beaucoup aimé lire ton article, il est très intéressant ^^ j'ai été assez surprise au début parce que je n'avais pas vu les choses comme ça, jamais ressenti de honte ni l'impression d'avoir blessé quelqu'un. De mon point de vue, quand un livre nouveau est très médiatisé, c'est parce qu'il est bon (hum bon ok, c'est aussi un peu pour sa couverture), du coup je me sens très souvent tentée et je lis souvent de nouveaux livres. Alors quand je lis que certaines personnes n'ont pas lu certains livres géniaux je les pousse à les lie, plutôt pour partager avec elles mon ressenti ^^' D'ailleurs ça me rappelle qu'il faut que je lise hunger games tome 3 XD
    Bref, merci pour ton article, c'est assez inhabituel ! :3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Ninouille, contente que tu aies trouvé l'article intéressant ! Voilà, je trouve ça super d'encourager les autres à lire les livres qu'on a aimés, il n'y a rien de plus normal et c'est le côté "magique" du partage de la lecture, sans mettre la pression aux autres. :) Bon Hunger Games 3 du coup ! ^^

      Supprimer
  23. Salut !
    Alors moi je fais partie de ces personnes qui ont lu toutes les sagas Twilight, Harry Potter, Hunger Games, Percy Jackson, Labyrinthe ...
    Le truc avec moi, c'est que j'ai souvent une longueur d'avance, j'ai lu tous ses bouquins avant que leurs adaptations cinématographiques soient réalisées. ^^ (Petite exception pour le Seigneur des Anneaux et le Hobbit, ce sont deux sagas que j'ai lu après avoir vu les films … en même temps j’étais trop petite pour les lire à ce moment-là XD). Donc bon, je n'ai jamais vraiment eu/ressenti tout ce/cette problème/tension/honte que tu racontes dans ton article (qui est très bien fait en passant). ;)
    Par contre, il s'est en quelque sorte produit l'effet inverse avec moi : Je me souviens de la fois où j'avais ramené le 1er tome de Twilight au collège (j'étais en 6ème à ce moment-là et la saga n'avait pas encore été adaptée au cinéma). Je le lisais dans la cour de récréation et parfois certaines personnes venaient me voir en me demandant "c'est quoi comme bouquin?", ils ne connaissaient pas encore le phénomène à ce moment-là. Mais un an plus tard, le film est sorti, et tout le monde se baladait avec le 1er tome dans la cour de récréation alors que moi je les avais déjà tous lu. Ça m'a vraiment fait bizarre. Avant que cette saga ne sorte au cinéma, je l'adorais mais quand elle a commencé à devenir un phénomène mondial, ça m'a saoulé ...
    Mais bon, j'ai continué à être en avance sur pas mal d'autres sagas (celles que j'ai situé plus haut dans mon commentaire) et je n'ai plus jamais eu ce problème. Aujourd'hui, je suis archi fan d’Harry Potter, Hunger Games, Le labyrinthe ... Et je suis juste contente d'avoir lu ces sagas parce que je crois honnêtement que je serai passée à côté de quelque chose sinon.
    Sinon, je dois t’avouer que je me reconnais un peu dans ton article : OUI, pour moi, si on aime lire et qu’en plus on aime lire de l’heroic fantasy, alors il est impensable de ne pas avoir lu, vu ou carrément avoir lu et vu Harry Potter et Hunger Games qui sont pour moi les deux références. Après être à la bourre sur un phénomène de ce genre, ça arrive … mais bon faut non plus faire preuve de déni ou de rebutement médiatique face au dit phénomène, et décider de l’ignorer, alors qu’on sait au fond de soi qu’on passe peut être à côté de quelque chose qu’on pourrait aimer. C’est pour soi qu’on lit quoi, c’est pas parce qu’on est à la bourre, que le truc est déjà connu par tout le monde que tu ne peux pas prendre le train en marche ! :D Même moi je ne suis pas infaillible : un jour je devrais sans doute prendre le train en marche d’une saga qui s’est fait connaitre en un rien de temps. Si je vois qu’elle peut me plaire, ba je me mettrais dessus direct (que je sois à la bourre ou non) ! XD

    Suite en dessous ...

    RépondreSupprimer
  24. Suite ! :)
    Et puis, si tu le veux vraiment, tu peux faire en sorte de ne pas être à la bourre. ;) Moi j’ai connu Hunger Games 2 mois avant que le 1er film ne sorte au cinéma. J’ai vu la bande annonce par hasard et comme dans la bande annonce la phrase « tiré d’un bestseller » est apparue, je suis partie m’acheter le 1er tome et je l’ai lu avant que le film ne sorte sur grands écrans. Il s’est produit exactement le même schéma avec le labyrinthe : Bande annonce du film, phrase « tiré d’un bestseller », achat puis lecture du 1er tome, visionnage du 1er film, lecture des autres tomes avant que les films suivants ne sortent au cinéma. Car moi non plus, je n’aime pas lire un livre après avoir vu le film. Sa s’est produit seulement deux fois avec la cité des ténèbres (ou the Mortal Instruments si tu préfères) et Divergent, il n’y avait pas eu beaucoup de pub sur les 1er films de ces deux sagas je crois. Bref, comme j’ai lu les livres après avoir vu les 1erfilm, je ne les ai pas vraiment savouré.
    POINT TRES IMPORTANT : Bottero est un auteur génial (c’est mon auteur préféré en fait ^^) et ses livres sont in-cro-ya-bles (car il a un style d’écriture intéressant) ! :D Peu m’importe que tu ne les ai pas encore lu ou que tu n’aies pas prévu de les lire dans l’année à venir. Souviens-toi juste de les lire un jour ! ;) Je les ai fait lire à ma mère qui les a dévorés alors qu’elle n’aime pas particulièrement lire et je les ai conseillés à deux de mes amies qui les ont beaucoup aimés aussi. ;)
    Ah et je n’ai pas lu et vu Les étoiles contraires parce que je n’ai pas envie de pleurer comme une madeleine tout au long de ma lecture ou durant toute la durée du film. Mais bon, j’assume ! :p
    J’espère que vas aimer les livres Hunger Games vu que tu as dit que tu avais commencé à lire la saga. Tu pourras ensuite visionner tranquillement les films. Point sur lequel je t’envie : tu vas pouvoir te les regarder d’un seul coup comme le dernier film sort à la fin de l’année. Pas d’attente à subir entre les films : trop bien ! :D
    PS : Désole pour le gros pavé ! ^^ …

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Wahou, cet avis de fou furieux ! Merci, c'est intéressant. :)
      J'aimerais être au taquet, comme toi !
      C'est tout à fait vrai, je pourrais me botter les fesses et lire à chaque fois les romans avant que les films ne sortent au ciné. MAIS ! Justement, le fait de devoir me presser, de faire passer ces bouquins avant d'autres que j'ai carrément plus envie de lire sur le moment fait que finalement, je n'ai pas envie de lire ces livres là, et que ça me soule de devoir les lire parce que le film sort. Parce que ça devient une contrainte et pas un plaisir.
      Cela dit, j'ai un poil tiqué sur le fait que ce soit impensable de ne pas avoir lu/vu HP et HG pour qui aime la fantasy. Dans ce cas, ça veut dire que j'ai foiré mon coup avec mon article, car c'est justement ce qui me chiffonne, mais bon. ^^ Je pense qu'on peut adorer la fantasy sans avoir lu Le Seigneur des Anneaux, par exemple, ça peut peut-être paraître comme une hérésie, mais les classiques d'un genre sont parfois peu attrayants > on en a trop entendu parler, on connaît déjà toute l'histoire, et ce sont souvent des pavés indigestes.
      C'est noté pour Bottero, j'ai prévu de lire Ewilan, un jour, ne t'en fais pas ! :)

      Supprimer
  25. Aaah comme ça fait plaisir ! Je n'ai lu ni Hunger Games, ni Divergente, ni Nos étoiles contraires (qui d'ailleurs ne me tente absolument pas) et c'est vrai que j'ai parfois eu peur de l'avouer mais c'est idiot, il y a plein d'autres livres géniaux, pourquoi DEVOIR faire comme tout le monde ? Pourquoi ne pas avoir le droit de les lire plus tard que tout le monde? Surtout que généralement, on attend beaucoup trop de ces livres et on peut en sortir déçu... Et puis quand on a une wishlist de 25 mètres de long, il faut faire des choix, je vois pas pourquoi ces livres devraient passer avant tous les autres juste parce que "ça le fait" de les avoir lus !
    J'ai vu dans les commentaires que tu n'aimais pas la série Game of thrones, MERCIIIII, enfin quelqu'un qui n'aime pas ! Tout le monde autour de moi adooore (sauf un de mes amis, ouf ! :p ) et ils ne parlent que de ça, jouent au jeu de société GoT, regardent la série, ont les livres... Au début je me demandais même si je n'avais pas mal compris l'histoire, vu à quel point les autres aimaient et pas moi, mais rien n'y fait, cette série ne me plait vraiment pas du tout ! Mais je n'ai plus honte de dire que je n'aime pas au contraire, ça me fait rire de le revendiquer :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Lilybus, t'es un chou ! ^^
      Et je suis on ne peut plus d'accord avec toi... notamment sur la taille de la wish-list, héhéhé, c'est vrai qu'il faut faire des choix, et bien souvent, ce sont d'autres romans moins connus que j'ai plus envie de lire que les gros "blockbusters" livresques.
      Ouééééé, une autre pas-fan de Game of Thrones, HOURRA ! Je te salue, compagnonne, parce que nous ne sommes pas nombreux, mouhahaha.

      Supprimer
    2. Je m'incruste dans le club des non-fans de GOT. Vu les 5 premiers épisodes, clairement pas une série pour moi. Je me contente de me faire spoiler sur FB, comme ça je suis à jour dans qui est mort sans avoir à regarder la série, loooool.

      Supprimer
  26. Coucou !
    je me suis jamais sentie "accusée" même si je suis toujours à la traine et quand on me dit ce genre de chose je réponds "et toi tu as lu ça ? ou ça ? et celui-ci ? "
    Je n'ai pas lu HG ! Et ne les lirai peut être jamais !
    A voir !
    En tout cas bel article !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Emmanuelle ! Contente de voir que tu assumes sans soucis, ta réaction est excellente. ;)

      Supprimer
  27. En parlant de "Nos faces cachées", je ne sais pas s'il y a phénomène ou pas autour mais pareil, je ne voyais que des critiques super-positives et là, je viens enfin de lire des avis plus modérés / mitigés. Eh bien ces avis là me paraissent beaucoup plus pertinents... Ce roman, j'aimerais le lire à cause de la thématique, il me botte, mais j'en ai plein en stock donc pas trop d'excuse pour craquer. ^^
    Par contre, je ne lirai pas "Nos étoiles contraires". Déjà, le sujet ne m'attire pas (du tout), ensuite le seul roman de l'auteur que j'ai tenté de lire attend toujours que je le termine (ce qui est de moins en moins probable). J'ai peur de ne pas plus accrocher.

    Sinon, en aparté, j'ai lu Eleanor & Park en janvier, grâce à un partenariat (bref, j'ai eu la chance de le recevoir en SP). Pour moi ça a été une bonne surprise parce qu'il m'a parlé, mais les goûts et les couleurs font que... si vraiment il te tente, attend d'avoir envie d'un truc frais et mignon mais pas mièvre. Ne le lit pas par obligation, ce serait vraiment du gâchis et tu risquerais de passer à côté juste parce que tu ne seras pas dans le bon état d'esprit.
    Puis tu connais la règle n°1 de la lecture : on n'est jamais, JAMAIS obligé de terminer un roman qu'on n'accroche pas. ;)

    En tout cas, ton article fait beaucoup réagir, j'essaye de suivre les commentaires, c'est super intéressant !

    (ps : oui, quand on côtoie d'autres auteurs, ça crée d'autres problématiques, mais c'est un autre sujet qui mériterait un article à part entière... ^^)

    RépondreSupprimer
  28. C'est fou, je ressens tellement ça mais pas pour les phénomènes éditoraux du moment, mais pour les classiques incontournables que "tout le monde" (traduisez : tous mes profs et une bonne partie des élèves de prépa littéraire et de fac de lettres modernes) a lu... Non, je n'ai pas lu l'Iliade et l'Odyssée, ni L'éducation sentimentale, ni aucun roman russe, ni l’Assommoir, et je vous proute \o/ Et j'aimerais qu'on arrête de me spoiler la fin sous prétexte que c'est des classiques... Merci pour cet article !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, je l'ai aussi connu dans mes études à propos des classiques ! Et c'est très blessant aussi, car pour le coup, tu passes pour une ignare ou une débile de première. Et c'est claiiiiir, tous les classiques sont méga spoilés sous prétexte que c'est pas grave, ça fait partie du patrimoine de l'humanité et en gros, si tu connais pas, c'est que t'es un naze. Mais non, non, non, laissez-nous découvrir, bordel !
      Voilà, "proutons" tous ces gens, quelle merveilleuse idée, hahaha ! :D

      Supprimer
  29. Bon, puisqu’on peut tout se dire ici... (raclement de gorge, suivi d’un regard craintif en direction de Flora) :

    Harry Potter (et j’ai vu tous les films)

    Voilà.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hahaha ! Tu vas subir mon courroux divin ! Meuh non, je plaisante bien sûr. :D (La fille pas du tout cohérente avec son article) Vas-y, dis-le haut et fort, ce n'est pas une honte du tout ! D'autant plus que, du coup, tu connais l'univers si tu as vu tous les films. ;)

      Supprimer
  30. Je t'avoue que ce concept du book-shaming me laisse perplexe :-) Je lis plein de trucs cent ans après la guerre et je n'ai jamais ressenti de honte à ce sujet, je lis ce que je veux quand je veux, rien à faire des autres ou de la dernière parution à la mode sur la blogo. Et ça m'arrive de dire " tu n'as jamais lu ça ? oh il faut absolument que tu tentes, c'est génial " mais ce n'est pas un jugement de ma part, simplement un recommandation, une envie de faire découvrir un livre que j'aime à quelqu'un d'autre. Bon j'avoue que parfois, je harcèle un peu :-P !

    Cela dit, maintenant que j'ai lu ton article, je vais essayer de faire attention à ça.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je savais bien en rédigeant l'article que tout le monde ne s'y reconnaîtrait pas (et heureusement !) et qu'on me dirait "Non mais on s'en fout des autres, c'est pas important". Sauf que dans certains cas, c'est toujours facile à dire... et beaucoup moins à faire. Je sais que je ne devrais pas accorder autant d'importance à ce que pensent les autres, mais mon cerveau (ce petit pervers retors !) en décide hélas autrement, c'est plus fort que moi. Mais j'y travaille ! :)

      Supprimer
    2. "Sauf que dans certains cas, c'est toujours facile à dire... et beaucoup moins à faire."
      C'est peut-être aussi une question de milieu (plus difficile pour toi de te détacher, si tu travailles dans l'édition), de personnalité mais aussi... d'âge. Peut-être que je m'en fiche maintenant parce que j'approche de la quarantaine alors que 15 ans plus tôt, ça m'aurait importé ? (bon, en même temps, à ton âge, je n'échangeais pas avec d'autres lecteurs, là encore il y a une notion de milieu / réseaux sociaux à prendre en compte)

      Supprimer
    3. Oui, tout à fait, l'âge y joue pour beaucoup je pense, j'ai encore terriblement besoin de reconnaissance et reste assez influençable... Héhé, j'ai l'impression d'être un bébé tout à coup. J'espère qu'en gagnant quelques poussières, je m'endurcirai. ;)

      Supprimer
  31. Je viens de découvrir ton blog et je me suis vite mis à lire avec enthousiasme tes billets. Je suis totalement d'accord avec toi : chacun devrais pouvoir lire ce que bon lui semble sans être juger. Je vois trop souvent des personnes rangés dans des "cases" juste car ils lisent certain genre de livre ou certain auteur et je trouve ça regrettable. Du haut de mes quinze ans je pense que la lecture est un plaisir et une source de partage alors il y a un problème lorsqu'on ressent de la honte à lire tel ou tel livre.

    Merci pour ce post et moi aussi je suis actuellement en train de lire les hunger games pour la première fois ;)

    Bonne continuation à toi

    -Morgan

    RépondreSupprimer