dimanche 2 septembre 2012

The Strange Case of Dr Jekyll and Mr Hyde, Robert Louis Stevenson


Au cours d'une promenade dominicale dans les rues de Londres, Utterson, notaire de profession, remarque un curieux bâtiment à la façade dénuée de fenêtres et ornée d'une seule et énigmatique porte. Celle-ci est le témoin des allées et venues d'un étrange individu cruel et difforme, un certain Edward Hyde, et va piquer la curiosité du notaire. Qui est donc ce mystérieux Mr Hyde ? Et quel mal se cache sous sa repoussante apparence ?

Célébrissime chef-d’œuvre de la littérature écossaise, The Strange Case of Dr Jekyll and Mr Hyde ne recèle plus de secrets pour le monde littéraire. Bien entendu, je connaissais cette fameuse histoire, mais n'avais pourtant jamais lu la novella dans son intégralité. L'ayant récemment dénichée en anglais, je me suis ainsi laissé capturer par la plume de R. L. Stevenson.

Au cœur de l'intrigue élaborée à l'ancienne, Stevenson construit et étoffe lentement son contexte, ses personnages, et distille patiemment une dose de suspense afin d'épaissir l'obscurité planant sur le cas du Dr Jekyll et de Mr Hyde. A l'instar de l'araignée tissant sa toile, l'auteur ne montre aucune hâte, et prend au contraire tout son temps afin de bâtir son histoire et prendre ainsi, à chaque chapitre, un peu plus son lecteur en otage. Cette tension est admirablement enrichie par l'atmosphère fantasmagorique du récit qui intensifie l'essence fantastique de la nouvelle. Stevenson y décrit un Londres victorien noctambule, éclairé à la lueur des lanternes et dont les allées étroites et brumeuses frémissent à chaque son de pas. Cette ambiance angoissante, aux allures parfois gothiques, prend le lecteur à la gorge des premiers aux derniers mots.
Alors que les évènements sont orchestrés de façon très classique, le lecteur les suit, grâce à une focalisation interne, à travers les yeux du notaire. Nous partageons ainsi ses découvertes et ses soupçons sur l'affaire Hyde au fur et à mesure, n'ayant droit qu'à de maigres indices avarement disséminés au fil du texte. Car le brouillard ne sera dissipé qu'à la toute fin, et le mystère illuminé par la confession écrite de Jekyll. Par ailleurs, Stevenson crée avec le scientifique un personnage riche et complexe de par son extrême ambiguïté. Si Jekyll peut, tout d'abord, paraître indifférent et insouciant au début du récit, l'auteur le dévoile néanmoins sous un autre jour lors de la révélation finale. Sous nos yeux sidérés, nous le voyons alors se métamorphoser en un être désespéré, repentant et maudit. Et l'on se surprend à prendre en pitié l'infortuné docteur, condamné à payer le prix de son ambition. La confession de Jekyll est réellement poignante, puisqu'elle révèle une sensibilité jusque-là insoupçonnée. Motivé par sa soif scientifique, Jekyll voit son expérience échapper à son contrôle et, tel un piège qui capture son inventeur, se retourner contre lui. Sa découverte, bien qu'exceptionnelle à l'origine, se transforme peu à peu en malédiction et causera sa perte. Car la science est capable du meilleur comme du pire ; elle engendre miracles mais aussi catastrophes.
The Strange Case of Dr Jekyll and Mr Hyde est, certes, une histoire d'épouvante, mais également une œuvre novatrice dans le champ de la psychanalyse. Elle pose en effet un regard très moderne sur les troubles de la personnalité et, plus spécifiquement, sur la schizophrénie. Stevenson introduit également entre les lignes une réflexion plus vaste sur la nature de l'homme et sa dualité, tout être humain étant composé de lumière et d'ombre. Peut-être est-ce donc un équilibre à ne pas bouleverser ? Car, une fois l’élixir goûté pour la première fois, Jekyll ne connaîtra plus jamais cette harmonie intérieure.

Stevenson nous offre ainsi une plongée dans les ténèbres ensorcelante et effarante, soutenue par une écriture minutieusement travaillée et d'une rare élégance. Un sombre prodige de littérature, dont on s'échappe frissonnant.

The Strange Case of Dr Jekyll and Mr Hyde, Robert Louis Stevenson, Collins Classics, 2,50 livres, avril 2010.
Traduit en français sous le titre de L’Étrange Cas du Dr Jekyll et de Mr Hyde.

1 commentaire:

  1. J'étais comme toi. Je connaissais super bien l'histoire mais je n'avais pas lu la novella originale. Elle m'a beaucoup plu!

    RépondreSupprimer