lundi 23 décembre 2013

Le Guide Steampunk, Etienne Barillier & Arthur Morgan dans les entrailles de la machine

A mes oreilles, les extraordinaires boucles Capitaine Nemo d'A mon seul désir

Récemment tombée dans la machine bouillonnante du steampunk, je brûlais d'en découvrir davantage sur ses origines et son développement protéiforme. Par un heureux hasard, ce petit livre m'a sauté aux yeux en librairie, et je me suis empressée de le dévorer afin de me faire une culture digne de ce nom. Et, grâce à cette petite perle insoupçonnée, la lumière fut.

Si la couverture parée d'un haut-de-forme et de rouages peut évoquer le contraire, l'objectif de ce livre n'est guère de renforcer les stéréotypes qui réduisent le mouvement à une simple esthétique alliant corsets victoriens et goggles. S'éloignant des clichés, Barillier et Morgan tentent de définir les contours du concept du steampunk dans une vaste optique qui touche tous les domaines qu'il contamine. Néanmoins, le steampunk échappe sans cesse à la catégorisation et à l'enfermement, car volatile et multiforme, le mouvement trouve une résonance personnelle dans chacun de ses amateurs. Contre-culture, esthétique, loisir ou idéologie, il convient en effet à chacun de définir ce que le steampunk représente à ses yeux.

Le steampunk est une splendide machine, rutilante, brillante et bruyante. Une machine à la fois précieuse et belle, mais surtout une machine qui fonctionne de mieux en mieux. A chacun de lui donner un usage et une fonction. Les machines servent à cela.

Après une brève introduction sur les principales caractéristiques et formes du steampunk, le guide fait la part belle à la littérature. L'histoire du genre s'écrit devant nos yeux, des origines de Jules Verne et H. G. Wells au lent accouchement du genre par les trois pères fondateurs que sont Jales Blaylock, K. W. Jeter et Tim Powers, le flambeau étant par la suite repris par des auteurs contemporains qui ont marqué et fait évoluer le genre, tant dans le monde anglo-saxon qu'en France. Après cette passionnante leçon d'histoire littéraire, les auteurs nous proposent un guide de lecture, constitué de fiches qui résument et critiquent des oeuvres choisies pour leur importance et leur originalité. Bien que les avis soient toujours finement argumentés, on pourrait regretter la forme même de la fiche de lecture, catalogue un peu trop scolaire. J'aurais préféré un développement plus continu qui mêlerait histoire, évolution et analyse des oeuvres marquantes, mais le guide a cependant l'avantage d'être facile à consulter. En revanche, les entretiens d'auteurs sont le point fort de ce guide, qui peut se vanter de retranscrire les propos de pontifes du genre, Blaylock, Jeter et Powers en tête, mais également d'auteurs plus récents, comme George Mann que j'ai été ravie de retrouver après ma lecture des Revenants de Whitechapel, ainsi que des auteurs français, comme Mathieu Gaborit ou Stéphane Tamaillon. Chaque auteur livre ainsi sa vision du genre, ses influences et inspirations, ses souhaits et explorations personnels.
Eclectique, le guide propose également une revue des autres productions livresques, notamment les beaux livres, bandes dessinées, comics et mangas qui s'apparentent de près ou de loi au steampunk. L'incursion du mouvement dans le multimédia, que ce soit dans le cinéma, la télévision, le jeu ou la musique, est également disséquée, suivie par l'importance du costume, aspect fondamental du mouvement, et par le rôle de la communauté steampunk, fortement présente et active sur le net. Toutes les facettes du steampunk sont ainsi présentées, avec moult conseils et recommandations qui nous guident vers des horizons non explorés, des oeuvres et des artistes inconnus.

Si le guide ne peut être exhaustif, il offre néanmoins un panorama plutôt complet du mouvement steampunk dans ses différentes ramifications. Le problème principal est bien sûr l'envie irrésistible qu'il suscite, et l'allongement effrayant de ma liste de livres convoités. Aisément transportable par son petit format, ce guide est un petit trésor et un incontournable compagnon de route pour tout vaporiste qui se respecte, qu'il soit en herbe, confirmé ou aguerri.

Le Guide Steampunk, Etienne Barillier & Arthur Morgan, ActuSF/Les 3 Souhaits, 307 pages.

9 commentaires:

  1. Réponses
    1. Je ne suis que votre humble servante ! Ce guide est une bombe et une petite bible que je chérirai encore longtemps. Continuez à nous vendre du rêve !
      Et un grand merci à vous pour avoir partagé la chronique sur votre page Facebook, c'est adorable. :)

      Supprimer
    2. Etienne, mon héros

      Supprimer
  2. Très bel article en effet, fort instructif et présenté avec beaucoup de "charme" ( comme toujours ) !

    Il me tarde de découvrir les futures chroniques de livres comme "Des Fleurs pour Algernon" ( gardez vos kleneex à porté de main ! ) ou de "Lestat le Vampire" ...

    P.S = Quelle boucles d’oreilles ! ( évidemment )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les boucles d'oreilles sont superbes, n'est-ce pas ? J'en suis complètement amoureuse et elles font beaucoup d'effet autour de moi. :) Cliente 100% satisfaite !
      Merci infiniment pour vos compliments et conseils, cela m'encourage à découvrir ces ouvrages !
      Au plaisir de vous relire par ici...

      Supprimer
  3. Caro Bleue Violette27 décembre 2013 à 18:41

    Quand je me suis mise à la steampunk, il y a deux ou trois ans, j'ai été très surprise de découvrir qu'en fait j'en lisais depuis fort longtemps...ayant dévoré les romans de Jules Verne dans mon enfance ! Or, les récits de Verne ne ressemblent effectivement pas à l'image actuelle qu'on se fait de la steampunk :)

    Et puisqu'on parle de boucles d'oreille...les tiennes sont superbes ! Merci pour le lien, je viens de jeter un œil sur le site, je sens que je vais faire un massacre, lol !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhé, c'est drôle, iIl y a en effet pas mal d'auteurs qui ont fait du steampunk avant l'heure et sans le savoir ! Je ne sais pas si on peut vraiment poser cette étiquette pour Jules Verne mais il est certain qu'il a nettement influencé le genre et nos auteurs contemporains, donc rétroactivement, il y a sa place.

      En ce qui concerne les boucles d'oreilles, il faut complimenter l'artiste ! :) Elle a des doigts de fée, et une imagination incroyable. Je compatis pour ton compte en banque, car son site est une véritable (mais ô combien délicieuse) torture. :D

      Supprimer
  4. J'avoue que j'aime l'esthétique steampunk, mais je n'ai pourtant que très peu lu de cette mouvance littéraire. Ce guide pourrait peut-être me permettre de faire une petite sélection...

    Ceci dit, j'avoue attendre avec beaucoup d'impatience la Bible Steampunk de Jeff VanderMeer, qui doit paraître chez Bragelonne à la fin du mois. La maquette est absolument renversante !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me suis également intéressée récemment au steampunk, d'abord séduite par l'esthétique, et ce petit guide est vraiment parfait pour se faire une culture littéraire. Il y a beaucoup de choix et les supports sont variés.

      Ahhh, ne me parle pas de la Bible, comme je trépigne d'impatience ! Et je suis on ne peut plus d'accord, la maquette à la Jules Verne est juste magnifique !

      Supprimer