dimanche 22 mars 2015

Into the Woods ~ Fuyons très loin des bois

Après la belle surprise qu'avait été le film Maléfique porté par Angelina Jolie, c'est Into the Woods de Rob Marshall que j'attendais cette fois avec une rare impatience. En bonne férue de contes, je brûlais de curiosité et d'avidité devant les affiches somptueuses et les rares photographies dévoilées au compte-goutte avant la sortie du film. L'ambiance promettait d'être sombre à souhait, les costumes paraissaient splendides et la palette de personnages aussi étonnante que prometteuse. Et puis, avec Meryl Streep comme tête d'affiche, ça promettait d'envoyer sérieusement du pâté.
Hélas ! C'est dans un piège machiavélique que je me suis gentiment fourrée (et dans lequel j'ai entraîné mon pauvre cher et tendre, qui ne s'en est toujours pas remis), emprisonnée sur mon siège pendant deux heures de chansons interminables, avec un volume à m'en faire saigner les oreilles, et face à une histoire assommante (si seulement j'avais pu m'endormir, mais non, le son empêchait toute tentative d'endormissement !). Promenons-nous dans les bois ? Oh non, FUYEZ pendant qu'il est encore temps !


Commençons par la pire souffrance de cette adaptation ; les chansons. Certes, vous allez me dire : « Mais tu t'attendais à quoi dans une comédie musicale ? » Donc, OUI, je savais que c'était l'adaptation d'une comédie musicale et qu'il y aurait pas mal de chansons. J'étais prête, j'adore les chansons Disney, je les connais par cœur. (Mon chéri l'était un peu moins.) Sauf que dès l'ouverture, LA LA LA LA, voilà que ça se met à chanter. Bon, d'accord, c'est le prologue après tout, et ça ne me déplaît pas. Sauf qu'au bout de QUATORZE MINUTES sans interruption de la même chanson, j'ai commencé à douter. Et à angoisser un peu. (Mon bien-aimé avait déjà atteint saturation quant à lui.) D'autant plus que je soupçonnais le volume du cinéma d'être réglé pour les malentendants, tant mes tympans menaçaient d'exploser. Bref, ça commençait pas vraiment comme un conte de fées. Et ce sentiment d'oppression et de saturation n'a fait que croître tout au long du film, car vous pensez peut-être qu'il y a des dialogues parlés ? Hahaha, innocents que vous êtes ! Que nenni ! C'est du chant non-stop (bon, j'exagère peut-être un peu, mais à peine), et croyez-moi, vous allez devoir prendre votre mal en patience car pour se demander l'heure, les acteurs se lancent dans des vocalises à vous percer les oreilles. Bref, j'aurais apprécié quelques moments de répit et s'il n'y avait pas eu tant de chansons, j'aurais bien plus apprécié ces dernières.


Cela étant, je me dois de souligner la performance des acteurs qui, s'ils ne sont pas tous des chanteurs accomplis, parviennent à déclamer des paroles avec une sidérante dextérité (Meryl's the best by far !). En effet, si les mélodies ne m'ont pas toutes séduite, j'ai beaucoup aimé les paroles, leur rapidité, leurs rimes, leurs traits d'humour, et ce sont des chansons extrêmement difficiles à chanter. Pour ces prouesses, je leur tire volontiers mon chapeau. En revanche, les voix de certains acteurs sont loin d'être douces à l'oreille, je pense notamment à ce Petit Chaperon rouge de malheur, que j'avais envie de faire taire à coups de gifles bien senties. Bon, vous l'aurez compris, les chansons n'ont pas franchement remporté mon adhésion, et même si j'en ai apprécié certaines, celles-ci me sont tellement restées dans la tête qu'elles m'ont empêché de lire sereinement pendant les trois jours suivants !

Si seulement l'histoire s'était révélée à la hauteur de mes attentes, j'aurais fermé les yeux (ou plutôt les oreilles ?) sur ces chansons légèrement entêtantes (voire carrément prises de tête). Mais l'histoire est creuse, vue et revue, sans originalité et sans surprise. En gros, c'est un mix de plusieurs contes, grossièrement mélangés ensemble et qui donne un pâté informe et sans saveur. Les histoires de Cendrillon, du Petit Chaperon rouge, de Jack et le Haricot magique, de Raiponce et consort s'entrelacent avec maladresse et de façon diablement décousue. Ça cloche et ça coince. Mais ce qui m'a le plus déçue, c'est le manque de dérision et de détournement vis-à-vis de ces contes bien connus. Un peu d'humour aurait ajouté du piment à cette tambouille, mais à part les princes charmants qui m'ont arraché quelques gloussements — notamment pendant la chanson Agony, qui est si ridicule qu'elle en devient drôle —, je suis restée de marbre pendant le reste du film, parce qu'il n'y a rien qui vient nous surprendre ou dérouter nos attentes. C'est plat, convenu, traditionnel. Et c'est fort regrettable. 

Bon, ils sont mignons ces princes, mais l'agonie, c'est nous qui la subissons pendant 2 h 05...
À la rigueur, ce qui m'a le plus touchée est la relation filiale entre la méchante sorcière et Raiponce, très émouvante et brillamment illustrée par une jolie chanson, Stay with Me. Ce sont d'ailleurs ces deux actrices, Meryl Streep et MacKenzie Mauzy (sublime en Raiponce !), au jeu impeccable, qui m'ont le plus conquise, tandis qu'Anna Kendrick ne m'a pas du tout convaincue en Cendrillon, que James Corden et Emily Blunt m'ont paru aussi fades que la vache blanche, et que les deux gosses qui jouent Jack et le Petit Chaperon rouge m'ont agacée comme pas possible. (Je ne mentionne même pas Johnny Depp qui ne sert à rien et que je n'aime pas de toute façon. Voilà.)


Ainsi, l'histoire peine à décoller et se prend constamment les pieds dans les racines de ce bois maudit qui, chose regrettable, ne s'affirme même pas comme un personnage à part entière (alors qu'on arrête pas de parler de lui, quand même). C'est long, c'est lent, c'est maladroit et ça n'en finit pas. On croit à un moment que le film va s'achever sur un happy-ending, et puis en fait non, ça repart pour une bonne demi-heure interminable et qui n'a aucune utilité. Aaaaargh, malédiction ! Mais pourquoi tant de cruauté ? Seule la beauté visuelle du film vaut le détour, aussi bien pour la somptuosité des costumes (ah, ces robes de princesses !), que la beauté des décors et le côté feu d'artifices des effets spéciaux.

Bon, il est temps de mettre un terme à cette catastrophe. J'en dépeins un portrait bien noir, mais j'attendais tant de ce film que ma déception n'en a été que plus amère. Si j'attends dorénavant l'adaptation de Cendrillon de Kenneth Brannagh avec beaucoup de curiosité, je dois avouer que j'ai aussi une sacrée boule d'appréhension dans le bidon, car si celui-ci est aussi fade et raté qu'Into the Woods, je crains le pire. Mais il promet toutefois de nous en mettre plein les mirettes. (Et ma curiosité sera de toute façon trop forte pour m'empêcher d'aller au bal.)

Et vous, vous êtes-vous promené dans les bois ?

Si ce n'est pas le cas, fuyez pendant que vous le pouvez encore !

Même les acteurs ont envie de se barrer du film.
FUYEEEEEEEEEEEEEEEEEEEZ !

Mais avec plus de classe que Raiponce.

26 commentaires:

  1. HAHAHA non mais alors là MERCI Flora pour cet article, tu m'as bien fait rire ! J'ai raté le film au cinéma et j'avoue que j'étais super triste parce que je mourrais d'envie de le voir. Et, hum, là, je me dis que c'est peut-être un mal pour un bien. J'essayerai de le regarder un jour, parce que je suis quand même curieuse, mais si les chansons sont aussi pénibles que tu le dis, ça ne va pas DU TOUT le faire avec moi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhéhé, tout le plaisir est pour moi !
      Franchement, je me suis dit : "J'ai payé 8 EUROS pour cette souffrance ?" Donc, l'avoir raté au cinéma n'est peut-être pas si terrible que ça... tu pourras te venger à moindre coût. Quant aux chansons, prépare-toi, tu vas être servie !

      Supprimer
  2. Ah mince :/ Je l'ai vu hier et j'ai personnellement adoré ! Après, j'étais prévenue que c'était une comédie musicale et que ça allait chanter durant la plupart des moments du film ^^ J'ai aimé l'aspect théâtral, le décor, l'ambiance, et la mi-happy-end !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oooh, tu en as de la chance ! Je suis toute triste, parce que j'aurais adoré adorer (je sais pas si c'est très clair ?), donc j'en suis ressortie encore plus amère. Mais tant mieux si la magie a fonctionné pour toi ! Je savais aussi que c'était une comédie musicale mais je m'attendais à moins de chansons (avec des vrais dialogues, comme dans Le Fantôme de l'Opéra par exemple). Mais je te rejoins pour le décor et l'ambiance, ils sont bien réussis !

      Supprimer
  3. Salut :)
    Ah zut... Je voulais voir ce film mais avait très peur qu'il soit un peu niais ou sans profondeur. Ce qui a malheureusement à l'air d'être le cas. Mais si en plus il y a des chansons non stop... Je vais suivre ton conseils et passer mon chemin...
    Par contre j'ai une question : ton giff sur les princes vient vraiment du film ? Parce que la façon dont ils déchirent leurs chemises me parait un peu bizarre (voir carrément ridicule selon la scène). Dans quel contexte cela peut-il avoir lieu ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Bibi ! Mmmh oui, côté profondeur, on repassera, hélas. Et les chansons, c'est TOUT LE PUTAIN DE FILM.
      Pour le gif, il vient bien du film et de la scène d'Agony, et effectivement, ce déchirement de chemise doit se prendre au second degré, c'est un passage qui m'a bien fait rire (l'un des seuls). En gros, les deux princes se font une battle chantée pour savoir lequel des deux est le plus en souffrance et c'est assez drôle. :)

      Supprimer
  4. Hihi je ne suis pas allée le voir au cinéma car je me doutais que ça allait être tout pourri :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hahahaha, voilà qui est bien résumé ! ^_^

      Supprimer
  5. Je suis absolument d'accord avec toi sur TOUS les points. Mon cher et tendre a eu envie de partir en courant lui aussi.... ! Maintenant il ne veut plus voir les films que je choisis :( !
    C'est quand même dommage, il avait du potentiel. Mais tout comme toi, je ne m'attendais pas AUTANT de chansons.... !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mouhahaha, me voilà rassurée. Oooh, pareil pour moi ! :( Impossible de convaincre mon bien-aimé d'aller voir Cendrillon après un échec pareil... quel dommage !

      Supprimer
  6. J'ai exactement fait la même erreur que toi j'attendais le films avec impatience, mais le mot comédie Musical m'avait apparement échappé.
    Etant fille au pair j'y suis allé avec les deux petites filles dont je m'occupe, je suis hélas allergique à la poussière, les sièges de cinéma en étant imprégné après 10 minutes dans la salle a attendre le début du film je me retrouvais déjà avec un mal de crâne ! Tu sais la bonne barre frontale, et bien le film a commencé: "I wish more than anything, more than life, I wish ..." Et bien moi je wish que tu l'a ferme en faite ..!
    Trop de chansons beaucoup trop chansons, et pourtant la playlist Disney ça y va avec moi. J'ai trouvé également le déroulement de l'histoire déroutant, La cendrillon qui s'enfuit les 3 nuits a suivre un peu couillon le Prince non ? Puis ce Chaperon rouge, je veux même pas en parlé.

    Je n'arrive pas vraiment a me décider sur le film, car il y avait des choses tout de même sympatoches. En fait ce film était juste "trop", trop de tout. Trop de vache, trop de géant, trop fuites, trop de chant.

    Puis le nom de mon blog est Into the Woods donc on ne va pas faire croire que je n'ai pas été inspiré, j'ai justement bien aimé le concept de "Tout peux arriver dans les bois".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hou, je te plains, si tu ne savais pas que tu t'attaquais à une comédie musicale, tu as dû souffrir le martyr ! Hahaha, j'ai aussi wishé qu'ils se la ferment tous !
      Ah non mais on est d'accord pour Cendrillon, WHAT THE FUCK ? Grrr, ce qu'elle m'a énervée à ne pas savoir ce qu'elle veut ! Et le Chaperon rouge... je l'aurais bien laissée dans le ventre du loup, perso.
      Bref, je suis tout à fait d'accord sur ce "trop" de tout !

      Supprimer
  7. Aïe aïe aïe ! Je comprends mieux pourquoi le film a disparu des salles rapidement… Alors je vais t’adresser un grand merci : je pense que si j’avais amené ma femme voir ce film, elle aurait probablement fait une crise d’epillepsie tant elle déteste les chansons dans les films… Bon, je le regarderai quand même un jour pour me faire une idée, c’est quand même un Disney...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, en effet, ce n'est pas vraiment un mystère... :p Et le fait que nous étions trois dans la salle aurait dû me mettre la puce à l'oreille : DANGER. Tu as donc eu une idée de génie en n'allant pas le voir, et je suis sûre que ta femme t'en saura gré pour le reste de sa vie, hahaha. Il faudra que tu le regardes en cachette ! ;)

      Supprimer
  8. Je ne savais même pas que c'était l'adaptation d'une comédie musicale et qu'il y avait plein de chansons! Dire que j'avais envie d'aller le voir moi aussi... j'ai bien fait de m'abstenir je crois ! Je déteste les chansons dans les films, déjà dans les Disney ça me soûle assez vite, alors un film tout en chanson ou presque, non merci, je tiens à ma santé mentale (du moins ce qu'il en reste ^^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hou làlàlà, mayday mayday si tu n'aimes pas les chansons Disney, fuis pendant qu'il en est encore temps ! x)

      Supprimer
  9. 14 minutes ?! Ouh purée ! Mais je ne savais pas que c'était une comédie musicale... J'avais déjà eu des retours mitigés voire négatifs donc je m'étais dit que je n'irais pas le voir au cinéma.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OUI. QUATORZE MINUTES NON-STOP. Rien que ça, ça dissuade, franchement, donc tu as bien fait de ne pas y aller ! ;)

      Supprimer
  10. J'ai mieux vécu ma séance que toi apparemment, mais j'étais largement au courant du fait que ça allait chanté tout le temps ^^
    Je suis d'accord avec toi sur les longueurs, surtout à la fin..
    Par contre "agony" est trop drôle =)

    J'espère également que Cendrillon sera bien! Et je trépigne d'impatience pour la future version de la Belle et la Bête qui sortira l'année prochaine avec Emma Watson dans le rôle titre =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh la fin... pfiouuuuu, quel supplice ! Vi, je plussoie pour Agony, cette scène m'a bien fait rire (heureusement) !
      Je croise aussi les doigts pour Cendrillon, même si je flippe un peu beaucoup, maintenant, mais je brûle d'impatience aussi pour La Belle et la Bête avec Emma Watson, c'est mon Disney préféré et j'adore cette actrice, donc ils ont intérêt à assurer sinon je me fâche toute rouge ! ^^

      Supprimer
  11. Bon eh bien ça me rassure. Après avoir vu le film l'autre soir, j'ai été étonnée de voir des critiques parlant unanimement des super-géniales-fantastiques chansons de ce film. Je les ai trouvées de mauvaise qualité et c'est la 1ère chose qui m'a choquée tant c'est inhabituel dans une comédie musicale... J'ai trouvé les mélodies lourdes, fades et répétitives. En général, les chansons sont la force d'une comédie musicale, ou même d'un Disney. Frozen, ça chante tout le temp, mais ça ne m'a pas gênée tant les chansons étaient riches et variées. Dans Into the wood, ça ne ressemblait à rien, ça traînait sans qu'on sache où ça allait, on aurait dit de fausses chansons comme quand on tente de composer un truc en faisant le ménage et qu'on fait durer les même 3 notes en boucle pour ne rien raconter.

    Le texte aussi était pauvre, du genre on fait rimer alone avec, bah alone tiens, allez. Les chansons en général apportent quelque chose, font avancer l'action (là encore, prenons les chansons dans Disney), et ici c'était à chaque fois une forme de pause dans le temps, de longueur, et pour peu d'informations en retour. L'inverse total du "show, don't tell". Là on voit rien, et ce sont les persos qui paraphrase en chantant leur inaction. La chanson de Jack est la seule à avoir un degré intéressant puisqu'elle relate tout ce qu'on ne verra jamais mais... elle est traînante et répétitive, sans compter la façon de chanter de l'actueur qui l'alourdit vu que c'est entre la chanson et le "je BEUGLE".

    On sent une pointe d'humour et d'ironie enver les contes, et j'ai été très déçue que ça ne soit finalement pas exploité, essentiellement visuellement avec la chanson des 2 princes, et bien sûr leurs paroles avaient un côté un peu parodiques mais ce n'était jamais assez poussé pour l'être vraiment, l'humour étant essentiellement dans le décalage entre ce qu'ils disent et ce qui est mais pour des contes, ce n'est pas inhabituel l'exagération donc, c'est comme s'il manquait un truc. Je me sentais le cul entre 2 chaises : je vois qu'on veut me dire un truc, mais c'est comme si on n'osait pas et qu'on s'arrêtait avant. Parce que c'est un conte c'est manichéen, les persos sont concons etc. parce que c'est décalé par rapport au conte on met un prince pas si charmant, un chaperon rouge à baffer mais on ne va nulle part avec ça, on reste avec des gens 1er degré, qui ne pensent pas à évoluer. Le petit chaperon rouge dévalise le boulanger, il pourrait lui demander son chaperon comme paiement mais s'y prend comme un débile et l'autre pourrie gâtée hurle, enfin bref. J'étais un peu comme ça : O_o tout du long.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Ce sont les persos qui paraphrase en chantant leur inaction" > Mais c'est exactement ça ! Doux Jésus, quel supplice... quelle lenteur ! QUEL ENNUI ! Et je plussoie pour les persos concons. Bon, ça me rassure un peu de voir que je ne suis pas la seule à avoir souffert pendant 2 h 05. On est d'accord, les chansons auraient pu être bieeeen meilleures. Que c'est répétitif, sacrebleu ! J'ai cru que j'allais décéder à force d'entendre "INTO THE WOOOOOODS" cinq cents fois avant que le film ne démarre vraiment (même s'il ne le fait jamais réellement).
      Voilà, "O_o" représente parfaitement mon état devant le film aussi, mouhahaha.

      Supprimer
    2. C'est clair que la chanson d'intro c'est un peu comme si pendant 15min on chantait : "Je veux, je veux, je veux... je veux un petit chat. Pas un soleil ! Pas une brouette ! Pas un gros chat ! Un petit chat. Petit chat, petit chat, petit chat. Je veux, je veux... je veux une petite pomme. Pas un soleil ! Pas une brouette ! Pas une grosse pomme ! Une petite pomme. petite pomme. petite po..." OH MAIS TA GUEULE ! C'est plat, c'est vide, c'est pas intelligent, c'est pas drôle, c'est pas fin, c'est sans saveur. Incompréhensible pour une comédie musicale. Quand je suis allée voir les paroles des chansons sur Internet, ça n'a bien fait que confirmer ce sentiment... alors on ajoute le bruit que représentent ces chansons et on peut détester un film qui pourtant, de base, n'était que mauvais.

      Supprimer
  12. Je me suis lancée dans ce film après avoir lu ton avis xD Je n'ai pratiquement jamais été déçu par un Disney et de voir que tu ne portais pas ce film dans ton coeur m'a étonné. C'est donc confiante que je me suis lancée... Et bon dieu, que j'ai détesté ce film hahaha La première chanson qui a duré 15 minutes m'a tué dès le début xD A des moments tu te dis "Ah ça y est, elle s'arrête" et HOP elle recommence !

    Le fait de mélanger plusieurs contes aurait pu donner quelque chose de super... Malheureusement, ils n'ont pas réussi à l'exploiter et ça nous donne une histoire fade, sans réellement intérêt et je me suis ennuyée du début à la fin. Bref, bien dommage car avec plus d'humour, une histoire un peu plus ficelée et ça aurait pu donner quelque chose de vraiment original ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hahaha, l'expérience a dû être rigolote en effet même si pleine de souffrances ! ^^ Je n'ai pas menti, donc ? Héhé, ma pauvre, tu as vu cette chanson de prologue interminable ? Pfiouuuu, quelle torture. C'est vraiment dommage en effet, car le film aurait pu être fantastique, mais c'est une catastrophe...

      Supprimer