vendredi 29 août 2014

Quelle blogueuse êtes-vous ? {tag}

Diantre ! Ça c'est une bonne question... Et qui mérite réflexion.


Qu'il s'agisse d'un signe du Destin ou d'une banale coïncidence, une certaine Vagabonde m'a gentiment pointée du doigt pour répondre à cette grande question. L'énigme de toute vie, pourrions-nous même dire. Qui suis-je, d'où viens-je, où vais-je, tout ça... Ce n'est pas du gâteau au chocolat. Néanmoins, je m'attèle à la tâche avec plaisir, car j'ai découvert avec beaucoup d'intérêt les façons de travailler et d'écrire d'autres blogueurs que j'affectionne grâce à ce tag contagieux, et passer de l'autre côté du miroir me rend toujours curieuse. Je me munis donc de ma plus belle plume à papote* et la laisse disséquer la blogueuse qui roupille en moi.
(Éloignez tout de même vos enfants, ça risque de n'être pas beau à voir.)

Je ne suis pas certaine de vouloir ni même de pouvoir « véhiculer un message » à travers mon blog, mais certaines valeurs me sont chères, et j'essaie parfois de les mettre en lumière au détour d'un article dont le sujet me tient à cœur parce qu'il m'attriste ou me met en rogne. À l'origine, j'ai créé Une page s'ouvre pour le transformer en un petit bout de toile sans prétention et convivial, un lieu de partage, d'échange et de discussion sur, dans et autour des bouquins. Mon ambition n'allait guère plus loin. Mais avec le temps, j'ai commencé à vouloir rédiger des chroniques différentes, plus engagées, en bousculant un peu des questions d'actualité, parce que certaines réactions de lecteurs ou de professionnels du monde du livre me choquent ou m'exaspèrent, notamment en ce qui concerne la question de la hiérarchisation des genres, de la « bonne » et de la « mauvaise » littérature, ce genre de choses. Cela paraît peut-être entièrement naïf et débile, à l'image d'un appel à la paix dans le monde, mais pour moi qui aime et défends les littératures de l'imaginaire, jeunesse et young adult ainsi que les genres populaires en général et qui ai l'élitisme en horreur, je tente à ma minuscule échelle de prôner la tolérance à l'égard des genres et des goûts littéraires des autres et l'affirmation de ses propres goûts face au jugement négatif d'autrui. S'il y a des valeurs que je souhaite véhiculer à travers Une page s'ouvre, ce sont bien celles-ci : aimez lire ce qui vous plaît et n'en ayez jamais honte.
Oui, je préfère bloguer de façon « semi-anonyme » en ne dévoilant que mon prénom et en gardant le reste de mon patronyme jalousement caché. Il ne manquerait plus qu'une horde de fans se jette sur moi chaque fois que je pointe le bout de mon nez dehors, vous imaginez ! Enfin, revenons à nos dragons. Plus sérieusement, je préfère que ma vie de blogueuse soit bien distincte de ma vie personnelle, et je n'ai pas envie que de vieilles connaissances de l'école primaire puissent se promener sur mon blog en tapant simplement mon nom sur Google. Car mon blog, c'est mon petit jardin secret, mon petit nid douillet où je me réfugie, loin de la réalité et des gens du quotidien. Après, si je sympathise avec d'autres blogueurs ou lecteurs et que je me sens en confiance avec eux, je délaisse volontiers l'anonymat pour nouer une relation plus intime. Mais avant, prudence est mon maître-mot !
Tintintin, the question of death ! J'ai deux types de blogueurs-gourou (eh oui, il y a aussi des gentilshommes, voyons, même s'ils sont moins nombreux) : les blogueurs-auteurs et les blogueurs-lecteurs. En effet, j'adore parcourir les blogs d'auteurs que j'affectionne, découvrir leurs influences, leurs méthodes de travail, leurs petites anecdotes... Je suis une lectrice très curieuse quant au travail de chaque auteur, alors je me glisse dans leurs coulisses avec délice ! J'aime particulièrement suivre les écrits de Cindy Van Wilder et d'Agnès Marot, pour leurs billets toujours pleins de finesse, d'humour et d'intelligence.
Dans la seconde catégorie des blogueurs-lecteurs, j'admire ceux qui n'ont pas peur de proposer des trucs nouveaux, parfois un peu bizarres ou de parler de sujets ovnis. J'adore parcourir le blog des Pirates de l'Escroc-Griffe pour ses articles extrêmement bien rédigés et ses sujets très variés et dont j'ignore souvent tout, j'apprends toujours énormément de choses chez lui (même si je dois avouer que je ne comprends pas toujours tout, car la gélatine rose qui me sert de cervelle reste limitée quand il s'agit de sciences). Après, j'ai beaucoup d'admiration pour les Lectures du Vampire aigri, dont le design est magnifiquement soigné, et la plume à tomber. Ses chroniques sont peut-être peu nombreuses, mais elles sont toujours d'une grande finesse, rédigées avec beaucoup de style, et j'aime particulièrement ses incursions dans le monde du jeu vidéo, où je repère nombre de pépites ! Dans un style radicalement différent mais aux qualités très similaires, j'admire beaucoup également Mademoiselle Cordélia, dont le blog est un véritable modèle. Le design, ultra personnel mais sacrément bien réalisé, est vraiment chouette, et ses articles, très variés et toujours rédigés avec humour et vivacité, sont un vrai régal ! Il y en a tant d'autres également, comme Sia d'Encres et Calames et Lorhkan et les mauvais genres qui proposent des articles d'une incroyable qualité dans le domaine de l'imaginaire, et qui sont pour moi de véritables références et mes premiers prescripteurs (du coup, je les blâme et les fouette cul nu sans remords).
Aaaah, le drame de ma vie ! Je suis d'une lenteur, mes pauvres, si seulement vous pouviez imaginer mon calvaire ! D'un naturel extrêmement perfectionniste, j'aime bien faire les choses, autrement, je préfère m'abstenir. Le temps de trouver le sujet, de chiper l'inspiration, d'écrire au fil de la plume, puis de me relire, de corriger, de me relire, de me corriger à nouveau, et ainsi de suite jusqu'à ce que la mort nous sépare, j'en ai au moins pour deux ou trois heures. Mais ça peut aussi s'étendre sur une journée presque complète (en enlevant juste le temps d'aller faire pipi et de me sustenter). Souvent, je me dis que je suis un peu cinglée (et mon bien-aimé ne s'en prive pas non plus).
J'ai un peu honte, car beaucoup. Enfin, tout dépend de la période. En cette période de vacances, je dispose de tout mon temps pour me vautrer sur mon canapé et bloguer jusqu'à ce que mes yeux soient aussi rouges qu'une couverture de Jules Verne. Je peux facilement passer cinq ou six heures à rédiger un article puis à farfouiller sur le blog des autres, tout en cherchant de nouvelles choses pour le design du blog, en répondant aux commentaires et en m'occupant de la page Facebook du blog. En revanche, en période universitaire ou de travail, ce temps s'amenuise drastiquement. J'y passe alors une heure par jour, deux maximum. J'ai rarement le temps de rédiger un article dans la semaine, où je réponds seulement aux nouveaux commentaires et jette un œil sur les nouveautés de mes blogs favoris et je profite du week-end pour écrire tout mon soûl.
Je dirais le matin, comme pour tout (ou presque), car c'est le moment où ma gélatine rose est au maximum de ses capacités, et c'est à ce moment que j'écris avec le plus d'aisance. Mais j'aime aussi écrire l'après-midi, où je prends davantage mon temps. En revanche, une fois la soirée amorcée, j'évite à tout prix de me mettre à mon clavier, car je suis rarement productive et je peine ensuite à trouver le sommeil, mon cerveau n'arrivant pas à se défaire de l'ébullition blogesque dans lequel je l'ai mis.
Sans hésitation, il s'agit de l'article « Ce livre ? C'est de la merde ». Au départ simple petite tribune personnelle contre le jugement et la stigmatisation des genres et des livres populaires, cet article a trouvé un écho phénoménal chez beaucoup d'autres lecteurs et a explosé toutes mes statistiques — un record qui n'a jamais été battu depuis ! Je ne pensais pas qu'il aurait un tel succès, et je reste encore sur mon popotin devant le nombre de commentaires, et le fait qu'encore régulièrement, l'article soit consulté et commenté, un an après sa publication.
J'adore lire les commentaires des lecteurs et des autres blogueurs, qui me font toujours immensément plaisir. Néanmoins, je crois que les plus beaux commentaires que j'ai eus ne figurent pas sur le blog, mais m'ont été envoyés par certains de mes amis très proches, qui m'ont fait part de leur admiration en découvrant mon blog. Je crois qu'ils ont alors dévoilé une autre facette de moi-même, et j'ai été incroyablement touchée par leurs éloges. Et de voir que ce que l'on fait plaît à ceux que l'on aime, ça n'a pas de prix.


Et voilà ! J'espère que cette auto-dissection aura satisfait votre curiosité, et n'hésitez pas à partager d'éventuelles questions, remarques ou moqueries dans les commentaires ci-dessous ! Je suis censée désigner à présent cinq blogueurs afin de perpétuer la chaîne, mais ce tag n'est plus à présenter et nombre de blogueurs y ont déjà apporté leurs réponses. Je n'enquiquine donc personne, et je remercie encore chaleureusement Vagabonde de m'avoir désignée comme cible, ce fut un plaisir ! ☺︎

13 commentaires:

  1. J'ai adoré te lire, lire tes réponses et surtout te connaitre un peu mieux (en même temps c'est le but 8D). Je sais pas trop quoi dire juste que tu m'as encore fait découvrir plein de belles choses et que je suis totalement d'accord avec toi sur le fait qu'on lise ce qu'on aime. Sinon pourquoi lire ? Et combien de mes anciens profs nous ont chagriné en disant que certains livres étaient une recette de cuisine (je suis sûre qu'ils parlaient du YA).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un double merci à toi, Vagabonde, pour m'avoir taguée et pour ce retour tout mignon ! Je suis contente si ce petit passage dans les coulisses t'a plu et a pu te faire découvrir de nouvelles choses.
      Quant à lire ce qui nous plaît... ce n'est pas toujours si facile quand on subit une pression extérieure, donc j'y mets un point d'honneur. Et malheureusement, ça s'enracine dès l'école, où certains genres/publics n'ont pas leurs lettres de noblesses, comme tu as pu en faire l'expérience. Dommage, car ça freine des "carrières" de lecteurs dès le plus jeune âge !

      Supprimer
  2. Un TAG vraiment très intéressant où l'on apprend beaucoup, merci de ce moment de partage :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ravie que tu aies pu apprendre des petites choses croustillantes, Léa ! J'en ai appris plein sur les copains blogueurs, c'est toujours très intéressant d'en savoir plus sur leur approche, leurs envies et leur façon de faire. :)

      Supprimer
  3. rooooh... Je rougis très chère. Si, si ! Et sinon... Mais qu'est-ce que je suis d'accord avec le message que tu veux faire passer ! D'ailleurs, c'est cet article qui m'a permis de connaître ton blog, et depuis, c'est toujours un régal que de te lire <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'y compte bien, pour une fois que ce n'est pas moi qui deviens rouge comme une tomate, héhéhé ! Ah mais oui, j'avais oublié que c'était grâce à cet article que tout avait commencé entre nous (en tout bien tout honneur)... C'est fou tout de même, car il m'a permis de faire de si belles rencontres !

      Supprimer
  4. Je suis touché de me voir cité dans tes prescripteurs !...
    Mais quand tu vas te mettre à lire les trucs que je t'ai conseillés, je vais descendre plus bas dans ton échelle de valeur ! XD

    En tout cas c'est intéressant de te voir te dévoiler dans ce questionnaire, je constate à cette occasion qu'il y a des gens qui ne comptent pas leur temps sur leur blog ! C'est aussi cette raison qui fait que je repousse sans cesse la naissance d'une page Facebook... ;) Pas assez de teeeeeemps...

    Et félicitations pour ton "célèbre" article, je ne l'avais pas encore lu (je ne me souviens plus ce qui a fait que j'ai débarqué par ici, sans doute via une critique d'un roman), mais il est très juste.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout est sincère, je suis ton blog avec beaucoup d'attention car pour la petite jouvencelle fraîchement débarquée dans l'imaginaire que je suis, tu es un fin connaisseur et donc un excellent repère et guide (ainsi qu'un vile tentateur). Tsss, et je n'y crois pas une seconde, tu racontes n'importe quoi. :D

      Quant au temps que je voue au blog, sois rassuré, il n'est pas énorme en période de travail ordinaire, c'est simplement que j'en profite un maximum pendant les périodes de fainéantise absolue ! En revanche, la page Facebook... ça c'est vraiment très très chronophage, et je suis limite obligée de me fixer des heures pour ne pas y passer la journée (c'est fou comme cette plateforme fonctionne comme un trou noir temporel).

      Et merci pour l'article, je suis contente que tu adhères également !

      Supprimer
  5. Roh, je suis flattée d’apparaître aussi pour le coup ! ♥ Je garde toujours précieusement les compliments en tête quand j’ai un coup de mou, alors je m’en souviendrai ;)

    Sinon, un tag très sympa ! Je pense me laisser tenter car l’introspection est toujours intéressante. Je pense que beaucoup de mes réponses correspondront aux tiennes (notamment pour le truc de passer 3 à 4h sur un article… *facepalm* Ça rassure de ne pas être la seule, cela dit) et je zieuterai sur d’autres blogs pour voir ce qu’ils en disent. Et puis, les auto dissections ne font jamais mal :D

    Aussi, je me souviens vaguement avoir lu ton article sur « Ce livre ? C’est de la merde » mais je n’avais jamais encore réagi (70 commentaires, j’ai l’impression qu’ajouter mon avis peu original ne ferait que du baratin vaporeux :B) mais enfin, je vais peut-être mettre mon grain de sel au final puisque c’est un sujet très intéressant !

    Encore merci pour le clin d’œil ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sincèrement, ton blog est juste tellement beau et bien fait que j'ignore pourquoi le monde entier de la blogosphère ne se jette pas dessus. L'énigme de la vie, sans doute. Contente de pouvoir te mettre du baume au coeur dans les moments difficiles ! ("N'oublie pas... qui tu es !" Ahem.) Que les choses soient claires, je t'interdis de mettre fin aux jours de ton blog. Et pas de discussion !

      Oh, vas-y, laisse-toi donc tenter par ce petit tag ! Je serais très curieuse de lire tes réponses et de me complaire dans notre maniaquerie partagée. :D

      Supprimer
  6. Oh merci c’est adorable ! Me voilà tout rouge… Je suis très honoré que mon blog soit mentionné dans ton article, aux côtés de sites si intéressants. Au risque de me répéter, j’adore lire "Une page s’ouvre », je trouve que tu as une écriture élégante, pleine d’humour, qui met vraiment en valeur les livres que tu chroniques, c’est toujours un plaisir de te découvrir tes nouveaux billets !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Copain de rougeur ! Moi aussi maintenant, je le suis, c'est malin ça ! :)
      Plus sérieusement, j'adore tes billets, en toute sincérité. Au départ, je me disais : "Waouh, le mec touche..." et je ne comprenais pas toujours tout (notamment les billets un peu scientifiques vu que je suis une littéraire pure et dure - une jolie façon de dire que je suis nulle en maths). Mais aujourd'hui, je ne comprends parfois pas toujours tout quand c'est pointu mais j'aime tellement découvrir des choses bizarres et originales ! Et tes voyages et tes influences sont toujours très intéressants à découvrir. Bref, je suis contente que tu sois de retour. ;)

      Supprimer
  7. Oh tu sais je n’ai pas de mérite, je suis moi aussi un littéraire, avec un (gros) côté geek ;) Je suis également content de revenir ici ;)

    RépondreSupprimer