samedi 24 août 2013

Que diriez-vous d'un peu de sang frais ?

Chers lecteurs,

Comme les esprits aiguisés pourront aisément le constater, le vampirisme a comme qui dirait « mordu » mon intérêt lors de mes dernières lectures. Je ne vous cache pas que derrière ce fangbangisme assumé se cache une volonté toute estudiantine. En effet, je rentre cette année en première année de master Lettres modernes appliquées et j'ai choisi de disséquer à l'occasion de mon mémoire d'études le fascinant sujet de la bit-lit ainsi que ses multiples enjeux.

Bien que relativement novice en ce genre récent, j'ai toujours entretenu une passion pour les créatures de la nuit, et ce, longtemps avant l'épidémie Twilight. Je suis donc diablement intéressée par ce phénomène d'ordre éditorial, et souhaiterais m'immiscer dans les rouages du fulgurant succès que ce domaine a connu dans les années 2000 et dont il jouit encore de nos jours. J'ai soif de découvrir d'où vient l'enthousiasme des lecteurs pour cette littérature populaire, comment celui-ci est orchestré, ou du moins, attisé par les éditeurs et leurs stratégies commerciales, mais surtout, ce qui pousse encore davantage ma curiosité est l'aspect résolument féminin de cette littérature discriminée par la littérature dite légitime. En effet, la bit-lit est majoritairement écrite par des femmes, pour des femmes et met en scènes des figures féminines à la force de caractère et à la modernité affichées. Le concept de genre attise également mon intérêt, puisque si la bit-lit pose ses fondations sur des oeuvres phares de la littérature fantastique (pensons surtout au Dracula de Bram Stoker et plus récemment Entretien avec un vampire d'Anne Rice) et a été impulsée par le succès dantesque de Twilight, la définition du genre patauge encore dans le brouillard, et cherche à s'éclaircir, lentement mais sûrement. Le repère de celui-ci est bien sûr les éditions Bragelonne avec Milady, qui détient la part majeure de cette niche et a concrètement créé le concept de bit-lit, inventant le terme de toutes pièces et proposant la première et unique réelle définition du genre. Creuser à travers ses codes et ses caractéristiques s'avère ainsi une entreprise fascinante.

Mais assez bavardé ! Je tenais simplement à annoncer la couleur des prochaines chroniques, qui seront par conséquent fortement axées dans ce domaine, puisque j'ai de nombreuses lectures à préparer, comme vous pouvez vous en douter. Pour les lecteurs qui n'affectionnent guère la bit-lit, n'ayez crainte, j'essaierai au mieux de diversifier et une fois mon mémoire accompli, les autres genres littéraires retrouveront leur place de choix ! Ne fuyez donc pas !

Dans tous les cas, j'en appelle aux mordus de bit-lit afin qu'ils me conseillent à la fois des titres de fictions que des essais, hélas fort peu nombreux sur le sujet. Je précise que, pour le moment, je pense me concentrer sur cinq séries, afin de ne pas me disperser inutilement et ne pas perdre un temps qui s'avérera plus que précieux ces prochains mois, séries que voici :
  • Anita Blake de Laurell K. Hamilton (Bragelonne/Milady)
  • Jaz Parks de Jennifer Rardin (Bragelonne/Milady)
  • La Communauté du Sud de Charlaine Harris (Flammarion/Pygmalion)
  • Chasseuse de la nuit de Jeaniene Frost (Bragelonne/Milady)
  • Charley Davidson de Darynda Jones (Bragelonne/Milady)

Par ces cinq séries, écrites entre les années 90 et 2013, j'espère avoir un panorama le plus large possible de l'évolution du genre et de ses codes, de Laurell K. Hamilton la pionnière jusqu'aux nouvelles plumes comme Darynda Jones.

De même, si certains d'entre vous souhaiteraient répondre à un petit formulaire qui est en préparation, n'hésitez pas à m'en faire part, vous me feriez une joie immense !

Pour le mot de la faim, n'hésitez pas à me faire part de vos impressions ainsi qu'à donner vos précieux conseils de lectures ou de pistes d'études. Nous nous retrouverons fréquemment autour de denrées riches en sang et sensations fortes ce semestre, ce, notamment grâce à un nouveau label de mon cru et dont le logo est en cours d'élaboration et qui s'intitule joyeusement « J'ai les crocs ! ».
En espérant que vous y prendrez goût...

15 commentaires:

  1. Intéressant, comme sujet d'étude ! Quels genres de conseils attends-tu ?
    En bit-lit, ma saga préférée reste Mercy Thompson (au programme : vampires, loups-garou, faes et autres bestioles). Si cela t'intéresse, j'ai le compte-rendu d'une conférence donnée sur la bit-lit au Salon du Livre 2012 : tu trouveras certainement des pistes dedans.
    Fais-moi signe quand le questionnaire sera prêt!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhéhé, ma petite Sia, je comptais bien venir t'embêter car je suis sûre que ton aide sera la bienvenue !
      J'avais lu en effet tes chroniques sur Mercy Thompson, mais j'essaie de me concentrer sur des bouquins où les vampires sont les créatures les plus importantes dans le récit (et où les autres - loups-garou, métamorphes, etc - sont au second plan), donc je crois que je vais passer sur Patricia Briggs, hélas ! En revanche, si tu penses à une série qui donnerait un autre aperçu de la bit-lit, par exemple, un personnage féminin qui dénote par rapport aux autres héroïnes, je suis preneuse car je ne m'y repère pas encore parfaitement entre les différentes productions (en essayant de faire déjà la distinction entre romance paranormale et urban fantasy, ce n'est pas simple).
      J'irai voir ton compte-rendu de la conférence du Salon du livre avec grand intérêt et je t'en bénis, je suis sûre que ça me sera très utile ! J'ai repéré quelques vidéos de ce genre, notamment des dernières Imaginales sur YouTube mais malheureusement les conférences sont rarement disponibles intégralement.
      En tout cas, un grand merci pour ta proposition et tes encouragements, et je viendrai frapper à ta porte quand le questionnaire sera fin prêt, bien sûr ! ♥

      Supprimer
    2. Anita Blake est déjà une héroïne de bit-lit assez intéressante, car elle connait une véritable évolution au fil de la série (de vierge coincée à reine du gang-bang, mais pas que !) et car elle sait se défendre tout seule, merci bien, à coup de flingue ou de baston !

      Dans mon projet tuteuré, j'avais réfléchis un peu sur le sujet, remarquant que les héroïnes de fantastique pour ados (de la bébé bit-lit ?) type Twilight étaient quand même très passives, généralement humaines, et guettaient le prince charmant, alors que dans la bit-lit, nos héroïnes, plus adultes, sont souvent dotées de pouvoir, et plus à même de se défendre...

      Supprimer
  2. Hé bien, vaste projet ;) surtout au vu de l'expansion continuelle de la bit-lit (je préfère dire "fantasy urbaine" parce que bit-lit est une appellation strictement francophone, mais bref !) Sinon, si tu ne l'as pas découvert, il y a aussi un ouvrage qui porte sur ce sujet (d'ailleurs intitulé "bit-lit" ;) ) aux éditions des Moutons Electriques et qui cerne bien quelques aspects principaux de cette littérature.
    Sinon, comme j'aime ce genre et que j'en consomme beaucoup, je cite mes sagas préférées : La saga Kate Daniels par Ilona Andrews (qui donne une toute autre vision du couple traditionnel vampires/métamorphes avec une héroïne très indépendante aussi - 4 tomes sortis en VF chez brage mais la suite ne sera pas traduite), La saga Harry Dresden de Jim Butcher - avec un héros cette fois! - et celle moins connue chez nous de Seanan McGuire retraçant les aventures d'October "Toby" Daye (ici, pas de vampires ou de garous, mais des fées entre vision traditionnelle et moderne).
    Voilou !
    En tout cas, bon courage pour ton mémoire ;)

    RépondreSupprimer
  3. Hello Cindy, merci pour tes conseils !
    Ahhh, j'ai vu qu'il y avait des conflits entre fans entre romance paranormale et urban fantasy, je vais travailler cet aspect de la définition. Sinon, j'ai déjà acheté le livre Bit-Lit ! de Sophie Dabat, qui sera ma bible tout au long de mon mémoire, je crois mais merci d'y avoir pensé ! :)
    Ensuite, je note précieusement tes références. Je crois que je vais me pencher sur Kate Daniels car ça a l'air vraiment intéressant et les fans de bit-lit la citent beaucoup en général, c'est que ça plaît ! Je n'avais même pas entendu parler des deux autres, mais celle de Jim Butcher est vraiment à creuser car un héros masculin, ça ne court pas les rayons de bit-lit !
    Un grand merci pour ta contribution et tes encouragements ! ❤

    RépondreSupprimer
  4. Mais de rien, c'est avec plaisir, j'adore cette littérature, donc en parler ne me cause vraiment pas de souci, au contraire ;)
    Oui, la frontière est super floue entre la paranormal romance et l'urban fantasy - la plupart des ouvrages se retrouvent classés dans ces deux catégories en même temps - mais apparemment elle existe... De quoi y perdre son latin ! (ou son anglais, c'est comme on veut ^^ )

    RépondreSupprimer
  5. Je te conseille La Confrérie de la dague noire !
    C'est juste ma préférée. J'en suis folle ♥
    Sinon il y a Psi-changeling, Femmes de l'Autremonde, je suis et j'aime beaucoup. Et une que j'ai fini et adoré: Belladone (deux tomes) :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahhh, comme tu es vile de me donner autant envie ! :) En effet, j'ai lu beaucoup d'excellentes critiques sur La Confrérie de la dague noire, je pense me laisser tenter... Psi-Changeling m'intéresse pas mal aussi et oh là là, Belladone a l'air d'être de la dynamite ! ❤ J'ai déjà le premier tome, mais vu que la série est encore courte, je ne sais pas si je pourrai l'utiliser pour mon mémoire... En tout cas, mémoire ou pas, je vais me jeter dessus !
      Merci pour tes conseils !

      Supprimer
  6. Aaah voilà un sujet intéressant!
    Si tu cherches une relectrice :-)
    Bon travail et bon courage!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merciii Valériane ! ❤
      Oui, c'est sûr que c'est un sujet de mémoire original et à chaque fois que j'en parle, on me fait des gros yeux et on me demande : "Mais qui est le prof génial qui a accepté un tel sujet ?"
      Je note pour la relecture et te remercie infiniment de te proposer ! Il n'y a jamais des yeux de trop. :)

      Supprimer
    2. J'avais fait mon travail sur Harry Potter :-) (rapport avec la lecture chez les jeunes).
      Ce sont quand même des phénomènes qui s'inscrivent dans la réalité littéraire. Il ne faut le négliger.

      Supprimer
    3. Oh c'est génial de l'avoir fait sur HP ! J'y ai pensé aussi, peut-être que ce sera pour plus tard... Je trouve aussi que c'est une facette de la littérature qui est trop délaissée alors qu'elle assure une part de marché colossale et fait vraiment tourner le monde du livre, donc c'est très intéressant à étudier.

      Supprimer
  7. Bonjour,
    En faisant quelques recherches sur la bit-lit, je suis tombée sur ta page que je trouve très sympa. Tes chroniques sont intéressantes tout comme les commentaires!
    Je fais un travail sur la bit-lit aussi et comme tu l'as dit, les études sur le sujet sont peu nombreuses :(
    J'ai repéré quelques références dans tes articles, est-ce que tu en aurais d'autres à me conseiller?
    Je serai aussi intéressée de lire ton travail si tu l'as terminé :)

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour Cindy,

    Un grand merci à toi pour ton intérêt et tes compliments !
    Je suis ravie de voir que tu travailles également sur la bit-lit ; en quoi ton travail consiste exactement ? Je suis bien curieuse, je dois te l'avouer ! (Et ça pourrait me donner des idées de livres à te conseiller)
    Je n'ai malheureusement pas encore terminé mon mémoire mais je te le communiquerai volontiers quand il sera achevé si cela peut t'être utile ! Il sera prêt dans quelques petits mois... en croisant les doigts !

    Au plaisir de te recroiser par ici !

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Flora,

    Je pensais orienter mon travail sur les phénomènes de mode en littérature (et plus particulièrement la bit-lit) et leurs implications en bibliothèques publiques...mais après discussion avec mon promoteur, je vais plutôt me concentrer la bit-lit en elle-même: est-ce vraiment un phénomène éphémère ou plutôt une évolution de la littérature vampirique...et essayer de relier ça avec les bibliothèques ^_^
    J'en ai encore pour quelques mois aussi.
    C'est très gentil d'accepter de me communiquer ton travail en tous cas!
    Si jamais ça peut t'aider, il y a un mémoire sur la bit-lit disponible à la bibliothèque universitaire de Bordeaux ;)
    A bientôt,
    Cindy

    RépondreSupprimer