dimanche 6 juillet 2014

Roulements de tambour, s'il vous plaît. Je suis vivante !

Amis de ce monde (et d'autres dimensions),

Pour ceux d'entre vous qui se seraient posé la question, non, je ne suis point morte. Après cette heureuse nouvelle qui aura l'effet d'une déflagration digne d'un blockbuster hollywoodien, je tiens néanmoins à vous présenter mes excuses pour cette absence inopinée qui, j'en suis certaine, vous aura fait passer moult nuits blanches d'angoisse (inutile de nier l'évidence, mes chers et tendres !). Ainsi donc, je reviens à la vie comme une fleur.


Mais où diable étais-je ? Quelles folles aventures ont su me détourner de mes bons vieux bouquins ? L'Avenir, chers amis, avec un grand A bien effrayant. Figurez-vous que la fin d'année, si elle est synonyme de soleil et de vacances pour certains, n'a pas été de tout repos pour la petite étudiante que je suis.

Après avoir mis le point final à mon mémoire de recherche sur la fantasy urbaine puis l'avoir soutenu avec toute la dignité dont j'étais capable, je continuais de mener en parallèle mon stage en édition, m'arrachant les cheveux sur l'inévitable rapport de stage (Seigneur, cette expression me donne des frissons d'horreur), jusqu'à ce qu'arrive la grande Terreur... Le tour qu'allait prendre mon existence l'année prochaine. Rien que ça.
Eh oui, qui dit fin de première année de Master dit candidatures pour une deuxième année de Master, n'est-ce pas ? La légère difficulté au programme résidait néanmoins dans la sélectivité des Masters édition. Qui sont tous très sélectifs. Et que l'angoisse qui m'a tenaillée pendant ces dernières semaines m'a fait frôler l'ulcère. Trêve de plaisanterie (et d'exagération), j'ai l'immense joie de vous annoncer que j'ai été admise en Master 2 Métiers de l'édition à la Sorbonne ! Sonnez trompettes, c'est la fête !


Je dois encore me pincer pour y croire, mais les devoirs que nous avons eus lors de notre petite réunion d'admission m'ont, en revanche, plongée la tête la première dans la réalité de ce que l'on attend de nous, à savoir, la réalisation d'un livre de A à Z. Terriblement excitant, mais aussi un peu — beaucoup — effrayant. Il va falloir remonter nos manches et nous mettre à la tâche dès cet été, et l'aventure promet d'être aussi belle que trépidante.

Voici donc un aperçu des montagnes russes (notamment émotionnelles) qu'ont été mes dernières semaines, ce qui explique que cette page n'ait pas été beaucoup ouverte !

Cependant, je n'ai pas entièrement chômé pendant ces instants de stress et d'allégresse, et je vous réserve quelques petites surprises en ce début d'été, qui célébrera par ailleurs les deux ans du blog ! (Moment d'émotion.)

Tout d'abord, ma chère Constance du site À mon seul désir — que je ne présente plus — m'a fait l'honneur de me retourner la faveur de l'entretien qui nous avait réunies le mois précédent. Elle m'a ainsi concocté une dizaine de questions sur mon passé et mon expérience de lectrice, qui m'ont donné à la fois beaucoup de plaisir et de fil à retordre ! Si vous êtes curieux, suivez la piste de la licorne. (Pour changer, je parle beaucoup de Harry Potter.)


Je remercie chaleureusement Constance pour cet entretien, la pertinence de ses questions, ainsi que pour sa gentillesse et sa patience à toute épreuve !


Enfin, j'ai une nouvelle de taille à vous annoncer. Roulements de tambour, s'il vous plaît.

La petite lectrice des cavernes que je suis a enfin sauté le pas de la technologie et, croyez-le ou non, je vous annonce l'ouverture d'une page Facebook dédiée à Une page s'ouvre
Après des années de résistance, me voilà en effet contrainte de m'ouvrir un compte afin de pouvoir former un groupe de travail virtuel avec mes camarades de promotion. En parallèle, l'idée de réaliser une page pour le blog me titillait depuis belle lurette, et j'ai donc profité de cette occasion pour concrétiser ce projet. D'autant plus que je souffrais de ne pas pouvoir être tenue au courant des dernières nouveautés des maisons d'édition que j'affectionne, et surtout de ne pas être en mesure de participer aux concours qui y prennent place. Je suis donc désormais en mesure de gagner tous les livres que je souhaite ! [Rire démoniaque]

Vous trouverez ainsi sur la page les actualités du blog, bien sûr, mais pas que. Nouvelles et annonces inédites, pensées fugitives et partages intempestifs rythmeront cette page au quotidien (ou du moins, aussi fréquemment que ma paresse me le permet). Oui, car il faut laisser à la lectrice des cavernes le temps de s'habituer à ce nouveau gadget, qui me fait encore un peu peur. Je vous prie par avance de pardonner mes tâtonnements, inévitables et certes un peu ridicules en ma qualité de novice...

Pour prendre part à cette révolution technologique, c'est par ici que cela se passe ! 


N'hésitez pas à m'aimer (la page est moi, et je suis la page, donc aimer la page revient à m'aimer, non ?) et à partager, si le cœur vous en dit ! J'espère vous y retrouver nombreux et en attendant de nouvelles lectures et de nouveaux caprices, je vous souhaite un excellent début d'été !
Même si avec le temps pourri de Paris, c'est pas gagné.

11 commentaires:

  1. Toutes mes félicitations !!!! Très contente pour toi! Quant à FB... J'y cours de ce pas!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merciii ma chère Cindy ! Je dois avouer que l'année s'est terminée en apothéose... Prions pour que la suivante soit encore meilleure ! Et ravie de te retrouver sur Facebook, je sens qu'on va encore plus papoter, maintenant ! :-)

      Supprimer
  2. Bravo :)
    Non seulement pour la rédaction et la soutenance pour ton mémoire, mais aussi pour ta candidature pour ce master 2.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un grand merci à toi, Acro, c'est tout mignon de ta part ! :-)

      Supprimer
  3. Congraaaaaat's Flora ! \o/

    Et youpee pour la page FB, j'avais déjà cherché plusieurs fois si tu en avais une ! J'aime bien pouvoir suivre les blogs que je suis sur FB aussi ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yayyyy, thanks Caro !

      Je crois que j'ai vraiment bien fait de sauter le pas pour le si redouté Facebook, les gens semblent enthousiastes et beaucoup plus enclins à suivre un blog via ce réseau, finalement ! Je suis super contente de t'y retrouver également, ça promet de beaux échanges ! :-)

      Supprimer
  4. Félicitations pour ton Master ! :)

    Et pour ta page FB aussi d'ailleurs, c'est quelque chose qui me trotte (trottait ?) dans la tête depuis à peu près trois ans, mais que j'ai toujours repoussé parce que FB et moi, ça fait deux... Je me contente de Twitter, car je crois que de toutes façons, je n'aurai pas le temps nécessaire pour m'occuper de blog+FB+Twitter... En tout cas bravo à toi, et sache que même si je n'y suis pas (sur FB), j'aime quand même ta page ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Lorhkan ! :-) Héhéhé, ta dernière phrase m'a bien fait rire, c'est tout mignon !

      Arf, j'ai très longtemps résisté à Facebook aussi, mais vu que je n'ai pas eu le choix avec ce nouveau Master, je me suis dit qu'il fallait rentabiliser ce compte et en faire un truc pour le blog à défaut d'en faire une page perso, ce qui me rebutait hautement. Peut-être succomberas-tu un jour ? :D Je me tâte aussi pour l'oiseau bleu, mais je doute également de pouvoir gérer les trois, alors je vais voir comment je me dépatouille avec Facebook dans un premier temps... Même si Twitter doit être moins chronophage ! ;-)

      Supprimer
  5. Félicitations pour ton Master! Je te souhaite de réussir et tout, et tout!!
    Bienvenue sur FB ;-)
    J'ai créé ma page il y a quelques semaines à peine aussi :-)
    Je me tatouillais, puis bon, j'ai enfin passé le pas (j'y étais déjà en perso).
    Ca peut-être sympa pour développer un peu l'audience en effet. Enfin on fera!
    Bon bin, alors, joyeuses choses pour toutes ces nouvelles entreprises dis donc!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un grand merci Valeriane, tes encouragements me font plaisir !
      Ah, comme quoi, les grands esprits se rencontrent sur Facebook, n'est-ce pas ? :) Je pense que c'est un moyen non négligeable d'étendre sa toile, sans mauvais jeu de mots, mais aussi de mieux se tenir au courant des actualités du monde du livre. Et puis c'est l'occasion d'aller embêter plus souvent les blogueurs que j'apprécie... à bon entendeur !

      Supprimer