mercredi 28 janvier 2015

La Reine des Neiges, Cindy Van Wilder libérée, délivrée


La Reine des Neiges, Snezhkaïa, est la dernière fée libre. Mais son temps lui est compté, elle sait que bientôt, elle sera la prisonnière des Outrepasseurs. Dans un ultime sursaut d'espoir, elle décide de faire un pacte avec la Messagère de la Mort afin de renoncer au don d'Éternité, condamnant Féérie tout entière et bannissant la magie de ce monde. Un acte terrible et irrévocable, qui menace de plonger le monde des Outrepasseurs dans le chaos. Un acte dont profitera peut-être Peter, plus que jamais déterminé à renverser Noble et à mettre fin à la malédiction des Outrepasseurs…

❄︎

Je crois que, dès que nos doigts se referment sur cet ouvrage, il est impossible de résister à sa magie. Sa seule apparence nous ensorcelle, avec cette porte d'entrée belle à couper le souffle, mêlant des tons de neige à des entrelacs embossés argentés et une découpe ovale laissant entrapercevoir un magnifique paysage enneigé. Encore une fois, Gulf Stream nous offre un livre-objet absolument somptueux et qui est, à mes yeux, le plus réussi de la trilogie. À travers cette enveloppe charnelle si séduisante, l'univers des Outrepasseurs nous attire de son chant mélodieux, et c'est la curiosité chevillée au cœur que l'on succombe à l'appel des fés.

Après un premier tome introductif qui s'enracinait dans le passé, nous voici plongés au cœur du présent et de l'action. Nous retrouvons nos personnages un an après l'initiation des Héritiers, un an durant lequel ceux-ci se sont formés, entraînés, enrichis pour devenir un jour Maîtres de leur maison. Cette ellipse m'a séduite, car j'ai retrouvé un héros mûri, plus sûr de lui. Peter n'est plus un jeune garçon, c'est un jeune homme, et si dans un premier temps il m'a semblé borné et égoïste, mon affection à son égard s'est ensuite accrue face à la noblesse de ses choix et son courage, son audace et son irrévérence.

Face à lui, Noble se révèle en piètre posture. Alors que la totalité de son univers s'effrite autour de lui, le vieux lion révèle une part de faiblesse jusque-là insoupçonnée, et même si je n'aurais peut-être pas dû, je n'ai pu m'empêcher d'entrer en empathie avec cet homme qui, peu à peu, perd tout ce qui lui est cher. C'est donc un Noble bien différent du premier tome que l'on découvre une fois que le vernis craque et se fissure de toutes parts. C'est ce que j'aime chez les Outrepasseurs, cette ambiguïté. Ses membres nous apparaissent en effet de prime abord comme des héros maudits, qui avaient tous les droits de réclamer vengeance contre les fés. Pourtant, les rôles s'inversent peu à peu au fil des siècles, et l'auteure se refuse à tout manichéisme, faisant de ses fés les victimes, et de ses héros les bourreaux.


Enfin, j'ai été une nouvelle fois conquise par l'intertextualité omniprésente dans ce deuxième tome, qui entremêle un nombre incroyable de références et de citations d'autres contes, de légendes, de mythes et d'histoires diverses, tissant une large toile entre ces différents univers. Moi qui avais une envie irrésistible de féérie et de contes de fées, quelle ne fut pas ma joie de découvrir l'ombre de Blanche-Neige dans le si beau prologue, ou l'influence des contes de Grimm ou d'Andersen. Car, contrairement à ce que le titre de ce billet — d'une facilité déconcertante, je l'admets — pourrait laisser croire, la suite des Héritiers n'a rien à voir avec le dessin animé Walt Disney si fameux, mais se fonde sur le conte bien plus sombre d'Andersen, qu'il me brûle d'ailleurs de découvrir après avoir rencontré la Snezhkaïa de Cindy Van Wilder. J'ai été subjuguée par la dernière fée libre, par son origine, son histoire et ses choix drastiques. Une force de la nature qui ne peut être soumise, prête à tout sacrifier pour sa liberté et celle de son peuple. Notre regard sur les fés se trouve ainsi bien changé…

Quant à la fin, j'en frissonne encore ! J'en suis restée abasourdie, fascinée, et diablement frustrée. Je ne vous cacherai donc pas que j'attends Le Libérateur comme un Ferreux quémande sa dose de soma, et je prédis que le troisième et dernier tome viendra clore la série en une fabuleuse apothéose. D'autant plus que, si quelques mystères ont été éclaircis au cours de cette deuxième aventure, de nombreuses interrogations restent en suspens… Je brûle notamment de curiosité à l'égard de la Trois fois née, Trois fois morte, encore entourée d'une épaisse zone d'ombre.
Bousculant toutes nos certitudes, La Reine des Neiges enchaîne ainsi une rafale de péripéties rocambolesques avec une avalanche de rebondissements inattendus, laissant entrapercevoir le meilleur pour la suite… tout comme le pire. Car une chose est sûre. L'Hiver vient. Et je l'attends avec impatience.

La Reine des Neiges (Les Outrepasseurs, T. 2), Cindy Van Wilder.
Gulf Stream Éditeur, 2014, 368 pages.

12 commentaires:

  1. ... Que veux-tu que je réponde à ça, sinon HIIIIIIIIIIII !!!! *cri de l'auteur, fangirlisant devant une super chronique*
    Merci ma très chère Flora et ravie au-delà des mots que ce voyage en Féérie Hivernale t'ait plu <3 <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nihihihi ♥ (côté gagatisation, je suis pas mieux !) Non mais, je t'aime, mais je te déteste en même temps, c'est quoi cette fin de dingue ? T'as de la chance que le tome 3 sorte bientôt, sinon... y aurait eu du grabuge ma chère ! ^^ Rah, que j'ai hâte de dévorer Le Libérateur !

      Supprimer
  2. J’ai cru mourir de rire devant le titre de l’article, génial ! :D

    Je dois t’avouer que je n’ai pas osé trop lire ton billet, car (*bruit de coup de fouet suivi d’un cri de souffrance*), je n’ai pas encore lu ce roman, mais je note que tu l’as dévoré ;) Vivement que je le lise !

    PS : merci de m’avoir placé dans « les auteurs chouchous », je suis extrêmement honoré ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hahaha, j'en suis ravie parce que j'avais un peu peur que Cindy vienne me fouetter avec un titre aussi disneyien ! ^^ Mais c'était trop tentant, en même temps.

      Comment ? Tu n'as pas encore succombé à Snezhkaïa ? Tsss tsss, va au coin, tu es puni. :D Plus sérieusement, je comprends tout à fait que tu souhaites garder le suspense et la magie du roman intacts, même s'il n'y a aucun spoiler dans ma chronique. Ton plaisir n'en sera que décuplé !

      Et c'est tout normal, j'ai tellement hâte de lire les Pirates ! :D

      Supprimer
    2. "Et c'est tout normal, j'ai tellement hâte de lire les Pirates ! :D »

      :D :D :D

      Supprimer
    3. Te fouetter ? Allons donc. Comme si c'était mon genre...

      *muahahahaha*

      Supprimer
  3. J'entends de très jolies choses de cette série mais j'avoue que je ne l'ai pas encore tenté. Pourtant l'auteure est adorables et les avis très bons, il faut que je le fasse! En tout cas contente que tu ais été autant emportée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette série vaut le détour, je ne peux que te la conseiller, elle est vraiment singulière, originale tout en état très féérique. Et je confirme, Cindy est une crème et la plus adorable des auteurs (avec un rire génial, en plus ^^) ! J'espère que tu te laisseras tenter, du coup, et par avance, bonne découverte des Outrepasseurs !

      Supprimer
  4. A ton tour de me donner envie ! Il faut vraiment que je commence cette saga :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhé, ce n'est qu'un juste retour des choses, en effet ! ^^ Fonce, fonce, fonce !

      Supprimer
  5. Lecture prévue ce mois-ci pour avoir de quoi parler pendant le Mois de sur Bookenstock ! En tout cas la conclusion de ta chronique m'a donné diablement envie de le lire :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chouette ! J'ai hâte de connaître ton avis... Mais vu que tu as beaucoup aimé le premier tome, je suis sûre que tu vas te régaler avec celui-ci ! Bonne lecture, ma belle ! :)

      Supprimer