lundi 21 octobre 2013

Un tour en librairie : l'Esperluète, c'est chouette !


Une fois n'est pas coutume, j'aimerais accorder un petit billet à la présentation d'une librairie chère à mon coeur, la librairie l'Esperluète, située à Chartres.
L'enseigne à l'ancienne
Tout d'abord, son nom est rigolo, et c'est une bonne raison de s'y intéresser. Une esperluète — ou comme orthographié dans le dictionnaire : esperluette — qu'est-ce donc que cela ? C'est ce symbole d'imprimerie présent sur nos claviers, ce « & » élégant mais étrange et mystérieux que l'on n'ose guère souvent utiliser, qui signifie en fait « et ». Un nom original, donc, et qui de suite, interpelle le petit lecteur qui sommeille en chacun de nous. Et quand on se trouve devant ce bâtiment unique, on n'a qu'une seule envie : y pénétrer pour ne jamais en ressortir (ou presque) et se noyer joyeusement dans ses livres.


La devanture, témoin du passé
Alors, quelle est la petite histoire de cette librairie toute jolie ? Située dans la somptueuse ville de Chartres, elle jouit d'un panorama sans égal, sur sa petite voie piétonne pavée à l'ancienne, à deux pas de la fameuse cathédrale. La librairie se fond à merveille dans ce décor du passé, typiquement et délicieusement provincial. Si vous y allez un jour, vous tomberez immédiatement sous le charme de ce bâtiment du XVIe siècle, ancien hôtel particulier reconverti en librairie au milieu du XXe siècle. La légende veut même qu'Henri IV y soit passé le jour de son sacre ! La devanture annonce la couleur : pierres d'origines, vitrine en arc, enseigne à l'ancienne ; l'Esperluète s'inscrit parfaitement dans la riche histoire de sa ville. Et la façade n'est qu'un avant-goût ; à l'intérieur, vous trouverez voûtes arquées, fenêtres parées de vitraux et seuils de pierres. C'est un lieu unique qui vaut le détour rien que par son architecture !


De très nombreuses tables mettent en valeur des titres soigneusement sélectionnés par les libraires
Quelle est son histoire, entre elle et moi ? Je l'ai découverte grâce à son propriétaire, Olivier L'Hostis, qui a été mon professeur de librairie du temps de mon DUT. Lors de ses cours, il nous parlait souvent de sa librairie (non pas pour faire sa publicité mais pour concrétiser ce qu'il essayait de nous faire entrer dans le crâne avec des exemples réels). Alors quand j'ai décidé d'aller à Chartres pour la première fois, impossible de passer à côté ! Et j'ai vraiment eu un coup de foudre. Depuis, à chaque fois que je me rends dans cette belle ville, j'y cours, c'est un rituel.

Le rayon BD et mangas

Le rayon polar et ses voûtes, mon coin préféré

L'Esperluète, c'est quand même 500 mètres carrés, quinze libraires, 50 000 livres (fichetrement honorable pour une librairie indépendante !) et deux niveaux (voire trois puisqu'ils sont inégaux). Ça fait beaucoup d'espace et plein de bouquins !
La salle des rencontres, d'un autre temps
En plus d'être belle, la librairie est bien agencée, et la signalétique très claire, ce qui facilite nettement le parcours du client. Au premier niveau, vous trouverez donc la littérature (française et étrangère), un important espace jeunesse, les littératures de l'imaginaire, la bande dessinée et les mangas, le policier ainsi que les prescriptions scolaires, sans oublier le nouveau pôle presse, très bien fourni lui aussi. Montez l'escalier de bois au fond du magasin et vous déboucherez au premier niveau, avec sur votre gauche, une magnifique petite salle réservée aux rencontres et séances de dédicaces. Continuez et vous arriverez au rayon vie pratique, montez quelques marches et vous trouverez les documents, sciences humaines puis à la fin du parcours, le scolaire. Bien sûr, vous pouvez à tout moment créer votre propre chemin grâce aux très nombreux passages entre les rayons et les nombreux escaliers qui permettent de gagner un temps précieux. La librairie représente ainsi un petit labyrinthe, avec ses alcôves et ses passages secrets, mais heureusement, on ne s'y perd jamais.


Le rayon littérature française

Le poisson rouge de la caisse
(il veille au grain)
En ce qui concerne le fonds, je n'ai aucune réclamation. A l'Esperluète, on ne lésine pas sur la qualité comme sur les nouveautés, et les étagères sont remplies de livres aussi divers qu'intéressants, des indispensables aux petites perles trouvées par les libraires. Bien évidemment, je n'ai pas pu résister — bien que je sois restée sage —, et je suis passée à la casse avec une petite trouvaille (enfin deux, mais l'autre est un cadeau, donc ça ne compte pas). Les tables, très nombreuses (ce qui est l'un des points forts), mettent en valeur les coups de coeur des libraires, à qui vous pouvez demander conseil à tout moment ; ils vous disent bonjour, vous aident volontiers et avec bonne humeur, et ils sourient ! Même à la caisse, on nous accueille avec un poisson rouge tout mignon, un grand sourire, beaucoup d'amabilité et on nous propose des paquets cadeaux en bonus. Autant le dire, ça change...

Coin lecture, à l'effigie de l'&sperluète
Et comme précisé sur le site, « on peut goûter avant d'acheter » et s'installer sur les canapés et autres fauteuils confortables afin de lire quelques pages. On ne vous réprimandera pas ! Car l'Esperluète propose plus que des livres, c'est une expérience de lecture, à moment à déguster. Et ça marche, la queue à la caisse en ce samedi après-midi en témoignait. Et malgré la foule, on circule très bien dans ces espaces bien pensés, un plus non négligeable. En outre, la librairie est décorée et ornementée avec beaucoup de goût et de soin, il n'y a qu'à contempler le rayon jeunesse avec ses lumières et ses détails, par exemple, de petits livres découpés en forme de coeur afin de signaler les coups de coeur. De nombreuses PLV viennent également agrémenter les murs et plafonds ; on est beaucoup le nez en l'air pour admirer le travail des artistes. Elle propose aussi régulièrement des animations, rencontres et séances de dédicaces, à surveiller sur l'onglet « Rencontres » de leur site. C'est une librairie active, accueillante et chaleureuse, et l'on s'y sent un peu chez soi, comme dans un cocon.

Le rayon jeunesse avec ses lumières, suspensions et autres détails affriolants
Seule petite ombre au tableau, l'existence d'une Fnac à quelques pas. Hélas, j'ai entendu samedi dernier par quatre fois des clients s'exclamer : « On va à la Fnac, après ? » Le monde est très étrange...

Chartres n'étant qu'à une heure et demie de Paris, on court donc prendre sa voiture ou son ticket de TER (comptez trente euros aller-retour), et on découvre cette librairie unique en France ! On en profite bien sûr pour se délecter de l'incontournable cathédrale, qui retrouve peu à peu sa blancheur d'origine grâce à des travaux de grande ampleur, pour faire un tour dans la boutique celtique Une pincée de Celte, et pour flâner dans les rues pavées en dégustant un éclair au Spéculoos de la boulangerie en face de la librairie. Une belle journée en perspective...
Informations pratiques :
Librairie l'Esperluète, 10 rue Noël Ballay, 28000 Chartres
02 37 21 17 17

Ouvert le lundi : 14h - 19h
et du mardi au samedi : 9h30 - 19h


Et si on ne peut pas s'y rendre mais qu'on en est profondément attristé, on peut toujours soutenir la librairie en passant commande sur le site, grâce à la plateforme Les libraires.fr. Simple et pratique, on se fait livrer chez soi comme un roi, alors on n'hésite pas !


Note : les photographies sont miennes, admirez !

14 commentaires:

  1. J'admire, j'admire... Et j'admire aussi le lieu! Pour une amoureuse des vieilles pierres comme moi, des boiseries à l'ancienne, ca me paraît un parfait lieu de perdition ! Dommage que ce soit aussi loin, malheureusement. Mais si jamais je me rends un jour à Chartres, ma foi, je retiendrai l'adresse. Et le coin jeunesse a l'air super top, ca doit être chouette de rencontrer des auteurs dans ce cadre (enfin moi, ca m'aurait fait rêver!) Les libraires.fr ? Je ne connaissais pas, j'irai faire un tour. Décidément, tu es plein de bonnes idées :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhé, je suis pareille que toi, j'aime bien tout ce qui est vieux (quoique dit comme ça, c'est un peu étrange) ! Je n'avais pas pensé à cette expression, mais c'est tout à fait juste ; c'est ZE lieu de perdition pour le lecteur qui a envie de s'en mettre plein les mirettes en plus de sortir avec une pile de bouquins sous le bras. C'est vraiment un lieu enchanteur, c'est l'adjectif que je cherchais, et c'est une librairie totale : livres, lieu, gens, tout y est agréable. Bon, on va finir par croire que j'ai des actions là-bas si je continue...
      Le coin jeunesse est d'enfer, en effet ! Il est très grand, super bien décoré avec plein de trucs pour attirer le regard curieux des enfants et ils vendent de tout, c'est juste magique quand on est parent pour faire plaisir à ses enfants ! Rah, mince pour l'éloignement en effet, c'est dommage... Mais la vie est pleine de surprises, peut-être qu'elle te conduira sur la route de Chartres un jour ! :D

      Supprimer
    2. Qui sait ? ;-) Mais non, va, laisse parler ton enthousiasme, ca fait plaisir à lire ! (et ça donne de chouettes articles aussi !)

      Supprimer
  2. J'y suis allée il y a quelques années et en voyant tes photos j'ai l'impression que ça a été rénové et réaménagé. C'est totalement différent de mes souvenirs...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui ? C'était comment ? Je suis curieuse ! Je crois que j'y suis allée pour la première fois il y a deux ans, et à part l'installation du pôle presse, ça n'a pas changé depuis mais si ça remonte davantage, je donne ma langue au chat.

      Supprimer
  3. Superbe article, que je m'empresse de partager sur Facebook et Twitter ! Cela me fait penser que j'aurais adoré (si j'avais le temps) lancer un rendez-vous régulier où les blogueurs présenteraient leurs librairies, sorte de pied de nez au géant dont le nom commence par un A...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme tu es un amour ! Je crois que je vais t'engager pour faire la com de mon blog, héhé, tu le fais si bien et gratos en plus !
      Ce rendez-vous serait une excellente idée, à garder sous le coude quand ton emploi du temps te laissera un peu souffler...

      Supprimer
    2. Si seulement j'arrivais à me faire payer...! J'aurais trouvé ma voie !

      Supprimer
  4. ben merci pour cet article, bien sûr qu'on sourie, on aime notre librairie, notre travail et nos clients, notre poisson rouge et notre chien, et on s'amuse bien...Bravo pour les photos. Et encore merci....FreD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout le plaisir est pour moi, madame la patronne ! Votre librairie transpire en effet de bonne humeur et de chaleur, et quel bonheur pour le lecteur. Ça me change des librairies parisiennes, plus froides et impersonnelles, où j'ai plus l'impression de gêner qu'autre chose. Merci pour votre message et bonne continuation !

      Supprimer
  5. Joli cadre, ça donne envie ! J'habite tout en bas de la France mais si un jour je vais à Chartres, je ne manquerai pas d'aller y faire un tour !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet c'est à ne pas rater ! Et en plus, on peut cumuler la visite de cette magnifique librairie avec la découverte de la ville et de la cathédrale, toutes les deux somptueuses, c'est tout bénef ! :)

      Supprimer
  6. Bonjour Flora !

    Je viens tout juste de découvrir ton blog, et c'est un vrai plaisir !
    L'ambiance est à la fois envoûtante et reposante.

    Et quelle surprise de lire ton article sur L'Esperluète !
    J'ai vécu trois ans à Chartres pendant mes années de lycée, et passais mon temps libre fourrée là-bas ! Je dois dire que ce petit paradis livresque me manque ! Et la ville aussi :)

    Merci pour cet article, qui me rend quelque peu nostalgique...!
    Anahita

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Anahita !
      Merci pour ces compliments adorables qui me vont droit au coeur, c'est vraiment trop mignon !
      Oh mais quelle super coïncidence, en effet ! Rah, cette librairie est la plus belle que je connaisse, c'est un endroit unique où on se sent chez soi... C'est beau, bien agencé et il y a plein de bons bouquins ! ;) J'imagine que ça doit sacrément te manquer en effet... Ravie d'avoir pu te rappeler quelques souvenirs, et au plaisir de te lire à nouveau par ici ! :)

      Supprimer