samedi 25 août 2012

Le Troisième Été, Ann Brashares


A l'aube de ce troisième été, les quatre amies font leurs adieux aux années lycée et se préparent pour l'étape suivante, cruciale et intimidante de l'entrée à l'université. Cet été est donc peut-être le dernier qu'elles passent réunies car, en septembre, chacune partira de son côté et le solide noyau sera dispersé sur la côte Est des États-Unis. Mais l'heure de se dire au revoir n'a pas encore sonné, et les filles s'apprêtent à profiter de leur été comme il se doit ! Ainsi, Lena s'est inscrite à des cours de dessin et travaille parallèlement comme serveuse dans un restaurant grec. Bridget part de nouveau dans un camp sportif, cette fois-ci en tant qu'entraîneur, où elle rencontrera une ombre de son passé. Carmen se retrouve, elle, engagée pour « baby-sitter » Valia, la grand-mère de Lena, désormais veuve et quelque peu acariâtre. Et Tibby, qui a dégoté un job d'ouvreuse au cinéma du coin, sera confrontée à deux grands chocs émotionnels…

Carmen à Williams, Bridget à Brown, Lena à Rhode Island et Tibby à New York.
Qu'adviendra-t-il de leur amitié, une fois les filles séparées à l'université ? Cette nouvelle étape représente, en effet, une transition importante ainsi qu'un bouleversement complet de leurs vies. S'apprêtant à quitter pour toujours l'adolescence, elles feront bientôt leur entrée dans l'âge adulte et n'auront pas d'autre choix que d'apprendre à vivre loin de leurs amies. Pour un groupe aussi soudé que le leur, c'est un déchirement. Ainsi, Bridget a décroché une place dans la brillante université de Brown grâce à ses aptitudes physiques. De son côté, Tibby a choisi New York pour faire des études de cinéma. Lena, acceptée à l'école d'art de Rhode Island, voit son destin se concrétiser. Jusqu'à ce que son père s'oppose fermement à la voie qu'elle a choisie. Quant à Carmen, tout d'abord comblée d'intégrer la prestigieuse université de Williams, elle remet cependant tout en question lorsqu'elle apprend que sa mère attend un enfant de David. Craignant que ce futur bébé ne lui dérobe sa place privilégiée, Carmen hésite alors entre la fac moins reluisante du Maryland et son rêve de toujours.
Doute et inconnu caractérisent ainsi ce troisième été. Et l'appréhension qui en résulte n'est pas simple à gérer pour nos quatre adolescentes. A travers des étapes inévitables et des obstacles inattendus, Lena, Carmen, Tibby et Bridget apprendront au cours de cet été à outrepasser leurs propres limites et à se réaliser. La timide Lena devra, par exemple, résister face à l'autorité paternelle et se battre afin de concrétiser son rêve. Malgré des bâtons dans les roues, elle s'affirmera en tant qu'artiste et s'épanouira dans l'art. De même, Tibby, déjà déboussolée face au tournant que prend sa relation avec Brian, subit un second choc lors de l'accident de sa jeune sœur Katherine. Néanmoins, ce petit drame va l'amener à réévaluer l'importance des liens familiaux et, finalement, la pousser à sortir de sa bulle.
Nouveaux défis, nouvelles rencontres, secondes chances, les filles grandissent encore un peu plus lors de ce troisième été, et affirment davantage leur personnalité ainsi que leurs choix. Face aux évènements, elles prendront également conscience du chemin qu'elles ont déjà parcouru au fil des ans. Et, malgré l'anxiété de la rentrée universitaire, elles se rendront compte que le lien qui les unit est plus fort que le courant de la vie, aussi effrayant soit-il. Leur amitié saura résister. C'est une page qui se tourne, mais aussi une nouvelle qui s'ouvre. Et cet été leur permettra de faire le plein d'amitié avant le grand saut dans le vide…

Si Le Deuxième Été peinait à démarrer, le troisième décolle quant à lui comme une fusée dès les premières lignes ! Délicieux moment de lecture, Le Troisième Été s'avère en effet particulièrement réussi et accompli. Ann Brashares a finement travaillé sa plume avec les deux premiers tomes et a trouvé le ton juste pour nous embarquer avec ses protégées dès les premiers mots. Par ailleurs, l'auteur signe encore une fois un très bel épilogue, émouvant et mélancolique, qui conclut le roman sur le week-end à la plage des quatre amies, le dernier de leur été avant l'inévitable séparation.
Un troisième été qui se dévore, et qui donne à croire que le quatrième achèvera la série en beauté. Nous en parlerons bientôt ! Car, même si je compte faire une pause avant d'entamer l'ultime tome, il me tarde de retrouver Tibby, Lena, Carmen et Bee pour leur dernier été !

Quatre filles et un jean : Le Troisième Été, Ann Brashares, Gallimard Jeunesse, octobre 2009.
Existe aussi en poche au pôle Fiction, Gallimard.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire