mercredi 31 décembre 2014

Fangirl, Rainbow Rowell... et la magie fut !


Dans la vie de Cath Avery, il y a deux choses : sa sœur jumelle, Wren, et la série Simon Snow. Ou plutôt trois, car son autre passion, c'est la fanfiction, et elle en écrit des tonnes sur sa série préférée. Mais alors qu'elle s'apprête à faire sa première rentrée à la fac, la relative sûreté du quotidien de Cath s'effondre quand Wren lui annonce qu'elle ne souhaite pas partager sa chambre avec sa sœur sur le campus. Pour Cath, qui n'a rien vécu sans sa jumelle jusqu'ici, c'est un choc. Seule et désemparée dans l'univers inconnu de l'université, obligée de partager sa chambre avec une coloc revêche et son petit ami omniprésent, Cath ne se sent pas à sa place. Mais alors, du tout.


Bon, je vous préviens, après avoir lu Fangirl, je n'ai pas envie de taper une chronique sagement rationnelle. À vrai dire, je pense même en être incapable, car ce roman, je l'ai dévoré avec mes tripes et j'ai juste envie de faire un gros hug à Rainbow Rowell et de lui dire « Merci ». Du fond du cœur. Bref, vous voyez où je veux en venir, alors cette chronique a de grandes chances d'être un beau n'importe quoi, mais ce sera surtout une gigantesque déclaration d'amour, enfiévrée et larmoyante. Voilà.

Rah, j'ai tellement de choses à exprimer à propos de ce bouquin que je ne sais même pas par où commencer. Que l'auteure a pour prénom « arc-en-ciel » ? Ça peut sonner terriblement ridicule mais elle ne pourrait pas porter un meilleur prénom, car son roman m'a littéralement éblouie de sa lumière, comme l'un des sourires de Lévi… Pourtant, la plume de Rainbow Rowell nous raconte une histoire étonnement normale, celle d'une jeune fille totalement nerd accro à une série de bouquins qui quitte le cocon familial pour s'aventurer dans la jungle hostile de la fac. Je vous l'accorde, d'un point de vue purement diégétique, ce roman n'a peut-être rien de sensationnel, mais il m'a fait vibrer comme aucun livre n'a su le faire depuis bien longtemps. Et la raison tient un mot : Cath.


Rétrospectivement, je me rends compte que cela faisait des années que je ne m'étais pas autant identifiée à une héroïne de roman. Cath, c'est un peu moi. Ou je suis un peu Cath. Au départ, je me suis dit : « Mais c'est quoi cette nana totalement névrosée et fêlée du bulbe ? » Car Cath a de réels problèmes, entre son lien symbiotique avec Wren, son absence de rapports avec sa mère, et sa tendance à l'ermitage maladif. Et puis, j'ai réalisé que j'étais un peu timbrée comme elle. Je me suis tellement retrouvée dans ce personnage mal à l'aise en société, timide au possible et sans aucune confiance en soi, jusque dans sa manie de ponctuer ses phrases de « juste ». Mais là où nos cœurs se sont vraiment rencontrés, c'est dans son obsession envers Simon Snow, une série littéraire qui n'est autre qu'un Harry Potter déguisé.
Dès lors, comment ne pas entrer en empathie avec cette jeune fille dont les murs sont tapissés de posters et qui assouvit son amour grâce à la fanfiction ? Si je n'ai jamais eu le cran d'écrire une vraie fanfic, j'en lisais avec ferveur étant ado, et je me suis initiée au RPG sous forme écrite sur un forum Harry Potter, et c'est bien ça qui m'a donné le goût de la plume. J'ai donc adoré découvrir l'univers de Cath autour de Simon Snow, ses fanfics sous le pseudo de Magicath, dont on retrouve des extraits tout au long de l'ouvrage, en parallèle de véritables passages des tomes de Simon Snow, qui nous donnent l'impression que l'univers est réel, complet. Si bien qu'à la fin, je brûlais de lire cette série qui n'existe pas (encore ?).


Il y a Cath, donc, et Simon Snow. Mais il y a aussi Lévi. Lévi et son sourire... Aaaah, Lévi ! Je craque rarement pour des personnages de fiction, mais là... Je fonds littéralement. Ce mec est parfait, point. Enfin, justement, il n'est pas parfait mais il est juste tellement mignon et adorable que c'est tout comme. Qu'on se le dise, Cath a de sérieux problèmes relationnels et affectifs, surtout quand il s'agit de relations garçon-fille mais le lien qui les rapproche peu à peu est si touchant que j'en ai eu tantôt le cœur gonflé d'espoir, tantôt brisé. Il n'empêche, cette scène absolument fabuleuse où Cath fait la lecture à Lévi avant son examen restera à mes yeux l'une des plus belles scènes que j'aie jamais lues et j'ai cru que j'allais crever de tendresse.
Et puis, il y a tant d'autres personnages pour lesquels je me suis prise d'affection ! Wren, la jumelle en quête d'indépendance mais qui s'égare peu à peu ; Arthur, leur père, un peu dingue mais aux répliques tordantes ; Reagan, la coloc revêche qui m'a fait hurler de rire... Des personnalités si différentes et pourtant, si émouvantes. C'est ça, la force de Rainbow Rowell. Ses personnages sont vrais, authentiques, réels, comme vous et moi. Et on y croit.

Avant d'écrire une chronique digne de la longueur de Carry On*, je vais calmer là mes ardeurs et vous résumer le tout en une seule phrase : ce bouquin est génial, OK ? Il y a de l'amour, de la famille, de l'amitié, mais aussi de l'humour. Ce n'est pas un livre drôle par essence, mais qu'est-ce que j'ai ri au détour de certaines répliques ! Mais surtout, cela faisait bien longtemps que je n'avais pas été aussi dépendante d'un livre. J'ai eu l'impression de retomber en adolescence, et de ressentir l'effervescence d'un nouveau Harry Potter. J'ai retrouvé tellement de moi-même à travers la plume de Rainbow Rowell que ce pavé est désormais un petit bout de moi. S'il me laisse un grand vide après l'avoir achevé, j'en garde avant tout la lumière et la chaleur d'un magnifique arc-en-ciel dans mon cœur de lectrice.
Merci, Rainbow.

Fangirl, Rainbow Rowell.
Milady, 2014, 512 pages.

*Le titre de la fanfiction écrite par Cath dans le roman.

22 commentaires:

  1. Ha, mais quelle chronique !!! Jusque-là, tous les coups de cœur que j'ai vus sur la blogo m'ont malheureusement un peu refroidie, mais le tien achève de me convaincre. Il me le faut !
    Je crois avoir lu quelque part qu'elle était en train d'écrire l'histoire de Simon Snow... mais je ne sais pas si c'est une véritable info !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et comment qu'il te le faut, j'approuve, je confirme, j'appuie ! C'est un must-read, pour nous potterheads un peu zinzins. Comme toi, j'étais très curieuse mais pas sûre d'adorer après avoir lu les chroniques d'autres lecteurs, mais quelle merveilleuse surprise !
      En ce qui concerne l'histoire sur Simon Snow, il semblerait que ce soit en cours, en effet... JOIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIE !

      Supprimer
  2. Ah ah ah ! Que les choses sont bien faites !

    Je veux bien croire que la fascination de cette jeune héroïne pour cette série littéraire "Simon Snow" n'a pas du vous laisser indifférente ... ( surtout vous particulièrement, très Chère Flora ^^ )

    On perçoit d'ailleurs très bien votre ( réelle ) enthousiasme pour ce livre à la lecture de cette chronique, alors si par hasard, ce roman venait à me passer dans les mains, je ne manquerais pas d'y jeter un œil vivement intéressé.

    ( de plus, les illustrations que vous avez choisi sont très chouettes ! )

    A l'année prochaine ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que ma réputation potterienne n'est plus à faire, je suis mondialement fichée ! ^^ Alors forcément, un tel livre ne pouvait que me plaire, que dis-je !, me subjuguer ! J'ai eu l'impression de perdre 10 ans d'un coup... Peut-être que vous ressentiriez la même chose ? J'en suis bien curieuse !

      A l'année prochaine ma chère Constance et tout plein de joyeuses pensées pour vous accompagner ! :D

      Supprimer
  3. Comme je suis d'accord avec ton avis ! J'ai complètement adoré ce livre, parce que je me suis beaucoup retrouvée en Cath, en fait je crois que je n'avais jamais encore trouvé une héroïne de roman dont je me sente aussi proche. Et puis la plume de Rainbow Rowell... J'en suis fan. C'est bien simple : maintenant j'ai envie de lire Eleanor and Park rien que pour ça, alors que l'histoire en elle-même ne me fait pas du tout envie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chouette, Tari, je suis ravie de savoir que nos avis se rejoignent autant ! Cette Cath est vraiment incroyable, elle est si authentique... Dans ses bons côté comme les mauvais, c'est ça qui est génial. Héhé, pour ma part, j'avais plus envie de lire Eleanor & Park avant, mais va savoir pourquoi, j'ai acheté Fangirl en premier (LOGIQUE...), mais maintenant que je l'ai dans ma PAL, il ne va pas faire long feu... J'espère que tu aimeras autant l'histoire que celle de Fangirl !

      Supprimer
  4. Ah ben ça tombe pile au bon moment ta chronique. J'avais rien à lire ou plutôt, plusieurs semaines que je n'ai rien envie de lire dans ma PAL, j'ouvre, j'avance un peu, c'est bien, mais je repose... je sais pas pourquoi. En général, ça ça arrive toujours quand j'ai envie de lire quelque chose de trop déterminé pour qu'autre chose arrive à passer (donc je repose pour chercher ailleurs), mais pas assez déterminé pour que je sache direct vers quoi me tourner (donc j'avance à l'aveuglette, et ça peut durer longtemps). Et puis là, tu nous parles de Fangirl, c'est peut-être décousu ou quoi mais c'est efficace, je reconnais les thèmes et les accroches que je recherchais en fait. Alors zou, dès que c'est plus férié et que j'arrive à me lever (j'ai euh... je suis fatigue et chape de plomb à la place de la tête), vais me chercher Fangirl, merci :) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A votre service, chère Shan ! Eh beh, je suis ravie de pouvoir vous aider dans ce moment de flottement, je dois bien avouer que c'est très frustrant d'être dans un passage à vide comme celui-ci, où on ne sait pas trop ce qu'on veut et où rien ne parvient à capter notre intérêt... j'espère que Fangirl sera donc le remède magique, je croise les doigts ! Et bonne lecture ! :)

      Supprimer
    2. C'est souvent l'hiver que j'ai ce genre de moments curieux, c'est peut-être une forme de nostalgie (essayer de retrouver ou recréer une ambiance, ce qui est infaisable, et donc ça donne cet espèce de flottement insatisfait... je sais pô). Je suis désolée, je t'ai tutoyée par réflexe (han ! je recommence), je suis pas douée avec le vouvoiement, rétabli l'équilibre cosmique en me tutoyant, ton honneur ainsi sera sauf ! Bon, eh ben je croise les doigts aussi (mais je finis toujours par trouver, ou par sortir de l'hiver au moins). Et question : est-ce que tu lis sur tablette/liseuse ou est-ce que tu es 100% papier ?

      Supprimer
    3. Hahaha, aucun souci pour le tutoiement, je ne sais pas d'où m'est sorti le vouvoiement, à vrai dire... Peut-être suis-je impressionnée de m'adresser à une auteure publiée ? Enfin, l'équilibre cosmique est dorénavant rétabli ! J'ai tendance à avoir le même problème en hiver, enfin, le pire, c'est novembre, où j'ai toujours une période à vide.
      Sinon, je ne dévore que du papier pour le moment, car je n'ai pas de liseuse... Mais j'y songe de plus en plus !

      Supprimer
    4. Pour Fangirl, tu l'as lu en VO ou en VF au fait ? (et pour la lecture sur écran, c'est parce que j'avais un truc pour toi... mais je n'ai pas trouvé ton adresse de contact bouhouhou)

      Supprimer
    5. En VF ! :) Je suis une grosse paresseuse pour la VO, je dois bien l'avouer... & voici mon adresse de contact : unepagesouvre@outlook.com

      Supprimer
    6. Bon ben j'ai commandé la VO parce que plus de VF. Et je t'ai écrit (mais je t'ai peut-être fait peur ^^) !

      Supprimer
  5. Quel titre ! Il m'a intriguée, alors je suis venue lire ta chronique :) (bon mais j'avais aussi lu tes statuts FB huhu). Tu donnes envie... même à moi-qui-ai-déjà-lu-un-Rowell-Eleanor-&-Park-et-qui-l'a-trouvé-sympa-mais-sans-plus. Ceci dit, j'avais bien aimé la plume, peut-être que celui-ci me parlera ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhé, je crois que j'ai un peu craqué ma culotte sur FB. Mais ce livre est juste "waouh". Il mérite une chance. Donne-la lui ! Flûte pour Eleanor & Park, mais c'est déjà bien que tu l'aies apprécié. J'ai hâte de le découvrir pour ma part ! Peut-être que Fangirl te parlera plus, en effet, je ne peux que te conseiller de foncer ! :D

      Supprimer
    2. Vile tentatrice !
      Je pense monter un club avec Sia pour militer contre ta façon de nous donner envie ;)

      Supprimer
  6. Intéressante mise en abyme, j’aime bien quand un roman a plusieurs niveaux de lecture et, visiblement, c’est le cas ici !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, c'est super intéressant de voir comment s'imbrique la fiction de Rowell à celle de Simon Snow ainsi qu'à la fanfiction de Cath ! J'ai lu que d'autres lecteurs n'ont pas aimé ces différents niveaux de récits, mais j'ai trouvé que c'était l'une des forces du roman. :)

      Supprimer
  7. Wow, tu me tentes carrément là ! A la base, il ne me tentait pas DU TOUT, mais je ne vois que des coups de coeur donc bon... j'attends une probable sortie poche l'année prochaine ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mooooh, comme j'en suis ravie ! C'est vrai ? Du tout, du tout ? Pourquoi ne t'intéressait-il pas de prime abord, tiens ? Je suis curieuse ! Si le thème ne t'attire pas, en revanche, je ne suis pas sûre de te le conseiller... Car j'ai lu que d'autres lecteurs n'avaient pas aimé le côté fanfiction, par exemple, alors que c'est le coeur du roman. A voir donc !
      L'attente pour le poche est une bonne idée, j'espère qu'il déboulera vite... ^^ (Quoique, il va être énooorme en poche, déjà qu'il est balèze en grand format, héhéhé.)

      Supprimer
  8. Je ne sais pas ce que j'attend pour lire ce livre... Il me fait de l’œil depuis tellement longtemps... Mais j'arrive pas à me décider sur la version que je dois acheter xD
    Est-ce que je prends la VF, ou la VO... dur dilemme...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas ce que tu attends non plus... :p Fonce, fonce, fonce ! Sur la VO, la VF, comme tu veux ! Mais je crois que la VF est épuisée pour le moment, une réédition est prévue pour tout bientôt. Alors, craque pour la VO si tu veux le lire tout de suite ! :D

      Supprimer